Quelles huiles essentielles pour les problèmes musculaires?

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Dans le bain ou le jacuzzi ou associées au massage, les huiles essentielles peuvent aider à soigner contusions, crampes, courbatures, foulures et autres entorses. Rien de tel qu’une compresse aux huiles essentielles pour soulager la douleur. 

L'huile essentielle extraite de la camomille ordinaire (ou camomille romaine) soigne efficacement la plupart des bobos musculaires.

La camomille romaine et sa cousine plus petite, la camomille allemande, sont utilisées comme plantes médicinales depuis l’Antiquité aussi bien en Égypte, qu’en Grèce et chez les Romains. L’huile essentielle extraite de la fleur de camomille soigne efficacement la plupart des bobos musculaires.

Quelques gouttes d’une huile essentielle bien choisie peuvent vous aider à soigner les petits problèmes musculaires ou articulaires.

Bains de pieds ou de mains, inhalation, vaporisation ou diffusion dans l’atmosphère, bougies, oreiller ou linge de nuit parfumés aux huiles essentielles… Toutes ces méthodes peuvent avoir des effets positifs, mais les aromathérapeutes recommandent surtout le massage doux des zones affectées associé à des bains aromatiques quotidiens. L’application d’une compresse chaude ou froide soulage aussi efficacement la douleur.

Voici les essences conseillées pour soigner les problèmes musculaires, selon « Le guide de l’aromathérapie » (Larousse) :

Contusions : camomille allemande ou romaine, fenouil, géranium, gingembre, hysope, lavande, marjolaine, menthe poivrée, myrrhe, poivre noir et romarin.

Courbatures et douleurs : achillée millefeuille, basilic, benjoin, cajeput, camomille allemande ou romaine, cannelle, cardamome, citron, coriandre, encens, eucalyptus, genièvre, géranium, gingembre, graine d’angélique, lavande, marjolaine, menthe poivrée, niaouli, pin, poivre noir, ravensare, romarin, thym et vétiver.

Crampes : basilic, cajeput, camomille allemande ou romaine, cardamome, cyprès, lavande, marjolaine, poivre noir et romarin.

Foulures et entorses : achillée millefeuille, camomille allemande ou romaine, eucalyptus, gingembre, lavande, marjolaine, poivre noir, ravensare et thym.

Manque de tonicité : lemongrass, genièvre, lavande, poivre noir et romarin.

Rhumatismes : achillée millefeuille, benjoin, cajeput, camomille allemande ou romaine, cannelle, cèdre, citron vert, citron, coriandre, cumin, cyprès, encens, eucalyptus, gingembre, graine d’angélique, hysope, lavande, marjolaine, menthe poivrée, myrrhe, niaouli, pin, poivre noir, romarin, thym et vétiver.

 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Comment garder le visage jeune selon les préceptes zen

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Traditionnellement, les femmes japonaises conservaient la beauté de leur visage grâce à quelques produits naturels et au respect de certaines règles d’hygiène corporelle et de vie.

huiles naturelles pour la beauté du visage

Se masser le visage avec quelques gouttes d’huile d’olive, d’avocat, de sésame ou d’amande nourrit la peau et préserve sa jeunesse

Bannissez crèmes, baumes, lotions et autres cosmétiques vantés dans la pub et les magazines féminins ! Dans l’art de vivre zen, simplifier sa vie, c’est l’enrichir. Appliquer ce principe du « moins pour plus » signifie aller à l’encontre de ce que prône notre société de consommation et en particulier, en finir une fois pour toutes avec la panoplie des produits de beauté commerciaux qui envahissent si facilement notre salle de bains. D’autant que ceux-ci n’ont pas d’efficacité réelle, explique Dominique Loreau dans son livre inspiré du mode de vie japonais traditionnel, « L’Art de la Simplicité ».  Soins de jour ou de nuit, purifiants, démaquillants ou hydratants, rajeunissants ou raffermissants, pour peaux matures, sèches ou grasses, pour les lèvres, le cou ou le contour des yeux… Stop! Arrêtez de gaspiller votre argent à vous abîmer la peau disent les adeptes de la zen attitude, et suivez plutôt les quelques conseils ci-dessous:

  1. Nettoyer et démaquiller le visage avec un savon doux (au miel par exemple) le soir. Le matin : juste de l’eau froide ou mieux, glacée, puis tapoter le visage du bout des doigts
  2. Nourrir la peau (seulement quand elle « tire » ou est sèche) avec quelques gouttes d’huile naturelle préchauffée dans les paumes des mains : huile d’olive, d’avocat, de sésame, d’amande… Masser le visage avec cette huile en insistant sur le pourtour des yeux
  3. Nettoyer le visage en profondeur de temps à autre par un bain de vapeur aux huiles essentielles (2 ou 3 gouttes d’huile essentielle de citron ou de lavande, par exemple, dans 200 cl d’eau bouillante). Ensuite appliquer un masque obtenu en mélangeant à parts égales de la farine et du yaourt ou du jus de citron ou encore de l’alcool de riz, par exemple.
  4. Pour exfolier la peau, la frotter délicatement en petits mouvements circulaires avec de petits haricots rouges passés au moulin à grains et humectés
  5. Pour éliminer l’excès de sébum, frotter le visage pendant une à deux minutes avec l’intérieur d’une peau de papaye ou de mangue.
  6. Eviter tout ce qui attaque le foie : les excès alimentaires, trop d’épices, l’alcool, la viande et la charcuterie, le sel, le sucre et les huiles saturées. Une cure de vinaigre d’un mois permet de retrouver un teint clair : boire chaque jour 5 centilitres de vinaigre de cidre par exemple dilué dans de l’eau.
  7. Ne manger que des produits frais et non traités et boire beaucoup d’eau minérale
  8. Se coucher avant minuit et dormir de 6 à 8 heures par nuit, ni plus ni moins.
  9. Manger autant de produits à base de soja que possible car ils aident à rester jeune
  10. Ne pas s’exposer au soleil et se protéger le visage du soleil (chapeau…)
  11. Acheter un fond de teint de qualité de couleur aussi proche que possible de celle de la peau pour qu’il reste invisible. L’appliquer du bout des doigts en très petite quantité uniquement sur la zone T et sous les yeux. Trop de fond de teint bouche les pores.
  12. Se regarder souvent dans le miroir et ne pas fuir son image
  13. Sourire souvent car le sourire imprègne et embellit le visage
  14. Parler aussi peu que possible de soi-même, éviter le « je »

Source : « L’Art de la Simplicité – Simplifier sa vie c’est l’enrichir », Dominique Loreau

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

L’aromathérapie pour atténuer les symptômes de la ménopause

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Parfumer l’eau du bain, l’huile de massage ou le coin de l’oreiller avec quelques gouttes d’huiles essentielles bien choisies peut vous aider à combattre bouffées de chaleur, prise de poids, rétention d’eau, déprime, insomnies et autres sauts d’humeur associés à la ménopause.

L'huile essentielle de géranium peut aider à réduire les symptômes de la ménopause... Le géranium a des vertus calmantes et stimulantes tout à la fois et contribue à l’équilibre des hormones et de la peau

L’huile essentielle de géranium peut aider à combattre certains symptômes de la ménopause, notamment la déprime, la fatigue et le vieillissement de la peau…

Associées à une bonne hygiène alimentaire et à une activité physique suffisante, les huiles essentielles constitueraient une alternative naturelle efficace au traitement hormonal de substitution (THS) La bergamote et la sauge scarlée induisent une agréable sensation de bien-être, la camomille apaise les tensions nerveuses et le cyprès calme le stress et l’irritabilité. Le géranium a des vertus calmantes et stimulantes tout à la fois et contribue à l’équilibre des hormones et de la peau. Les arômes envoûtants du jasmin, de la rose et du néroli génèrent un sentiment d’optimisme et de confiance en soi. Les perturbations du sommeil peuvent être soulagées en déposant quelques gouttes de sauge scarlée, de camomille, de lavande ou de ylang ylang sur l’oreiller. Pour combattre l’inconfort et la gêne causés par les bouffées de chaleur, rien de tel que la menthe poivrée, le cyprès, la sauge scarlée, le géranium et le citron. Astuce : garder un flacon d’huile essentielle de menthe poivrée à portée de main, en poche ou dans son sac par exemple, et inhaler pour faire passer une bouffée de chaleur. Cyprès, fenouil, géranium, genièvre, citron et romarin sont utiles en cas de rétention d’eau, de ballonnements et de constipation, tandis que géranium, menthe poivrée et romarin améliorent la circulation. Enfin, pour réguler un cycle menstruel parfois chaotique pendant la ménopause: camomille, géranium, rose et achillée millefeuille.

Bains aromatiques pour la ménopause 

Voici trois exemples de combinaisons d’huiles essentielles pour la ménopause tirées du Guide Larousse de l’aromathérapie.

  • Formule pour équilibrer l’humeur : 2 gouttes de sauge scarlée, 2 gouttes d’encens et 2 gouttes de lavande
  • Formule pour atténuer les bouffées de chaleur : 3 gouttes de cyprès et 3 gouttes de menthe poivrée
  • Formule contre les ballonnements et la constipation : 2 gouttes de fenouil, 2 gouttes de romarin et 2 gouttes de cardamome

Aromamassages pour la ménopause 

Les combinaisons d’huiles essentielles pour les massages reprises ci-dessous doivent être diluées dans une huile de support comme l’huile d’amande douce, de noyau d’abricot, d’onagre ou de sésame, par exemple :

  • Formule stimulante pour le moral : 2 gouttes de bergamote, 1 goutte de camomille allemande ou romaine, 2 gouttes de cyprès et 2 gouttes de rose diluées dans 20 ml d’huile de support.
  • Formule contre les bouffées de chaleur : 2 gouttes de cyprès, 2 gouttes de citron et 2 gouttes de menthe poivrée dans 20 ml d’huile de support.
  • Formule contre la rétention d’eau et les ballonnements : 2 gouttes de cyprès, 2 gouttes de mandarine, 2 gouttes de genièvre et 1 goutte de romarin

Parmi les Fleurs de Bach, Walnut est l’élixir de la ménopause. Notez enfin que la tisane d’anis, l’actée à grappes, le gattilier et le wild yam peuvent aussi aider à atténuer ses symptômes.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss