Pour perdre du poids, respirez à fond!

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Apprendre à respirer profondément pour bien oxygéner notre organisme peut nous aider à augmenter nos performances intellectuelles et physiques et aussi à perdre du poids.

Bien respirer aide à augmenter ses performances sportives et intellectuelles, à réduire le stress, l’anxiété et la douleur et à lutter contre le surpoids...

Bien respirer aide à augmenter ses performances sportives et intellectuelles, à réduire le stress, l’anxiété et la douleur et à lutter contre le surpoids…

Nous pouvons survivre plusieurs semaines sans manger, quelques jours sans boire, mais nous mourons si nous sommes privés d’oxygène pendant à peine quelques minutes.

Notre organisme peut produire un peu d’énergie sans oxygène dans des conditions d’urgence (anaérobie) mais cette opération est très peu rentable. La quasi-totalité de notre production d’énergie a besoin d’oxygène qui permet de brûler les graisses et les sucres. C’est pourquoi il est si fondamental de bien respirer.

Une respiration profonde et complète favorise les progrès sportifs, stimule les fonctions intellectuelles (le cerveau est un gros consommateur d’oxygène), réduit le stress, l’anxiété et la douleur et aide aussi à lutter contre les kilos en trop.

Prenez l’habitude de faire des séances de respiration profonde dès que vous avez un peu de temps à tuer. Pour cela, apprenez à retenir l’air de 10 à 30 secondes en gonflant le ventre autant que possible, puis la poitrine, lentement et en vous tenant bien droit. Ensuite, soufflez jusqu’à rétrécir la taille de vos poumons à leur minimum. Recommencez l’exercice une vingtaine de fois de suite.

Les exercices de respiration profonde sont recommandés le matin au réveil (assurez-vous que votre chambre est bien aérée la nuit), pendant vos pauses (idéalement toutes les 45 minutes selon certains spécialistes… !) et en cas de stress, de tensions, d’anxiété ou d’émotions fortes. Veillez à la qualité de l’air que vous respirez. Évitez donc de faire des exercices de respiration profonde dans la rue à l’heure des embouteillages…

Le stress, la colère et l’anxiété modifient la respiration : elle devient plus rapide, moins profonde et moins efficace. Conséquence ? Une baisse de la concentration d’oxygène dans le corps et donc, des niveaux d’énergie. Une respiration lente et profonde permet de se sentir plus calme, plus attentif et plus serein tout en brûlant plus de calories.

Tout rétrécissement des vaisseaux sanguins et des artères freine la circulation du sang et empêche une bonne distribution de l’oxygène également. Cette réduction de diamètre est due soit à des dépôts d’athérome sur les parois causés par le mauvais cholestérol, soit à des spasmes dont le stress est le principal responsable. Pour lutter contre ce phénomène, rien de tel qu’une alimentation riche en fruits et légumes variés, en poissons gras pas trop cuits, en huiles saines et en magnésium, ainsi qu’une activité physique régulière et une hygiène de vie réduisant le stress, naturellement!

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Pilates, yoga Bikram et yoga Ashtanga

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Le Pilates, le yoga Bikram et l’Ashtanga combinent des exercices d’étirement, de respiration profonde et de renforcement musculaire. Ces disciplines aux racines parfois très anciennes favorisent la maîtrise de soi, la concentration et l’attention et peuvent aider à perdre du poids.

La pratique du yoga permet de se soustraire à la tension permanente du mode de vie moderne et à son impact tant physique que psychologique.

La pratique du yoga permet de se soustraire à la tension permanente du mode de vie moderne et à son impact tant physique que psychologique.

La méthode Pilates classique née au début du vingtième siècle et ses déclinaisons plus récentes ont pour objectif de renforcer le corps et l’esprit. Sur le plan physique, les exercices sont conçus pour faire travailler les muscles trop faibles et de décontracter les muscles trop tendus. Une importance particulière est accordée au rythme de la respiration pendant et entre les mouvements, ainsi qu’à l’alignement de la colonne vertébrale et au maintien d’une bonne posture générale. Comme le yoga, le Pilates est une discipline au service de la santé physique et mentale regroupant des techniques d’étirement, de respiration et de concentration.

Le yoga se veut une école d’individualisme, d’extension du « moi ». L’objectif est de se soustraire à la tension permanente imposée par la vie moderne et à toutes les conséquences physiques et mentales qui en sont les corollaires. Le yoga Ashtanga ou Power Yoga est une forme de yoga dynamique et intensif. Pendant une heure trente à deux heures, différentes postures et mouvements vigoureux s’enchaînent de manière fluide. Une attention particulière est accordée à la respiration profonde et au renforcement du plancher pelvien, ce qui permettrait notamment d’accroître le plaisir sexuel et de soigner les problèmes d’incontinence urinaire tant chez les hommes que chez les femmes. Le yoga Bikram est une forme de « hot yoga » qui se pratique dans un lieu surchauffé (température de 40°) et très humide (taux d’humidité de 40%) : les séances de 90 minutes enchaînent 26 postures et des exercices de respiration. La chaleur et l’humidité intenses auraient l’avantage de réduire le stress et les tensions musculaires et de favoriser l’élimination des toxines, tout en permettant d’étirer les muscles et les articulations plus profondément sans se blesser. Mentionnons enfin une nouvelle forme d’entraînement en vogue actuellement: le Anti Gravity Yoga, qui combine exercices de Pilates, danse et acrobaties aériennes variées. L’entraînement se passe « en suspension » grâce à un mini hamac permettant de planer au-dessus du sol.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Les bienfaits du yoga pour la santé mentale et physique

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

La pratique régulière du yoga fait baisser la tension artérielle, soulage les troubles de l’humeur, la dépression et l’anxiété et améliore les fonctions cérébrales.

Le yoga pour un meilleur équilibre physique et mental

L’hypertension artérielle est un tueur silencieux qui affecte près d’un adulte sur trois dans les pays industrialisés. Les personnes qui en souffrent doivent généralement suivre un traitement médicamenteux à vie qui peut s’accompagner d’effets secondaires indésirables. D’après une étude menée à l’Université de Pennsylvanie aux États-Unis, le yoga constituerait un moyen alternatif efficace pour soigner les personnes atteintes d’hypertension modérée. Les chercheurs ont observé que la pratique régulière du yoga avec ou sans restrictions diététiques spécifiques donnait de meilleurs résultats qu’un régime alimentaire* seul. L’adoption d’un régime spécial ne semblait d’ailleurs pas présenter un atout supplémentaire chez les personnes pratiquant le yoga : la baisse de la tension artérielle était comparable avec ou sans. Cet impact positif du yoga serait dû à son effet relaxant et à l'éveil de la conscience qu'il favorise, d’après les scientifiques en charge de l’étude.

Des scientifiques de l’Université de Boston ont trouvé, quant à eux, que le yoga soulage les troubles de l’humeur et de l’anxiété. Son effet serait plus bénéfique en la matière que celui d’autres formes d’exercice physique comme la marche, par exemple. Lors de leurs recherches, ils ont pu démontrer pour la première fois un lien entre la pratique du yoga et le taux d’acide gamma-aminobutyrique dans le cerveau. La dépression et les autres troubles anxieux se caractérisent par un faible taux de cette molécule. Les chercheurs ont trouvé que le yoga augmentait considérablement le niveau d’acide gamma-aminobutyrique dans le cerveau et donnait en la matière de meilleurs résultats que la marche.

A l’Université de l’Illinois, d’autres chercheurs ont comparé les effets du yoga et ceux de l’aérobic sur la performance cognitive. Celle-ci comprend les processus cérébraux tels que la mémoire, l’attention, la compréhension et la maîtrise du langage, l’apprentissage, la résolution de problèmes, le raisonnement logique et la prise de décision. La performance cognitive des personnes recrutées pour l’étude était nettement supérieure après une séance de vingt minutes de Hatha yoga qu’après une séance de vingt minutes d’aérobic. 

* Certaines modifications alimentaires permettent de réduire la tension artérielle (réduction de la consommation de sel, augmentation de la consommation d'aliments riches en potassium, alimentation de qualité sans plats préparés, etc).

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss