Comment garder le visage jeune selon les préceptes zen

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Traditionnellement, les femmes japonaises conservaient la beauté de leur visage grâce à quelques produits naturels et au respect de certaines règles d’hygiène corporelle et de vie.

huiles naturelles pour la beauté du visage

Se masser le visage avec quelques gouttes d’huile d’olive, d’avocat, de sésame ou d’amande nourrit la peau et préserve sa jeunesse

Bannissez crèmes, baumes, lotions et autres cosmétiques vantés dans la pub et les magazines féminins ! Dans l’art de vivre zen, simplifier sa vie, c’est l’enrichir. Appliquer ce principe du « moins pour plus » signifie aller à l’encontre de ce que prône notre société de consommation et en particulier, en finir une fois pour toutes avec la panoplie des produits de beauté commerciaux qui envahissent si facilement notre salle de bains. D’autant que ceux-ci n’ont pas d’efficacité réelle, explique Dominique Loreau dans son livre inspiré du mode de vie japonais traditionnel, « L’Art de la Simplicité ».  Soins de jour ou de nuit, purifiants, démaquillants ou hydratants, rajeunissants ou raffermissants, pour peaux matures, sèches ou grasses, pour les lèvres, le cou ou le contour des yeux… Stop! Arrêtez de gaspiller votre argent à vous abîmer la peau disent les adeptes de la zen attitude, et suivez plutôt les quelques conseils ci-dessous:

  1. Nettoyer et démaquiller le visage avec un savon doux (au miel par exemple) le soir. Le matin : juste de l’eau froide ou mieux, glacée, puis tapoter le visage du bout des doigts
  2. Nourrir la peau (seulement quand elle « tire » ou est sèche) avec quelques gouttes d’huile naturelle préchauffée dans les paumes des mains : huile d’olive, d’avocat, de sésame, d’amande… Masser le visage avec cette huile en insistant sur le pourtour des yeux
  3. Nettoyer le visage en profondeur de temps à autre par un bain de vapeur aux huiles essentielles (2 ou 3 gouttes d’huile essentielle de citron ou de lavande, par exemple, dans 200 cl d’eau bouillante). Ensuite appliquer un masque obtenu en mélangeant à parts égales de la farine et du yaourt ou du jus de citron ou encore de l’alcool de riz, par exemple.
  4. Pour exfolier la peau, la frotter délicatement en petits mouvements circulaires avec de petits haricots rouges passés au moulin à grains et humectés
  5. Pour éliminer l’excès de sébum, frotter le visage pendant une à deux minutes avec l’intérieur d’une peau de papaye ou de mangue.
  6. Eviter tout ce qui attaque le foie : les excès alimentaires, trop d’épices, l’alcool, la viande et la charcuterie, le sel, le sucre et les huiles saturées. Une cure de vinaigre d’un mois permet de retrouver un teint clair : boire chaque jour 5 centilitres de vinaigre de cidre par exemple dilué dans de l’eau.
  7. Ne manger que des produits frais et non traités et boire beaucoup d’eau minérale
  8. Se coucher avant minuit et dormir de 6 à 8 heures par nuit, ni plus ni moins.
  9. Manger autant de produits à base de soja que possible car ils aident à rester jeune
  10. Ne pas s’exposer au soleil et se protéger le visage du soleil (chapeau…)
  11. Acheter un fond de teint de qualité de couleur aussi proche que possible de celle de la peau pour qu’il reste invisible. L’appliquer du bout des doigts en très petite quantité uniquement sur la zone T et sous les yeux. Trop de fond de teint bouche les pores.
  12. Se regarder souvent dans le miroir et ne pas fuir son image
  13. Sourire souvent car le sourire imprègne et embellit le visage
  14. Parler aussi peu que possible de soi-même, éviter le « je »

Source : « L’Art de la Simplicité – Simplifier sa vie c’est l’enrichir », Dominique Loreau

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Le Régime Ventre Plat

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Le « Régime Ventre Plat » conçu par les américaines Liz Vaccariello, ancienne journaliste et rédactrice en chef du magazine Prevention, et la diététicienne Cynthia Sass, s’inspire du modèle alimentaire méditerranéen. Les acides gras mono-insaturés y occupent une place privilégiée. L’objectif principal de ce régime: faire fondre les graisses abdominales en 32 jours. 

un joli ventre platLes conceptrices de ce régime prétendent qu’il permet de perdre jusqu’à 7 kilos et 5 centimètres de graisse abdominale en 32 jours. Pour atteindre ce but, rien n’est laissé au hasard : une explication détaillée se trouve dans leurs livres et sur leur site internet (cotisation payante), y compris d’innombrables recettes permettant de réaliser des menus à 300 ou 400 calories. Leur théorie est la suivante : les acides gras mono-insaturés ou AGMI ciblent et détruisent les graisses du ventre, tout en favorisant la sensation de satiété. Ces « bonnes » graisses d’origine essentiellement végétale sont fournies par des aliments comme les noisettes, les amandes, les graines de sésame, le chocolat, les avocats et l’huile d’olive. Le régime ventre plat recommande à chaque repas ou collation, des doses bien précises de ce type d’aliments. Contrairement aux graisses saturées, qui peuvent durcir et boucher les artères, les acides gras mono-insaturés permettent aux vaisseaux sanguins de rester souples et dégagés. En fait, le régime ventre plat est calqué sur le modèle alimentaire méditerranéen qui fait la part belle aux fruits, légumes, céréales complètes et légumes secs ainsi qu’aux poissons gras et à l’huile d’olive. En outre, sa teneur importante en fibres permet d’éviter fringales et envies de grignoter.

Si ce régime vous intéresse, il faudra vous procurer le livre de Liz Vaccariello et Cynthia Sass Flat Belly Diet (il existe en français) ou vous inscrire sur leur site payant flatbellydiet.flatbellydiet.com. Il existe des variantes du régime en fonction de l’âge et du niveau d’activité physique. Bien qu’il soit destiné aux deux sexes, le public-cible est avant tout féminin. Il y a une deuxième version du livre intitulé Flat Belly Diet For Men qui s’adresse plus particulièrement aux hommes : les menus y sont identiques, mais le nombre de calories quotidiennes autorisées est plus élevé.

Le régime ventre plat se déroule en deux étapes. La phase d’attaque « anti-ballonnement » dure quatre jours. Très restrictive, elle limite les calories à 1200 par jour. Son objectif est de purifier l’organisme par l’exclusion de certains ingrédients qui favorisent la rétention d’eau et les gaz. Chaque jour, vous pourrez faire quatre repas de 300 calories basés sur une liste restreinte d’aliments et de boissons : carottes, concombres, tomates cerise, lait écrémé, huile d’olive extra vierge, graines de tournesol, pommes, poulet, rôti de dinde, tilapia, basilic frais ou séché… Vous devrez également boire 2 litres par jour d’« eau de Sassy» (du nom de Cynthia Sass), boisson à base d’ingrédients comme le gingembre, le concombre et la menthe dont la formule magique aiderait à apaiser le système gastro-intestinal. Sont interdits : alcool, café, thé, chocolat chaud et jus de fruits acides, gomme à mâcher, aliments gras, sel, brocoli et choux de Bruxelles ainsi que les épices, piments, raifort, ail et autres ingrédients à saveur relevée.

La phase principale du régime dure quatre semaines : vous aurez droit à trois repas et une collation de 400 calories par jour et vous ne pourrez jamais passer plus de quatre heures sans manger. Chaque repas est conçu pour inclure la quantité recommandée d’acides gras mono-instaurés : une tasse de graines de soja, ¼ de tasse de pépites de chocolat noir ou 2 cuillères à soupe de tapenade d’olives, par exemple. Parmi les autres aliments conseillés, citons également le beurre d’amande, la sauce pesto, la crème de sésame et les graines de tournesol. Vous consommerez un maximum de 4 grammes d’acides gras saturés par repas et peu de sel (maximum 2,3 grammes par jour) pour éviter la rétention d’eau. Les graisses saturées (mauvaises)  sont éliminées complètement, ainsi que les édulcorants artificiels et tous les aliments qui contiennent des arômes artificiels et des conservateurs (plats préparés, conserves,…).

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Le thé vert contre les effets nocifs d’un excès de fer dans l’alimentation

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Les flavonoïdes contenus dans le thé vert bloquent l’absorption du fer par l’organisme. Or le fer est un puissant oxydant capable de faire « rouiller » et vieillir prématurément nos cellules.

Grâce aux flavonoïdes qu'il contient, le thé vert aide à contrer les effets oxydants d'un excès de fer dans l'alimentation.

Grâce aux flavonoïdes qu’il contient, le thé vert aide à contrer les effets oxydants d’un excès de fer dans l’alimentation.

Les expressions du genre « Le fer rend fort » ou « Une santé de fer » ou encore « Mange, c’est plein de fer !» entretiennent le mythe des bienfaits d’une alimentation abondante en fer. Certes, les carences doivent être évitées car elles se traduisent par de la fatigue, une réduction des défenses immunitaires, une tendance dépressive et divers autres problèmes de santé. Mais statistiquement, le manque de fer est assez rare de nos jours, alors que les surcharges sont fréquentes. Celles-ci sont liées à une tendance à la surconsommation de viande, source alimentaire principale de fer. Aujourd’hui, la quantité de viande consommée est devenue un indicateur-clé du bien-vivre (par opposition à une époque révolue de privations où la viande était rare et chère) et nous en consommons trop par rapport à nos véritables besoins en fer. Résultat ? Un vieillissement accéléré de tous les tissus et organes. En effet, l’excès de fer nous fait littéralement « rouiller » et favoriserait aussi l’apparition de cancers et le développement de tumeurs déjà existantes.

Selon les auteurs du livre « Le guide familial des aliments soigneurs » (Albin Michel), un enfant en pleine croissance ou une femme enceinte devrait consommer de la viande une fois par jour et une femme qui a des règles devrait en consommer quatre ou cinq fois par semaine. En revanche, un homme jeune ou une femme de 50 à 60 ans ne devrait en consommer que deux fois par semaine et les personnes de plus de 60 ans, seulement une fois par semaine… Dans tous les cas, il est conseillé d’éviter la viande trop cuite, noircie ou mal cuite au barbecue.

A noter aussi que les œufs, les céréales complètes, les légumineuses et les produits laitiers permettent de remplacer la viande dans une alimentation non-conventionnelle de type végétarien.

Les grands carnivores sont-ils donc condamnés à vieillir plus vite ? Pas nécessairement !

L’absorption du fer fourni par la viande peut être limitée par la consommation de certains aliments comme les légumes et les céréales complètes riches en fibres et en flavonoïdes. Le thé et surtout le thé vert ont une action particulièrement bénéfique.

Les effets antioxydants du thé vert ont été beaucoup étudiés et sont actuellement très bien documentés. Une consommation régulière de ce breuvage permettrait de bloquer l’absorption du fer et de réduire ses effets néfastes. Il est d’ailleurs remarquable de noter que dans les pays où sa consommation est importante, les taux de cancer sont parmi les plus bas au monde (Japon, notamment). Lorsqu’un excès de fer est diagnostiqué, il est recommandé de boire plusieurs tasses de thé vert par jour (à la fin des repas).

Ce sont les flavonoïdes qui expliquent l’action du thé vert. L’une de ces molécules, l’épigallo-catéchine-gallate (EGCG), est capable de protéger les tissus et les organes du fer mais aussi de certains polluants, de l’oxydation, de l’inflammation et de l’apparition et du développement de tumeurs.

Les thés verts japonais sont les plus bénéfiques, le meilleur de tous étant le thé vert Matcha, qui est utilisé pour la cérémonie du thé : il s’agit d’une poudre obtenue par le broyage des feuilles qu’on émulsionne dans l’eau chaude.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss