L’huile de paraffine pour des vinaigrettes et mayonnaises pauvres en calories

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Les huiles végétales fournissent 900 kcal par 100 ml, alors que l’huile de paraffine ne contient pas de calories…

Contrairement à l’huile d’olive, délicieuse mais très calorique, l’huile de paraffine est sans goût et ne fournit pas de calories.

Certes, elle n’a pas aussi bon goût mais elle permet de lubrifier crudités et autres salades et donc de les rendre plus agréables à manger pour qui cherche à perdre quelques kilos. Mais attention: allez-y doucement! Une trop grande quantité de cette huile peut causer quelques embarras intestinaux… Par ailleurs, l’huile de paraffine ne convient absolument pas pour la cuisson!

Vinaigrette à la paraffine 

(près de 0 calories)

Ingrédients et dosage :

  • une dose d’huile de paraffine
  • une dose d’eau pétillante (Perrier de préférence)
  • une dose de moutarde (ordinaire, de Dijon, à l’ancienne…)
  • une dose ou deux selon les goûts de vinaigre (de Xérès, de framboise ou balsamique de préférence)
  • sel, poivre selon le goût

Pour les gourmets : ajouter des fines herbes, de la sauce soja, du Tabasco ou de la sauce Worcester

Mayonnaise classique à la paraffine

(environ 70 calories)

Ingrédients :

  • un jaune d’œuf
  • une cuiller à café de vinaigre
  • huile de paraffine
  • moutarde selon le goût
  • sel, poivre
Les huiles végétales fournissent 900 kcal par 100 ml, alors que la paraffine n'en fournit aucune...

Pour assaisonner vos salades et crudités sans rajouter trop de calories, fabriquez vous-même votre vinaigrette ou mayonnaise avec de l’huile de paraffine.

Mettre dans un bol le sel, le poivre et une cuiller à café de vinaigre, délayer lentement l’œuf et bien mélanger. Ajouter, toujours en tournant, de l’huile de paraffine goutte à goutte. Lorsque la sauce commence à prendre, rectifier l’assaisonnement si nécessaire. Ajouter un peu de moutarde pour faciliter l’émulsion.

Pour une mayonnaise verte : suivre la même recette et y ajouter du cerfeuil et de la civette hachés.

Source : Dr Pierre Dukan, « Je ne sais pas maigrir » (Flammarion)

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Un petit coup de froid pour brûler plus de calories?

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

A moins d’être malade, notre corps est maintenu à une température constante d’environ 37 degrés, qu’il fasse froid ou chaud. Théoriquement, il est possible de mettre à profit ce mécanisme d’autorégulation thermique pour brûler plus de calories sans se fatiguer. Dans la pratique: gare aux refroidissements!

Se découvrir pour brûler plus de calories? Si vous êtes frileux, cette méthode amaigrissante originale n'est vraiment pas pour vous!

Se découvrir pour brûler plus de calories? Si vous êtes frileux, cette méthode amaigrissante originale n’est vraiment pas pour vous!

Comment augmenter ses dépenses énergétiques quotidiennes sans faire d’effort physique? Voilà une question que se posent sans doute les moins sportifs d’entre nous… Grâce au froid, répond Marie Belouze-Storm, auteure et journaliste spécialisée dans la santé connue pour sa série de bouquins à l’attention des « paresseuses » (« Les bons plans anticellulite des paresseuses », « Le régime des paresseuses »…). Le médecin nutritionniste français Pierre Dukan est du même avis…

Dans des conditions de vie ordinaire, une majorité des calories dépensées par notre organisme servent à maintenir notre température entre 36.1 et 37.8° C. Sur base de cette observation simple, ces deux spécialistes de l’amaigrissement express proposent diverses manières de consommer plus de calories sans effort (ou presque). Frileux s’abstenir!

  • Les bains et les douches tièdes
    D’après le Dr Dukan, rester pendant deux minutes sous une douche à 25° contraindrait l’organisme à dépenser 100 calories supplémentaires simplement pour s’opposer au refroidissement du corps. Visez surtout les régions du corps telles le cou, les aisselles et la poitrine où se trouvent de grosses artères…
  • Vive les fringues légères !
    Se vêtir plus légèrement en éliminant les gros pulls et les sous-vêtements chauds ou dormir avec une couverture en moins ou la fenêtre ouverte vous débarrassera d’une autre centaine de calories supplémentaires par jour. « En dormant dans une pièce à 16° au lieu de 20°, en tee-shirt et sans couverture, vous pouvez brûler jusqu’à 120 kcal supplémentaires par nuit. Et on ne triche pas en se collant à Jules ! », écrit Marie Belouze-Storm.
  • Repas et boissons froids
    Les aliments chauds sont plus caloriques que les mêmes aliments refroidis. Le corps doit dépenser de l’énergie pour amener un plat froid ou une boisson fraîche à sa température intérieure, ce qui a le double avantage de consommer des calories et de retarder leur assimilation et la réapparition de la sensation de faim. Ainsi, boire 2 litres d’eau à 10° ou sucer cinq à six glaçons par jour permettrait de consommer 60 calories supplémentaires sans effort…
  • Les économies de chauffage
    En réduisant la température ambiante de votre logement de 25° à 22°, le corps serait obligé de brûler 100 calories supplémentaires par jour, d’après les calculs du Dr Dukan. En ces temps d’économies vertes, quoi de plus naturel que de réduire la consommation d’énergie de chauffage ?
  • Les sports d’extérieur
    Pratiquer une activité physique à l’extérieur lorsqu’il fait froid boosterait également la dépense de calories, à condition de ne pas être excessivement emmitouflé bien sûr…  A effort égal, vous augmenterez vos dépenses caloriques de 10 à 15%, selon Marie Belouze-Storm.
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Régimes protéinés : que penser des protéines en poudre ?

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Faciles à utiliser, les protéines pures en poudre ont beaucoup de succès auprès des sportifs et des personnes qui souhaitent perdre du poids. Mais ces produits artificiels remplacent mal une alimentation naturelle riche en protéines, et peuvent aussi présenter certains risques pour la santé. 

le blanc d’œuf est un aliment de régime idéal

Le blanc d’œuf, très riche en protéines et pauvre en calories, est une alternative naturelle aux poudres protéinées.

Le blanc d’œuf est la source naturelle la plus pure de protéines : c’est un aliment de régime idéal qui peut servir à préparer d’innombrables recettes pauvres en calories. D’autres excellentes sources de protéines sont les viandes maigres (veau, bœuf et cheval), les abats (rognons, foie, cœurs, langue), la volaille à l’exception du canard, les jambons dégraissés, les œufs et les laitages maigres (fromage blanc, faisselle, yaourt, lait), le poisson maigre ou gras, les crustacés et fruits de mer. Pour les végétariens et végétaliens, le tofu, le seitan et le quorn sont d’excellentes alternatives végétales à haute teneur en protéines et à faible densité calorique.

L’inconvénient majeur de la plupart de ces aliments naturels est qu’il faut prendre le temps de les préparer (les plats prêts à la consommation étant souvent trop gras). En outre, ils doivent généralement être tenus au frais et consommés assez rapidement. Pour certaines personnes, les protéines en sachet peuvent donc constituer une solution de remplacement plutôt pratique : elles sont faciles à transporter et à utiliser n’importe quand et n’importe où, ce qui n’est pas négligeable lorsqu’on a une vie chargée et des horaires irréguliers. Si le produit choisi est de bonne qualité, les protéines qu’il contient seront aussi plus pures que les protéines naturelles.

Cependant, les poudres protéinées présentent un certain nombre d’inconvénients. Premièrement, ce sont des aliments artificiels : manger des poudres, ce n’est évidemment pas agréable. Le plaisir de manger est supprimé. Or il faut savoir que les sensations alimentaires telles que le goût, l’odeur, la texture ou l’apparence d’un aliment sont fondamentales tant du point de vue psychologique que du point de vue diététique. En effet, elles sont indispensables au déclenchement de la sensation de satiété. Les poudres sont trop vite ingérées, ce qui donne l’impression de « manger du vide ». D’après les nutritionnistes, elles peuvent être à l’origine de crises de boulimie réactionnelle et d’un effet boomerang : le poids perdu revient au grand galop… Seule une consommation modérée et occasionnelle peut être utile, par exemple dans le cadre de la stabilisation de la perte de poids (par exemple, le régime Dukan exige un jour par semaine d’alimentation exclusivement protéinée).

Sachez que tous les produits vendus dans le commerce ne sont pas de qualité biologique équivalente ! Renseignez-vous auprès d’un spécialiste avant d’en acheter. Aux États-Unis dans les années 1970, alors que les régimes protéinés étaient les premiers au hit-parade des méthodes amaigrissantes, une série d’événements dramatiques est venue tempérer l’engouement pour ces produits : le décès d’une soixantaine de personnes suite à l’absorption de poudres de mauvaise qualité et à des périodes de diète trop longues (parfois 6 mois et plus).

Notez aussi qu’en raison de l’absence de fibres, les poudres protéinées peuvent causer des problèmes de transit intestinal parfois sérieux et des ballonnements incommodants.

Enfin, si vous optez pour un régime à base de protéines d’origine animale, n’oubliez pas de boire de très grandes quantités d’eau pour compenser la déshydratation des tissus et pour les détoxifier.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss