Le vin rouge bloquerait le stockage des graisses corporelles

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

D’après une étude récente, le vin rouge, le raisin rouge et d’autres fruits renfermeraient une molécule capable de bloquer la formation des cellules graisseuses. Cette découverte pourrait ouvrir la voie à une nouvelle génération de médicaments contre le surpoids et l’obésité.

Le raisin et le vin rouge contiennent du resvératrol

Un bon verre de vin rouge pourrait vous aider à perdre vos kilos superflus, selon une étude réalisée au Canada…

Des chercheurs de l’Université de Purdue au Canada ont découvert que le piceatannol, un composé à structure chimique comparable à celle du resveratrol* inhibe le processus de formation des cellules adipeuses ou adipocytes. Sa présence empêcherait la maturation des jeunes cellules graisseuses appelées aussi « préadipocytes ». Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue scientifique américaine Journal of Biological Chemistry notamment.

Les préadipocytes traversent différents stades d’évolution pour devenir des cellules graisseuses adultes au bout d’une période de dix jours environ. Les chercheurs ont constaté que le piceatannol se fixait sur les récepteurs d’insuline dans les premiers stades de l’adipogenèse et bloquait ainsi le processus d’activation de gènes déclenchant les stades suivants de formation cellulaire.

Le piceatannol est présent en quantités variables dans le vin rouge, dans les pépins et la peau du raisin rouge, dans le fruit de la passion et dans les myrtilles, notamment.

Le blocage de la formation de nouveaux adipocytes permet en théorie de retarder, voire d’empêcher le stockage des graisses et l’augmentation de la masse grasse. Le piceatannol pourrait donc constituer une arme redoutable pour combattre le surpoids et l’obésité. Cependant, les recherches ne sont qu’à leurs débuts et il reste du chemin à parcourir avant la mise au point éventuelle d’un traitement médicamenteux efficace. En outre, ces résultats prometteurs ont été obtenus sur des cultures de cellules et doivent encore être confirmés par des essais sur animaux.

*Diverses études montrent que le resveratrol, un composé chimique présent dans le vin rouge, le raisin et les cacahuètes, aide à combattre le cancer, les maladies cardiovasculaires et les maladies neurodégénératives. Chez l’homme, le resveratrol se convertit en piceatannol après ingestion.  

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Pourquoi le thé peut vous aider à maigrir

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Une tasse de thé est un véritable cocktail de molécules minceur. Le thé est riche en caféine, catéchines, flavonoïdes et autres antioxydants. Ses effets détox renforcent l’efficacité d’un régime amaigrissant.

Caféine anti calories et rétention d’eau

le thé pour maigrir

Le thé est un véritable cocktail minceur grâce à sa teneur en caféine et en flavonoïdes notamment.

La caféine, appelée aussi théine dans le thé, possède des vertus minceur bien connues. La plante la plus riche en caféine est le guarana, une plante amazonienne. Viennent ensuite le cacao, le maté et la noix de kola, à l’origine du Coca-cola, puis le café et le thé. Les thés noirs indiens (Assam) en contiennent le plus.

La caféine stimule le métabolisme basal et augmente la thermogenèse, c’est-à-dire la production de chaleur par l’organisme. Autrement dit, la caféine force le corps à brûler plus de calories. Par ailleurs, la caféine est un puissant diurétique et favorise donc l’élimination de l’excès d’eau retenue par les tissus (cellulite, peau d’orange).

Contrairement au café, le thé renferme des substances qui neutralisent en grande partie les effets excitants néfastes de la caféine : il n’y a donc pas de danger de nervosité excessive suivie du fatal « coup de pompe », à condition de s’en tenir à une consommation raisonnable (maximum sept tasses par jour). Attention, malgré cela, certaines personnes peuvent devenir « accros » au thé…

Catéchines brûle-graisses

Les catéchines sont des molécules appartenant à la famille des flavonoïdes, qui sont de puissants antioxydants. C’est le thé vert qui en contient le plus, suivi du thé noir, du vin rouge, du jus d’orange frais et du jus de cranberry frais. Comme la caféine, elles augmentent la combustion de calories par le corps. Par ailleurs, elles agissent sur les graisses abdominales, les plus nocives pour la santé, et aident donc à retrouver un joli ventre plat.

EGCG coupe-faim et anti grignotage

Présente dans le thé blanc et le thé vert, l’EGCG (abréviation pour épigallocatéchine gallate) appartient aussi à la famille des flavonoïdes. Cette molécule favorise l’action des hormones rassasiantes dans l’organisme, notamment celle de l’insuline. L’équilibre du taux d’insuline dans le sang est fondamental pour réguler son appétit et éviter de grignoter entre les repas.

Antioxydants indispensables en cas de surpoids

Outre les flavonoïdes, le thé renferme de nombreuses autres précieuses molécules antioxydantes dont la vitamine C, la vitamine E, le lycopène, l’alpha-carotène et le bêta-carotène.

Les personnes en surpoids ont particulièrement besoin d’antioxydants car les kilos en trop augmentent l’oxydation des cellules et la production de radicaux libres et diminue la production d’antioxydants.

Effets détox bénéfiques en cas de régime amaigrissant

Comme l’eau pure, le thé est un champion de la détox et de la minceur. Il aide à purifier l’organisme en évacuant les toxines qui « accrochent » les graisses corporelles superflues. Dans la plupart des régimes amincissants il est d’ailleurs conseillé de boire de l’eau et du thé vert « à volonté ».  A noter aussi que certains régimes comme les régimes protéinés créent une accumulation importante de toxines dans l’organisme qu’il est indispensable d’évacuer.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Consommation d’alcool et kilos en trop

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

La consommation de boissons alcoolisées peut mettre en péril vos efforts de perdre du poids. Gare aux apéros, cocktails et autres digestifs! Le vin rouge reste le meilleur choix mais il doit être consommé avec modération.

Seul le vin rouge est admis en cas de régime

La consommation de boissons alcoolisées peut anéantir tous vos efforts pour maigrir…

Beaucoup d’entre nous vont choisir de manger aussi léger que possible, éliminant ou réduisant la consommation de graisses et de sucres, lorsque nous voulons perdre du poids. Nous allons éviter de prendre une assiette de fromages ou un dessert à la fin d’un repas, même si nous adorons cela, mais nous n’hésitons pas à arroser ce repas d’une demi-bouteille de vin. Sachez dès à présent que ce type de comportement peut sérieusement mettre en péril tous les effets bénéfiques des efforts consentis dans d’autres domaines. Quel gaspillage ! Diverses études ont démontré qu’accompagner un repas d’une boisson alcoolisée nous encourage à manger plus : manger plus signifie plus de calories à brûler et donc stockage de graisses de réserve. L’alcool a des effets stimulants sur l’appétit qu’il faut évidemment éviter lorsqu’on essaie de perdre du poids.

Ce qui est encore pire, c’est que beaucoup de personnes ignorent tout simplement le fait que beaucoup de boissons alcoolisées sont bourrées de calories – presqu’autant que les soft drinks (colas et autres boissons sucrées pétillantes). Une bouteille de bière peut vous fournir plus de 200 kilocalories, et la plupart des cocktails ont à peu près la même teneur en énergie. Les alcools forts comme le Cognac ou la Vodka sont encore plus riches en calories. Généralement, le vin en contient moins. Un verre de vin vous apporte environ 100 kilocalories. Mais évidemment, si vous buvez une demi-bouteille…

Par ailleurs, la consommation de substances excitantes en général (alcool, nicotine, caféine…) provoquent des montées d’adrénaline qui contribuent à augmenter notre état de stress. Or le lien entre stress et surpoids est prouvé scientifiquement. Leur effet stimulant est d’ailleurs souvent remplacé assez rapidement par la fatigue, l’irritabilité, les maux de tête ou l’anxiété, surtout lorsqu’elles sont consommées en grande quantité.

La conclusion que vous devez tirer ici c’est que vous pouvez boire un verre de vin, mais attention aux excès, sinon vous aurez beaucoup de mal à perdre du poids! Ne vous privez pas complètement de boissons alcoolisées mais prenez garde à ne pas exagérer. Le vin rouge est le meilleur des choix pour certaines de ses vertus mais dans la mesure d’une consommation réduite. Souvenez-vous des deux concepts fondamentaux à pratiquer en toute circonstance si vous voulez maigrir: équilibre et modération !

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss