Poitrine trop généreuse : comment réduire le volume des seins naturellement

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Le titane et le chardon béni auraient des vertus permettant de diminuer la taille des seins. Le cassis et le framboisier aideraient à maîtriser les gonflements de la poitrine liés au cycle menstruel ou à la ménopause.

Pour certaines femmes, une poitrine volumineuse peut constituer un problème. Avant de recourir à la chirurgie esthétique, pourquoi ne pas essayer une recette de grand-mère?

La chirurgie de réduction mammaire est la solution choisie par bon nombre de femmes qui souhaitent réduire la taille de leur buste. Mais ce type d’intervention est lourde, pas totalement sans risques et peut aussi être chère. En outre, la chirurgie ne résout pas les gonflements périodiques. En revanche, cela ne coûte (presque) rien d’essayer d’abord l’une ou l’autre truc de grand-mère, comme par exemple un soin à base d’oxyde de titane et de talc. Demandez à votre pharmacien de vous préparer un mélange selon la formule suivante : 1 gramme d’oxyde de titane pour 100 grammes de talc. Avant de vous mettre au lit, poudrez-vous abondamment la poitrine avec ce mélange et entourez-la d’une bande de gaze en la croisant devant en forme de 8 et en laissant les mamelons à l’air. La bande de gaze doit passer alternativement en-dessous puis par-dessus la glande mammaire, pour bien la soutenir et la comprimer. Fixez ensuite la bande de gaze avec des épingles et conservez-la toute la nuit. Quinze jours de ce traitement suffiraient à faire diminuer sensiblement le volume des seins…

En même temps, préparez une crème à base de teinture de chardon béni (carduus benedictus) et d’essence de lavande. Ajoutez à 40 grammes d’un excipient gras transcutané (de la vaseline par exemple), 1 gramme de teinture de chardon béni et 20 gouttes d’essence de lavande et mélangez bien les ingrédients. Matin et soir, faites pénétrer la crème ainsi obtenue en profondeur en massant bien les seins.

Des gonflements temporaires des seins parfois importants et douloureux peuvent se produire au moment des règles ou bien à la ménopause. Ces gonflements sont dus aux secrétions excessives d’une hormone sexuelle féminine, la folliculine. Une tisane à base de feuilles sèches de cassis et de framboisier peut aider à régulariser cette sécrétion ovarienne incommodante. Mélangez une cuiller à soupe de feuilles sèches de cassis et une cuiller à soupe de feuilles sèches de framboisier et faites-les bouillir quelques minutes pour obtenir une tisane. Buvez une grande tasse de cette tisane trois fois par jour lorsque ces gonflements des seins se présentent.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Les micronutriments essentiels à l’amour

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Libido, sensations érotiques et performance sexuelle peuvent être boostées grâce à une alimentation riche en zinc,  vitamine C, vitamine E et acides gras essentiels.

Les légumes verts foncé comme les épinards sont riches en zinc, en vitamine C et en vitamine E et donc idéaux pour booster la libido et la performance sexuelle...

Les épinards frais, riches en vitamine E, zinc et vitamine C, sont idéaux pour booster la libido et la performance sexuelle…

Certains micronutriments comme le zinc, la vitamine C, la vitamine E et les acides gras oméga-3 et oméga-6 jouent un rôle spécifique dans la stimulation sexuelle et sensorielle ; une carence peut avoir des répercussions désagréables voire désastreuses sur la qualité de la vie sexuelle.

Le zinc est surtout nécessaire à la sexualité de l’homme : ce micronutriment assure la qualité et la durabilité de l’érection. Les meilleures sources de zinc sont les fruits de mer, le bœuf et l’agneau, les germes de blé, les épinards et autres légumes à feuilles, les graines de potiron, les noix de cajou, les pignons de pin, le chocolat, les haricots et les champignons.

La vitamine C renforce les parois des vaisseaux sanguins et favorise un afflux sanguin dans la zone génitale pendant l’acte sexuel. Les meilleures sources de vitamine C sont les légumes et les fruits très frais et surtout les poivrons, les brocolis et tous les légumes de couleur vert foncé, les tomates, les kiwis, les fraises et plus généralement toutes les baies ainsi que les agrumes.

La vitamine E agit sur l’hypophyse qui est la glande responsable de la sécrétion des hormones sexuelles. Les meilleures sources de vitamine E sont le tofu (soja), les épinards, le brocoli et autres choux, les amandes et les noisettes, les graines de tournesol, les avocats, le poisson et les crustacés ainsi que l’huile d’olive.

Les acides gras essentiels oméga-3 et oméga-6 favorisent une bonne circulation des messages sensoriels, ingrédient indispensable à une vie sexuelle épanouie.

Les meilleures sources d’acides gras oméga 6 sont les noix, noisettes, noix de cajou et noix de pécan, les pignons de pin, les céréales complètes, les huiles végétales, les graines de potiron, les baies d’acai, la spiruline et les volailles.

Les meilleures sources d’acides gras oméga 3 sont les graines de lin et de chanvre, les œufs, les poissons gras comme le hareng, la sardine, le maquereau, le saumon, le thon et l’espadon, les moules, le cabillaud, les fraises, les kiwis, le brocoli, l’ail et l’huile d’olive.

Ces différents micronutriments essentiels sont également disponibles sous forme de compléments alimentaires.

Un dernier point important: pour avoir une vie sexuelle épanouie, il faut un organisme en bon état : le cerveau, qui contrôle le désir et le plaisir ; les muscles et les articulations, qui permettent le mouvement; et le système cardiovasculaire. Il est donc indispensable d’avoir une bonne hygiène de vie et de bonnes habitudes alimentaires et d’éviter un surpoids important.

Source : « Les clés du bien-être au quotidien – Pour être au top dans sa tête et dans son corps », Marie Borrel.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss