Quelles huiles essentielles pour les problèmes musculaires?

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Dans le bain ou le jacuzzi ou associées au massage, les huiles essentielles peuvent aider à soigner contusions, crampes, courbatures, foulures et autres entorses. Rien de tel qu’une compresse aux huiles essentielles pour soulager la douleur. 

L'huile essentielle extraite de la camomille ordinaire (ou camomille romaine) soigne efficacement la plupart des bobos musculaires.

La camomille romaine et sa cousine plus petite, la camomille allemande, sont utilisées comme plantes médicinales depuis l’Antiquité aussi bien en Égypte, qu’en Grèce et chez les Romains. L’huile essentielle extraite de la fleur de camomille soigne efficacement la plupart des bobos musculaires.

Quelques gouttes d’une huile essentielle bien choisie peuvent vous aider à soigner les petits problèmes musculaires ou articulaires.

Bains de pieds ou de mains, inhalation, vaporisation ou diffusion dans l’atmosphère, bougies, oreiller ou linge de nuit parfumés aux huiles essentielles… Toutes ces méthodes peuvent avoir des effets positifs, mais les aromathérapeutes recommandent surtout le massage doux des zones affectées associé à des bains aromatiques quotidiens. L’application d’une compresse chaude ou froide soulage aussi efficacement la douleur.

Voici les essences conseillées pour soigner les problèmes musculaires, selon « Le guide de l’aromathérapie » (Larousse) :

Contusions : camomille allemande ou romaine, fenouil, géranium, gingembre, hysope, lavande, marjolaine, menthe poivrée, myrrhe, poivre noir et romarin.

Courbatures et douleurs : achillée millefeuille, basilic, benjoin, cajeput, camomille allemande ou romaine, cannelle, cardamome, citron, coriandre, encens, eucalyptus, genièvre, géranium, gingembre, graine d’angélique, lavande, marjolaine, menthe poivrée, niaouli, pin, poivre noir, ravensare, romarin, thym et vétiver.

Crampes : basilic, cajeput, camomille allemande ou romaine, cardamome, cyprès, lavande, marjolaine, poivre noir et romarin.

Foulures et entorses : achillée millefeuille, camomille allemande ou romaine, eucalyptus, gingembre, lavande, marjolaine, poivre noir, ravensare et thym.

Manque de tonicité : lemongrass, genièvre, lavande, poivre noir et romarin.

Rhumatismes : achillée millefeuille, benjoin, cajeput, camomille allemande ou romaine, cannelle, cèdre, citron vert, citron, coriandre, cumin, cyprès, encens, eucalyptus, gingembre, graine d’angélique, hysope, lavande, marjolaine, menthe poivrée, myrrhe, niaouli, pin, poivre noir, romarin, thym et vétiver.

 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Comment préparer un bain aromatique?

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Rien de tel que les bains aromathérapiques pour se faire plaisir et pour se soigner. Ajoutées à l’eau du bain, les huiles essentielles agissent par absorption cutanée et par inhalation.

Rien de tel pour se sentir bien dans sa peau et dans sa tête qu'un bain aromatisé aux huiles essentielles...

Rien de tel pour se sentir bien dans sa peau et dans sa tête qu’un bain aromatisé aux huiles essentielles… A chaque état physique ou mental correspondent une ou plusieurs recettes.

Spas, thalassothérapie, hydrothérapie et autres jacuzzis: les vertus thérapeutiques des soins par l’eau sont bien connues depuis la plus haute Antiquité. Les bains aromatiques aux essences naturelles ne sont pas seulement agréables et relaxants: ils sont également efficaces pour soigner bon nombre de problèmes de santé.

Toutes les huiles essentielles conviennent pour le bain. Il suffit d’ajouter six gouttes de l’essence de votre choix, non diluées, à l’eau du bain et d’y plonger une quinzaine de minutes au moins. Les substances actives pénètrent dans le corps par la peau et par le système respiratoire. Fermez bien la porte de la salle de bains pour conserver les précieux arômes !

Les huiles essentielles ne sont pas solubles dans l’eau : pour un bain adoucissant, mélangez-les avec un peu d’huile de support (huile d’amande douce, de germe de blé, d’avocat ou de jojoba, par exemple). Votre peau deviendra douce et souple. Si vous avez la peau très sensible, réduisez le nombre de gouttes à trois pour les essences d’agrumes et les essences plus fortes, comme le poivre noir ou la menthe poivrée.

Mélangez toujours l’huile essentielle à une huile de support pour les bains destinés aux très jeunes enfants, car non diluées, elles peuvent être dangereuses pour les yeux (en cas de contact avec les mains mouillées).

Les huiles essentielles peuvent aussi être combinées avec du sel de mer ou à du sulfate de magnésium (1 ml pour 100 gr de sel). Les bains salés favorisent la détoxification et décontractent les muscles douloureux.

Enfin, les huiles essentielles peuvent aussi être utilisées dans les baignoires d’hydrothérapie à jets et le jacuzzi, mais ne les diluez pas dans une huile de support, car vous risqueriez d’encrasser la tuyauterie !

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss