Comment soigner les douleurs musculaires

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Plus de 80% des gens souffrent de mal au dos à un moment ou à un autre. Dans la plupart des cas, ces douleurs peuvent être évitées. Avant de recourir aux produits pharmaceutiques parfois nocifs pour soigner une douleur musculaire, essayez l’une des méthodes antidouleur naturelles présentées ici.

Massages

Rien de tel pour soulager les maux du dos qu'un bon massage relaxant aux huiles essentielles.

Rien de tel pour soulager les maux de dos qu’un bon massage relaxant aux huiles essentielles.

Un bon massage est merveilleusement efficace contre les douleurs musculaires. Le mieux est de prendre rendez-vous avec un masseur professionnel. Mais si vous souhaitez un soulagement immédiat, demandez à un ami ou à l’élu de votre cœur de vous masser avec une lotion aux huiles essentielles. Certaines huiles essentielles (camomille, lavande, romarin, genièvre, menthe poivrée…)  sont indiquées plus particulièrement pour soigner les problèmes musculaires ou articulaires (voir article suivant).

Bains à bulles

Jets d’eau massants, eau chaude, support relaxant : voici les trois raisons principales pour lesquelles les experts conseillent de se plonger dans un jacuzzi, ou bain à remous. Les jets d’eau, en propulsant de l’eau et de l’air à la bonne pression, permettent de masser et de détendre les muscles. L’eau chaude dilate les vaisseaux sanguins, ce qui permet une meilleure irrigation des tissus musculaires. Enfin, l’eau constitue un environnement confortable qui soutient vos muscles et articulations endoloris.

Circulation sanguine

Massages, bains à remous, bains chauds-froids, bains de pieds, douches froides… Tout ce qui permet de donner un petit coup de fouet à la circulation sanguine (et donc à l’oxygénation des tissus) est propice à la guérison rapide de vos muscles endoloris. Certaines huiles essentielles comme la lavande aident à activer la circulation sanguine et sont un remède efficace contre les contractures musculaires.

Idées noires et stress

Les émotions négatives comme la colère et l’anxiété peuvent déclencher un mal de dos et accentuer la douleur. Le fait de contenir ces émotions ne peut qu’aggraver les choses. Le stress a des effets semblables. Les émotions positives, y compris la peur qui peut être positive en cas de danger, semblent au contraire repousser la douleur.

Vitamine C et protéines

En tant que super antioxydant, la vitamine C est efficace contre les blessures ou les inflammations musculaires. Les infections et les processus de cicatrisation naturelle entraînent une accumulation de radicaux libres au niveau de la lésion, ce qui provoque de la douleur. Faites le plein de vitamine C en mangeant des fruits et des légumes frais!

Mangez aussi des protéines maigres, de préférence après (ni avant, ni pendant) vos entraînements physiques. Les protéines sont indispensables pour la santé de vos muscles.

Étirements et yoga

Les étirements associés à des exercices de relaxation et de respiration profonde ou la pratique du yoga ou de la méditation peuvent faire disparaître les douleurs musculaires. Essayez les exercices de yoga suivants :

  • Pose du chat : Mettez-vous à quatre pattes et regardez devant vous. Inspirez profondément, allongez les bras vers l’avant en creusant légèrement le dos et en rapprochant le ventre des genoux : maintenez cette position pendant 10 secondes. Puis, expirez en arrondissant le dos et en rentrant le ventre et le menton : maintenez cette position pendant 10 secondes. Répétez l’exercice deux ou trois fois.
  • Flexion des genoux : Allongez-vous sur le dos avec les bras sur le sol, au-dessus de votre tête. Respirez profondément. Remontez le genou gauche fléchi, relevez la tête en direction du genou et entourez le genou avec les bras : retenez votre respiration et tirez votre genou vers votre poitrine pendant 3 secondes. Expirez, reposez la jambe et les bras et faites la même chose avec la jambe droite. Répétez l’exercice trois fois avec chaque jambe, puis trois fois avec les deux jambes jointes.

Antalgique naturel

Certaines plantes permettent de calmer la douleur et ne présentent pas d’effets secondaires. La viorne obier possède des propriétés relaxantes efficaces contre les élongations musculaires. Vous trouverez de l’écorce de viorne obier chez un herboriste (pour faire une infusion). La viorne obier est également disponible en lotion. Si vous savez d’avance que vous allez être stressé, prenez des compléments de valériane (gouttes ou comprimés) en suivant les indications figurant sur l’emballage. Les propriétés particulières de cette plante vous aideront à vous détendre avant que vos muscles se contractent. Un traitement sur plusieurs semaines aux extraits d’écorce de saule aide à faire disparaître les douleurs musculaires. L’ingrédient qui fait d’écorce de saule un puissant calmant est le salicylate, le même ingrédient actif contenu dans l’aspirine.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

L’aromathérapie peut-elle vous aider à perdre du poids ?

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Cardamome, citron, pamplemousse, cyprès, genièvre, fenouil, gingembre, menthe poivrée, patchouli, romarin, poivre noir… certaines huiles essentielles ont un effet coupe-faim qui peut renforcer l’efficacité d’un régime amaigrissant. D’autres aident à embellir ou à retendre la peau, à réduire la rétention d’eau ou à stimuler la circulation sanguine et lymphatique. Quelques gouttes suffisent à parfumer agréablement le bain ou l’huile de massage 

aromathérapie pour maigrirL’huile essentielle de fenouil compte parmi les plus efficaces. Depuis l’Antiquité, on lui reconnait le pouvoir de réduire l’appétit. Outre son action coupe-faim, le fenouil possède des propriétés purifiantes et diurétiques favorisant la détoxification de l’organisme et l’évacuation des liquides excédentaires (rétention d’eau). L’essence de genièvre possède également ces deux qualités, ainsi que les essences de pamplemousse, de citron et de cyprès. La cardamome et la menthe poivrée facilitent quant à elles la digestion. D’autres huiles essentielles comme l’huile de citronnelle, de myrrhe, de romarin, de lavande, de mandarine, de patchouli et de poivre noir peuvent aider à raffermir une peau distendue par un accouchement ou une perte importante de poids. La rose, le jasmin et le néroli, ont des qualités énergisantes et aident à restaurer l’optimisme et la confiance en soi. Ces propriétés sont intéressantes en cas de déprime ou d’anxiété associée à la difficulté de maigrir ou à une image négative de son corps. La bergamote, le géranium, la lavande, la camomille romaine ou allemande et la mandarine ont aussi des effets positifs sur l’humeur et le moral.

Les massages aromathérapiques sont recommandés pour se détendre et pour se sentir mieux dans sa tête et dans son corps. Pratiqués régulièrement, ils embellissent la peau et stimulent la tonicité musculaire. Il est facile de fabriquer les huiles de massage soi-même. Choisissez comme huile de support l’huile d’amande douce, de noyau d’abricot, de sésame ou de pépins de raisin, car celles-ci conviennent à tout type de peau et sont assez fluides. Leur odeur discrète met en valeur les arômes des huiles essentielles qui y sont incorporées.

La cellulite se caractérise par la congestion lymphatique, la rétention d’eau, une augmentation des tissus graisseux et une mauvaise circulation. Avec un peu de temps et de ténacité, l’aromathérapie peut donner de bons résultats, pourvu qu’elle soit associée à un minimum d’activité physique et à des habitudes alimentaires saines. Les huiles essentielles qui ont un effet diurétique sont les suivantes: citron, citron vert, pamplemousse, citronnelle, cyprès, fenouil, genièvre, graine d’angélique, pin, romarin et santal. Pour donner un petit coup de fouet à la circulation et détoxifier le système lymphatique: cardamome, graine d’angélique, patchouli, pin, poivre noir, cèdre, coriandre, cyprès, citron, fenouil, gingembre, graine de carotte, sauge et romarin. Enfin, notez que les problèmes de cellulite peuvent aussi découler de dérèglements hormonaux. Les huiles essentielles de rose, de sauge scarlée, de camomille allemande ou romaine, de géranium et de lavande auront pour effet de rétablir un meilleur équilibre hormonal. Quelques gouttes dans le bain ou dans l’huile de massage suffisent. Procurez-vous un ouvrage spécialisé ou consultez un aromathérapeute pour apprendre les meilleures recettes !

Source : « Le guide de l’aromathérapie », Denise Whichello Brown (Larousse)

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Parfums, odeurs et relations sociales

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Sensualité, attirance, volupté, désir… Les parfums évoquent mille et une sensations liées à l’amour, à la séduction et au sexe. Envoûtantes ou animales, nos odeurs (au sens plus large) jouent un rôle méconnu, mais déterminant, dans la constitution de notre réseau social et professionnel…

Ah parfum, parfum…. quand tu nous tiens!

Les odeurs sont en réalité constituées par des molécules volatiles qui, au contact des tout petits récepteurs olfactifs qui tapissent notre paroi nasale intérieure, nous fournissent une certaine quantité d’information à propos de l’objet qui les dégage. Même s’il manque d’entraînement, l’être humain est capable de distinguer plus de 10.000 odeurs différentes. Comme l’animal, il confère instinctivement certaines valeurs à ces odeurs. Par exemple, l’odeur de chair en décomposition signale l’infection et la maladie, et provoquera naturellement une réaction de rejet ou de fuite chez la plupart. En revanche, les odeurs de pain grillé et de chocolat chaud au réveil nous attirent car elles portent en elles la promesse d’un petit déjeuner agréable et roboratif pour bien démarrer la journée.

Par ailleurs, que nous le voulions ou non, nous avons chacun et chacune des odeurs tout à fait particulières qui nous distinguent et qui constituent en quelque sorte notre carte d’identité olfactive. Ces odeurs peuvent influencer les personnes que nous côtoyons de manière tout aussi puissante que le pain grillé, le chocolat chaud ou la chair putréfiée, et provoquer soit l’attirance, soit la répulsion et la fuite. Dès lors, elles jouent un rôle déterminant dans la constitution de notre réseau social en influençant nos choix et nos préférences, ainsi que ceux des personnes que nous croisons sur le chemin de la vie. Si nous attirons ou préférons une personne plutôt qu’une autre, si nous établissons une relation d’amitié ou d’amour avec un être humain plutôt qu’un autre, si nous sommes engagés par tel employeur plutôt qu’un autre, si nous sommes acceptés ou rejetés par un groupe de personnes, nos odeurs y sont certainement pour quelque chose…  Nous avons beau vouloir les changer, les éliminer ou les masquer sous des couches de produits parfumés, leurs effets en seront peut-être affaiblis mais toujours bien présents. Dans certains cas, les odeurs influencent l’intensité de l’attraction qu’éprouvent l’un pour l’autre deux êtres bien davantage que l’apparence physique ou les affinités intellectuelles !

Nous utilisons instinctivement les substances chimiques odorantes, les fameuses « phéromones » (qui sont présentes dans nos fluides corporels y compris dans la transpiration), comme une forme primitive mais très efficace de communication.  Grâce à elles, nous transmettons inconsciemment certains signaux et dévoilons certaines informations précises sur nous-mêmes. Ainsi nous signalons par leur biais (et à notre insu) notre désir, notre bien-être ou notre confiance en nous-mêmes, par exemple. De même, ces substances sont révélatrices de notre stress, de notre anxiété ou de notre mauvaise hygiène de vie. Par leur intermédiaire nous transmettons des renseignements précis tant à propos de notre état psychologique qu’à propos de notre santé physique. L’effet de cette forme de communication primitive est immédiat et radical. Elle peut nous aider à atteindre nos objectifs et à nous réaliser ou, au contraire, elle peut constituer un frein, un obstacle, une tare. Alors que les parfums, déodorants et cosmétiques divers peuvent dans certains cas rehausser l’impact positif de ce langage corporel sur notre environnement, ils ne peuvent en aucun cas l’effacer ou s’y substituer.

L’odorat est le plus méconnu et le plus négligé de nos sens, victime sans doute de l’évolution de nos sociétés et de la « civilisation », qui l’ont relégué au statut de résidu méprisable de notre animalité révolue.  Rien d’étonnant dès lors que la plupart d’entre nous ne comprenions pas la signification, l’importance et le rôle que peuvent jouer les odeurs dans notre vie, et plus particulièrement nos propres odeurs corporelles.

Chantal Porges

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss