Travailler debout, c’est bon pour la santé et la ligne!

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Trente minutes d’activité physique quotidienne ne suffisent pas toujours à remédier aux effets néfastes d’une sédentarité excessive. Dans les milieux scientifiques, des voix s’élèvent en faveur du travail debout.

Pour remédier à l’excès de sédentarité, travaillons debout! Cette tendance s’installe petit à petit dans le monde de l’entreprise mais aussi dans certaines écoles…

Nous passons beaucoup trop de temps assis ! Les personnes qui travaillent derrière un bureau toute la journée devraient se débarrasser de leurs chaises et travailler debout, selon le Dr John Buckley de l’Université de Chester au Royaume-Uni. D’après un article de la BBC, ce scientifique travaille lui-même debout grâce à un bureau conçu spécialement à cet effet et cite l’exemple de deux écrivains célèbres du vingtième siècle, tous deux Prix Nobel de littérature, Ernest Hemingway et Vladimir Nabokov, qui avaient aussi pour habitude de travailler debout, estimant que cette position stimulait davantage leur créativité littéraire.

Travailler debout pendant trois heures par jour permettrait de brûler 144 calories supplémentaires, ce qui équivaudrait à 3.6 kilos de graisse par an. Loin d’être farfelue, la suggestion du scientifique britannique permettrait de lutter efficacement contre le surpoids et les problèmes circulatoires (y compris la cellulite), estime l’auteur de l’article.

D’un point de vue anatomique, les êtres humains sont conçus pour être debout et rester en mouvement ; la position assise n’est pas « naturelle », surtout lorsqu’elle est maintenue pendant des heures sans interruption. Malheureusement, l’évolution technologique a favorisé un mode de vie toujours plus sédentaire. Nous sommes assis tout le temps ;  sur le lieu de travail, à l’école, pendant la plupart de nos loisirs (télévision, ordinateur, repas…) et même pendant nos déplacements (ascenseur, voiture, transports publics…).

Nous passons trop de temps assis
Nous passons trop de temps assis…

De nombreuses études ont mis en évidence les effets néfastes d’une sédentarité excessive et notamment l’augmentation du risque de maladies cardiovasculaires et de diabète de type 2. Il a été prouvé qu’un manque d’exercice physique peut affecter négativement le taux de sucre sanguin et augmenter la résistance à l’insuline.

D’après un article paru dans la très sérieuse revue scientifique The Lancet, environ un adulte sur trois ne se dépense pas suffisamment. Plus choquant : la sédentarité tue. Elle serait à l’origine de 5.3 millions de décès par an et ferait donc environ le même nombre de victimes que le tabac ! Les auteurs recommandent de pratiquer un minimum de 150 minutes d’exercice physique modéré chaque semaine : marcher d’un bon pas énergique, jardiner, nager, se déplacer à vélo… Oui, mais est-ce vraiment assez ?

Se dépenser physiquement après une journée de travail en position assise, c’est certainement mieux que rentrer chez soi en voiture et passer la soirée dans un fauteuil devant la télévision ou l’ordinateur. Mais trente minutes de sport ne suffisent pas nécessairement à « corriger le tir » ; il faut également s’attaquer aux 23 heures 30 restantes de la journée !

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Un mode de vie actif peut rendre le sport inutile

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

La somme de petits efforts physiques répartis tout au long d’une journée aurait les mêmes bienfaits pour la santé que la pratique d’une activité sportive régulière, d’après une étude américaine récente.

Accompagner les enfants à l’école, promener le chien, jardiner ou faire le ménage; voilà des occasions de bouger et de se dépenser physiquement.

Autrement dit : si, l’on arrive, dans le courant d’une journée, à trente minutes d’activité physique en additionnant les minutes passées par ci et par là à se déplacer, à monter et à descendre les escaliers ou à effectuer des tâches ménagères, par exemple, cela équivaut à trente minutes de sport. Inutile donc d’aller à la piscine ou à la salle de fitness, d’après les chercheurs de l’Université de l’Oregon qui ont réalisé cette étude, pourvu que l’on bouge et que l’on se dépense souvent pendant de courtes périodes de temps. Voilà en tout cas une bonne nouvelle pour tous ceux et celles qui n’ont pas le temps ou l’envie de pratiquer un sport régulièrement !

L’étude, qui a porté sur 6000 adultes, montre qu’un mode de vie actif sans pratique sportive particulière peut avoir un impact tout aussi positif sur le taux de sucre sanguin, la pression artérielle et le taux de cholestérol et même sur le tour de taille, que la pratique régulière d’une activité sportive. Les participants ont été munis d’accéléromètres, de petits appareils permettant de mesurer l’activité physique, et divisés en deux groupes. Les premiers ont été soumis à une routine sportive « classique », alors que les autres ont simplement été encouragés à rester en mouvement autant que possible tout au long de la journée. Les chercheurs ont observé les mêmes améliorations de l’état de santé des uns et des autres, la seule différence notable se situant au niveau de l’Indice de Masse Corporelle (inchangé chez les participants du deuxième groupe, ce qui tend à confirmer que seule la pratique régulière d’un sport d’endurance permet réellement de perdre du poids).

Qu’est-ce que tout cela signifie en pratique ? Cette étude confirme ce que nous savions déjà : l’être humain n’est pas conçu pour rester immobile. Voici donc quelques conseils pratiques :

Évitez de passer trop de temps en position assise ! Au lieu de vous asseoir lorsque vous êtes au téléphone, restez debout et dépensez-vous en marchant de long en large. Levez-vous et bougez pendant les pauses publicitaires à la télévision (mais sans vous précipiter sur le réfrigérateur évidemment). Prenez les escaliers au lieu de l’ascenseur. Déplacez-vous à pied ou à vélo quand vous le pouvez. Au lieu de regarder jouer vos enfants, joignez-vous à eux ! Rien de tel pour dépenser des calories ! Utilisez un bon vieux râteau plutôt qu’un aspirateur-souffleur pour ramasser les feuilles dans le jardin. Achetez une tondeuse à gazon à pousser au lieu d’un engin sophistiqué à conduire ! En évitant ces technologies qui réduisent l’effort physique, vous ne devrez plus vous forcer à pratiquer une activité sportive que vous n’aimez pas ou pour laquelle vous n’avez pas le temps et en plus, vous réaliserez des économies !

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

L’huile de paraffine pour des vinaigrettes et mayonnaises pauvres en calories

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Les huiles végétales fournissent 900 kcal par 100 ml, alors que l’huile de paraffine ne contient pas de calories…

Contrairement à l’huile d’olive, délicieuse mais très calorique, l’huile de paraffine est sans goût et ne fournit pas de calories.

Certes, elle n’a pas aussi bon goût mais elle permet de lubrifier crudités et autres salades et donc de les rendre plus agréables à manger pour qui cherche à perdre quelques kilos. Mais attention: allez-y doucement! Une trop grande quantité de cette huile peut causer quelques embarras intestinaux… Par ailleurs, l’huile de paraffine ne convient absolument pas pour la cuisson!

Vinaigrette à la paraffine 

(près de 0 calories)

Ingrédients et dosage :

  • une dose d’huile de paraffine
  • une dose d’eau pétillante (Perrier de préférence)
  • une dose de moutarde (ordinaire, de Dijon, à l’ancienne…)
  • une dose ou deux selon les goûts de vinaigre (de Xérès, de framboise ou balsamique de préférence)
  • sel, poivre selon le goût

Pour les gourmets : ajouter des fines herbes, de la sauce soja, du Tabasco ou de la sauce Worcester

Mayonnaise classique à la paraffine

(environ 70 calories)

Ingrédients :

  • un jaune d’œuf
  • une cuiller à café de vinaigre
  • huile de paraffine
  • moutarde selon le goût
  • sel, poivre
Les huiles végétales fournissent 900 kcal par 100 ml, alors que la paraffine n'en fournit aucune...

Pour assaisonner vos salades et crudités sans rajouter trop de calories, fabriquez vous-même votre vinaigrette ou mayonnaise avec de l’huile de paraffine.

Mettre dans un bol le sel, le poivre et une cuiller à café de vinaigre, délayer lentement l’œuf et bien mélanger. Ajouter, toujours en tournant, de l’huile de paraffine goutte à goutte. Lorsque la sauce commence à prendre, rectifier l’assaisonnement si nécessaire. Ajouter un peu de moutarde pour faciliter l’émulsion.

Pour une mayonnaise verte : suivre la même recette et y ajouter du cerfeuil et de la civette hachés.

Source : Dr Pierre Dukan, « Je ne sais pas maigrir » (Flammarion)

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss