La pressothérapie

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

La pressothérapie est un drainage mécanique visant à stimuler la circulation sanguine et lymphatique. Il est moins efficace que le drainage lymphatique manuel.

En pressothérapie, une combinaison spéciale est utilisée pour activer la circulation sanguine et lymphatique.

En pressothérapie, une combinaison spéciale est utilisée pour activer la circulation sanguine et lymphatique.

La pressothérapie est un drainage mécanique basé sur le même principe que le drainage lymphatique manuel : la circulation sanguine et lymphatique est stimulée par une alternance de pressions et de dépressions douces sur la peau.

La patiente revêt une combinaison compartimentée spéciale des pieds à la taille reliée à un compresseur qui y insuffle de l’air puis aspire l’air contenu. La combinaison gonfle en se resserrant autour du bas du corps à un rythme régulier, puis se dégonfle, relâchant la pression. Ces mouvements ont pour objectif de faciliter le retour veineux.

La pressothérapie est indiquée en cas de rétention d’eau, de jambes gonflées, d’œdème, d’insuffisance veineuse et de mauvaise circulation. Il est conseillé de faire deux séances par semaine pendant un mois, puis une séance mensuelle d’entretien. Le seul effet secondaire est l’envie fréquente d’uriner, ce qui est bon signe. Notons aussi que ce type de soin est contrindiqué en cas d’ulcères de jambe et d’affections de la peau.

Moins efficace que le drainage lymphatique manuel, la pressothérapie peut donner des résultats provisoires sur la peau d’orange. Ce procédé n’élimine pas de graisses, uniquement de l’eau et n’a aucun effet sur la cellulite ancienne et incrustée.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Une stratégie multiple pour combattre la cellulite

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

 

Les causes de la cellulite sont multiples : hérédité, hormones, sédentarité, anxiété, stress… Les crèmes et autres remèdes en vogue n’ont souvent pas d’effet durable. Dans la plupart des cas, il faut agir sur plusieurs fronts et s’armer de beaucoup de patience et de persévérance.

La formation de cellulite, hantise de beaucoup de femmes, résulte d’un long processus qui débute à l’adolescence. Elle peut être liée à un excès de sécrétion d’œstrogènes ou à une hypersensibilité aux œstrogènes favorisant la multiplication et le gonflement des cellules graisseuses ou adipocytes. Les vaisseaux sanguins sont compressés, les échanges circulatoires et les mouvements d’eau sont perturbés et les déchets cellulaires sont mal évacués (phénomène des « bottes veineuses et lymphatiques »). Dans ce cas, il est généralement recommandé de réduire sa consommation de sel au strict minimum et de consommer des aliments draineurs, notamment les protéines maigres, à tous les repas, même au petit déjeuner. Certains compléments alimentaires peuvent être bénéfiques: thé vert, hamamélis, cacao, reine-des-prés, criste-marine, fenugrec et vigne rouge. Par ailleurs, il est conseillé d’éviter les bains trop chauds, les saunas, les expositions trop longues au soleil et les vêtements et sous-vêtements trop moulants.

Le surmenage, l’anxiété et le stress favorisent la formation de cellulite : le yoga, les exercices de relaxation, la méditation, la sophrologie, les massages relaxants ou l’acupuncture peuvent donner de bons résultats. L’application régulière (et à vie !) de gels, lotions et autres crèmes anticellulite à base de caféine notamment peut être bénéfique à condition de l’accompagner d’une alimentation saine et d’exercice physique régulier.

L’allaitement maternel aiderait à résorber la cellulite, ainsi que certains remèdes de grand-mère comme la prise quotidienne d’huile de foie de morue.

Plus généralement, il ne faut pas sous-estimer l’impact positif d’une bonne hygiène de vie : éviter les excès de graisse, d’alcool, de « mauvais sucres » et de sel, boire beaucoup d’eau tout au long de la journée, bouger et se dépenser autant que possible…Les sports d'eau sont particulièrement bénéfiques.

Parfois la cellulite est d’origine génétique (« culotte de zouave ») et de ce fait, plus difficile à combattre. Drainage lymphatique, pressothérapie, endermologie, Cellu-M6, mésothérapie… Les instituts de beauté proposent une vaste gamme de soins allant du simple massage manuel ou assisté d’un appareil spécial à diverses techniques plus farfelues (et coûteuses) dont l’efficacité n’est souvent pas démontrée. Notons enfin que les interventions en environnement médicalisé (liposuccion, liposculpture) ne donnent pas toujours de bons résultats en ce qui concerne les problèmes de cellulite.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss