Pour perdre du poids, respirez à fond!

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Apprendre à respirer profondément pour bien oxygéner notre organisme peut nous aider à augmenter nos performances intellectuelles et physiques et aussi à perdre du poids.

Bien respirer aide à augmenter ses performances sportives et intellectuelles, à réduire le stress, l’anxiété et la douleur et à lutter contre le surpoids...

Bien respirer aide à augmenter ses performances sportives et intellectuelles, à réduire le stress, l’anxiété et la douleur et à lutter contre le surpoids…

Nous pouvons survivre plusieurs semaines sans manger, quelques jours sans boire, mais nous mourons si nous sommes privés d’oxygène pendant à peine quelques minutes.

Notre organisme peut produire un peu d’énergie sans oxygène dans des conditions d’urgence (anaérobie) mais cette opération est très peu rentable. La quasi-totalité de notre production d’énergie a besoin d’oxygène qui permet de brûler les graisses et les sucres. C’est pourquoi il est si fondamental de bien respirer.

Une respiration profonde et complète favorise les progrès sportifs, stimule les fonctions intellectuelles (le cerveau est un gros consommateur d’oxygène), réduit le stress, l’anxiété et la douleur et aide aussi à lutter contre les kilos en trop.

Prenez l’habitude de faire des séances de respiration profonde dès que vous avez un peu de temps à tuer. Pour cela, apprenez à retenir l’air de 10 à 30 secondes en gonflant le ventre autant que possible, puis la poitrine, lentement et en vous tenant bien droit. Ensuite, soufflez jusqu’à rétrécir la taille de vos poumons à leur minimum. Recommencez l’exercice une vingtaine de fois de suite.

Les exercices de respiration profonde sont recommandés le matin au réveil (assurez-vous que votre chambre est bien aérée la nuit), pendant vos pauses (idéalement toutes les 45 minutes selon certains spécialistes… !) et en cas de stress, de tensions, d’anxiété ou d’émotions fortes. Veillez à la qualité de l’air que vous respirez. Évitez donc de faire des exercices de respiration profonde dans la rue à l’heure des embouteillages…

Le stress, la colère et l’anxiété modifient la respiration : elle devient plus rapide, moins profonde et moins efficace. Conséquence ? Une baisse de la concentration d’oxygène dans le corps et donc, des niveaux d’énergie. Une respiration lente et profonde permet de se sentir plus calme, plus attentif et plus serein tout en brûlant plus de calories.

Tout rétrécissement des vaisseaux sanguins et des artères freine la circulation du sang et empêche une bonne distribution de l’oxygène également. Cette réduction de diamètre est due soit à des dépôts d’athérome sur les parois causés par le mauvais cholestérol, soit à des spasmes dont le stress est le principal responsable. Pour lutter contre ce phénomène, rien de tel qu’une alimentation riche en fruits et légumes variés, en poissons gras pas trop cuits, en huiles saines et en magnésium, ainsi qu’une activité physique régulière et une hygiène de vie réduisant le stress, naturellement!

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Eau minérale, de source ou du robinet ?

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Certaines eaux minérales riches en magnésium, en calcium ou en sulfates peuvent vous aider à perdre du poids.

Eau minérale, eau de source, eau du robinet... Laquelle choisir?

Eau minérale, eau de source, eau du robinet… Laquelle choisir?

L’eau minérale est naturellement pure et possède une composition chimique stable.
Certaines fournissent autant de calcium que le lait, ce qui est intéressant en cas de régime amaigrissant lorsqu’il faut limiter sa consommation de produits laitiers gras. Optez pour une eau dont la teneur en calcium est supérieure à 300 mg/litre (Hépar, Contrex ou Talians, par exemple).
D’autres fournissent des quantités appréciables de magnésium, un nutriment tout aussi indispensable pour perdre du poids durablement. Choisissez de préférence une eau dont la teneur en magnésium est supérieure à 80 mg/litre (Hépar, Contrex ou Badoit, par exemple).
Les eaux minérales sulfatées aident à accélérer le transit et l’élimination des déchets toxiques de l’organisme. Or la prise de poids peut être liée à la présence de substances toxiques dans l’organisme. Pour un effet maximal, sélectionnez une eau à teneur en sulfates supérieure à 300 mg/litre (Hépar, Contrex, Vittel, Talians ou San Pellegrino).
Évitez cependant les eaux minérales trop riches en sodium (sel) car celles-ci peuvent augmenter la rétention d’eau et tout ce qui en découle (peau d’orange, cellulite…).
Notez enfin qu’il vaut mieux éviter de stocker trop longtemps les bouteilles d’eau minérale dans le congélateur ou dans le coffre de voiture en été et qu’une bouteille d’eau minérale ouverte doit être conservée au frais.

D’origine souterraine, l’eau de source, tout comme l’eau minérale, est protégée des polluants extérieurs et ne subit aucune adjonction de chlore ou d’autres purificateurs. Elle est saine mais sa composition chimique est instable. Difficile donc de lui attribuer des vertus précises.

De formule variable selon la région, l’eau du robinet est en principe très surveillée : elle subit divers traitements (décantation, filtration, addition de chlore…) afin de satisfaire aux critères de potabilité. Malgré cela, elle contient parfois des substances nocives (nitrates, plomb, pesticides, hydrocarbures…). Renseignez-vous auprès des autorités locales pour en savoir plus sur la composition de l’eau de votre région.

L’eau adoucie (traitée par un adoucisseur), très pauvre en calcium, érode certaines canalisations et peut de ce fait être chargée en métaux toxiques : il est donc conseillé de l’utiliser uniquement pour les lessives et pour faire sa toilette.

Quant à l’eau pure ou déminéralisée (privée de minéraux), elle n’est pas propre à la consommation et peut provoquer des œdèmes par osmose (différence de concentration en minéraux provoquant le passage d’eau à travers les membranes des cellules).

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Le cacao : bon pour la santé et le moral

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Antioxydant, diurétique, antidépressif et stimulant : le cacao présente des atouts indéniables. Optez pour le chocolat noir pur ou mieux : le chocolat noir amer !

Ces jolies cabosses de cacao renfermes des trésors nutritionnels...

Ces jolies cabosses de cacao renferment des trésors nutritionnels…

Apprécié par les Mayas il y a plus de mille ans, le cacao fut introduit en Europe par le conquistador espagnol Don Hernán Cortés au seizième siècle. Il fut d’abord consommé sous forme de boisson puis, avec la révolution industrielle, naquirent les tablettes, bouchées, pralines et autres préparations culinaires que nous connaissons aujourd’hui.

Pour obtenir les précieux ingrédients du chocolat, les fèves de cacao fraîches sont fermentées puis séchées et torréfiées. Elles sont ensuite broyées et décortiquées pour séparer les coques des amandes. Celles-ci serviront à fabriquer la pâte de cacao, un mélange de beurre de cacao et de poudre de cacao.

Comme son nom l’indique, le beurre de cacao est une matière grasse de couleur blanchâtre composée à 61 % d’acides gras saturés (« mauvaises graisses ») et à 39% d’acides gras insaturés (« bonnes graisses »), dont 36% sont mono-insaturés et 3% polyinsaturés. Il constitue la base du chocolat.

La teneur en cacao du chocolat varie selon la recette : jusqu’à 90% pour le chocolat noir amer et entre 25% et 40% pour le chocolat au lait. Le chocolat blanc est composé exclusivement de beurre de cacao, de sucre, de produits laitiers et d’arômes (vanille, par exemple). Quant aux barres chocolatées, desserts et autres préparations au goût de chocolat, elles ne contiennent souvent pas la moindre trace de cacao. Or c’est le cacao qui est bon pour la santé !

Quelles sont les substances bénéfiques contenues dans le cacao ?

  • polyphénols: antioxydants aux effets anti-âge empêchant l’agrégation des plaquettes sanguines (comme l’aspirine) et protégeant le système cardio-vasculaire
  • théobromine : léger diurétique, améliore les performances musculaires
  • phényléthylamine : action antidépressive souvent associée au chocolat
  • caféine : action stimulante bénéfique à petites doses
  • magnésium : cet oligoélément essentiel dans le contrôle du stress et de la prise de poids nerveuse est  cependant mal absorbé par l’organisme en présence du beurre de cacao, car il n’est pas soluble dans les graisses (liposoluble).
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss