Les vertus minceur du café à petites doses

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

 

La consommation régulière de café peut donner un petit coup de pouce salutaire à tous ceux et celles qui cherchent à maigrir. Mais gare aux effets boomerang d’un excès de caféine !

Le mot « café » vient de l’arabe kahoua ou qahwa ce qui signifie « excitant ». Originaire des hauts plateaux d’Éthiopie, cultivé et consommé depuis la nuit des temps dans la province de Moka au Yémen, le café fut introduit en Europe au 17è siècle. Sa culture se répandit à l’Amérique du Sud et l’Afrique au 19è siècle. Les deux variétés principales de caféier sont le robusta et l’arabica : elles diffèrent par leur richesse aromatique et par leur teneur en caféine. Alors que l’arabica est de qualité aromatique supérieure, le robusta contient jusqu’à deux fois plus de caféine.

Cette substance alcaloïde contenue aussi dans le thé, le cacao et le coca-cola notamment, augmente la thermogenèse de l’organisme : elle a un effet stimulant sur le métabolisme, c’est-à-dire qu’elle booste la mobilisation des graisses et des sucres et la capacité immédiate de dépense énergétique. La caféine a aussi un léger effet diurétique et aide donc à réduire la rétention d’eau par l’organisme. Elle accroît les sécrétions d’acides gastriques, facilitant ainsi la digestion et favorise le transit intestinal, ce qui est utile pour perdre du poids et le stabiliser. En usage externe, la caféine a un effet sur les cellules adipeuses et la cellulite et constitue un ingrédient de choix dans la fabrication de crèmes amincissantes.

Les vertus minceur du café

Mais en cas de consommation excessive, les effets stimulants de la caféine peuvent rapidement devenir dommageables. Alors qu’à petites doses, la caféine améliore l’attention, la concentration et les performances intellectuelles, un excès provoque nervosité, irritabilité et tensions diverses, tout cela favorisant le grignotage compulsif, les envies irrépressibles d’aliments sucrés ou gras, le manque de sommeil et le stockage des graisses abdominales. Trop de café provoque un phénomène de yoyo métabolique: les hausses des niveaux d’énergie sont suivies de baisses de plus en plus vertigineuses et donc, de fatigue donnant envie d’une nouvelle tasse de café et ainsi de suite… Attention au cercle vicieux de la dépendance ! Par ailleurs, l’augmentation des niveaux de stress accélère le vieillissement cellulaire. Les effets néfastes sur le système digestif d’un excès de caféine se traduisent par des brûlures voire des ulcères. Sur le plan nutritionnel, une surconsommation de caféine provoque une réduction de l’absorption de plusieurs vitamines du groupe B par l’organisme et l’élimination de minéraux essentiels comme le magnésium et le calcium.

Conclusion ? Pour profiter de ses bienfaits sans mettre en péril votre santé, optez pour des cafés de qualité supérieure et dégustez-les avec modération. Limitez votre consommation à maximum 3 ou 4 tasses par jour ! Sachez qu’une tasse de 150 ml de café provenant de grains moulus fournit entre 80 et 90 mg de caféine, contre 60 mg pour le café instantané et 3 mg pour le café « décaféiné ». Surtout ne franchissez pas la limite de 500 à 600 mg de caféine par jour !

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Manger moins et plus souvent pour perdre du poids

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

 

L’une des erreurs fréquemment commises par les personnes qui cherchent à maigrir est de sauter des repas ou de jeûner. Le résultat en est souvent une prise de poids. La plupart des nutritionnistes recommandent plutôt de fractionner la prise de nourriture en plusieurs petits repas et collations.

Faire plusieurs repas équilibrés et collations légères dans le courant d’une journée plutôt qu’un ou deux gros repas, c’est bon pour la ligne ! Manger régulièrement réduit la tentation du grignotage et la consommation de petits en-cas et autres friandises souvent bourrés de calories. Cela permet aussi de consommer des quantités de nourriture plus raisonnables pendant les repas. En revanche, arriver à table avec l’estomac dans les talons pousse généralement à manger beaucoup plus et plus vite, ce qui n’est vraiment recommandé pour perdre du poids! Par ailleurs, en mangeant plusieurs repas et collations tout au long de la journée, vous maintenez votre métabolisme en activité et votre organisme brûlera donc plus de calories. C’est un peu comme si vous laissiez tourner le moteur de votre voiture tout le temps : il consommerait beaucoup plus de carburant que si vous le mettez en route une ou deux fois dans la journée. En plus, vous réduisez la sécrétion d’insuline en optant pour plusieurs petits repas légers. Or l’insuline favorise le stockage des graisses.

Évidemment, il ne faut pas avaler n’importe quoi ! Si vous tentez l’expérience de faire trois repas et deux collations par jour par exemple, il faut redoubler de vigilance en ce qui concerne la taille des portions et leur apport en calories. Dans un premier temps, il peut être utile de tenir un carnet d’auto-observation dans lequel vous notez le détail de ce que vous consommez chaque jour. Enfin, notez que la dimension des assiettes et autres pièces de vaisselle peut avoir un impact non-négligeable sur l’appétit. Utilisez donc de petits récipients, vous mangerez moins !

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss