Quelles huiles essentielles pour les problèmes musculaires?

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Dans le bain ou le jacuzzi ou associées au massage, les huiles essentielles peuvent aider à soigner contusions, crampes, courbatures, foulures et autres entorses. Rien de tel qu’une compresse aux huiles essentielles pour soulager la douleur. 

L'huile essentielle extraite de la camomille ordinaire (ou camomille romaine) soigne efficacement la plupart des bobos musculaires.

La camomille romaine et sa cousine plus petite, la camomille allemande, sont utilisées comme plantes médicinales depuis l’Antiquité aussi bien en Égypte, qu’en Grèce et chez les Romains. L’huile essentielle extraite de la fleur de camomille soigne efficacement la plupart des bobos musculaires.

Quelques gouttes d’une huile essentielle bien choisie peuvent vous aider à soigner les petits problèmes musculaires ou articulaires.

Bains de pieds ou de mains, inhalation, vaporisation ou diffusion dans l’atmosphère, bougies, oreiller ou linge de nuit parfumés aux huiles essentielles… Toutes ces méthodes peuvent avoir des effets positifs, mais les aromathérapeutes recommandent surtout le massage doux des zones affectées associé à des bains aromatiques quotidiens. L’application d’une compresse chaude ou froide soulage aussi efficacement la douleur.

Voici les essences conseillées pour soigner les problèmes musculaires, selon « Le guide de l’aromathérapie » (Larousse) :

Contusions : camomille allemande ou romaine, fenouil, géranium, gingembre, hysope, lavande, marjolaine, menthe poivrée, myrrhe, poivre noir et romarin.

Courbatures et douleurs : achillée millefeuille, basilic, benjoin, cajeput, camomille allemande ou romaine, cannelle, cardamome, citron, coriandre, encens, eucalyptus, genièvre, géranium, gingembre, graine d’angélique, lavande, marjolaine, menthe poivrée, niaouli, pin, poivre noir, ravensare, romarin, thym et vétiver.

Crampes : basilic, cajeput, camomille allemande ou romaine, cardamome, cyprès, lavande, marjolaine, poivre noir et romarin.

Foulures et entorses : achillée millefeuille, camomille allemande ou romaine, eucalyptus, gingembre, lavande, marjolaine, poivre noir, ravensare et thym.

Manque de tonicité : lemongrass, genièvre, lavande, poivre noir et romarin.

Rhumatismes : achillée millefeuille, benjoin, cajeput, camomille allemande ou romaine, cannelle, cèdre, citron vert, citron, coriandre, cumin, cyprès, encens, eucalyptus, gingembre, graine d’angélique, hysope, lavande, marjolaine, menthe poivrée, myrrhe, niaouli, pin, poivre noir, romarin, thym et vétiver.

 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Attention aux carences en magnésium !

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Le surmenage et le stress provoquent des déficits en magnésium dont les conséquences pour la santé sont parfois graves : fatigue, anxiété, dépression, insomnie, alcoolisme, boulimie et autres comportements autodestructeurs.

légumes riches en magnésium

Les légumes verts et les céréales complètes comptent parmi les meilleures sources de magnésium.

Notre organisme a besoin d’environ 250 à 350 mg de magnésium par jour (deux fois plus pour les sportifs et les femmes enceintes). Cet oligoélément minéral essentiel est régénérateur cellulaire, équilibrant psychique, draineur hépatique et antiseptique. Il augmente les réactions de défense de l’organisme et aide à lutter contre le vieillissement.

Une carence en magnésium peut être à l’origine de comportements impulsifs, d’impatience et d’hyperirritabilité, accroître l’attirance pour les aliments sucrés et déclencher des envies irrépressibles de grignoter et des crises de boulimie. Le recours à la nourriture, à l’alcool ou au tabac comme « relaxants » est fréquent. A noter que les besoins en magnésium sont proportionnels au stress et peuvent donc être plus faibles en vacances ou quand la situation s’améliore.

La liste des problèmes de santé pouvant être causés au aggravés par un manque de magnésium est longue:

  • Fatigue
  • Anxiété
  • Dépression
  • Troubles du sommeil
  • Baisse de régime : difficultés à se lever le matin, baisse de la combattivité, difficultés de concentration…
  • Comportements autodestructeurs : troubles du comportement alimentaire, excès de calories, excès d’alcool ou excès de tabac …
  • Troubles musculo-squelettiques : maux de dos, tensions dans le cou, maux de tête, bruxisme (grincement et autres mouvements inconscients de la mâchoire), spasmes musculaires, crampes…
  • Troubles digestifs : ballonnements, pesanteurs gastriques, constipation …
  • Troubles cardiovasculaires bénins : pression artérielle élevée, palpitations et contractions du cœur…
  • Troubles gynécologiques : syndrome prémenstruel, dysménorrhée, symptômes de la ménopause
  • Acouphènes

Une alimentation saine et variée doit en principe nous fournir la quantité journalière de magnésium dont nous avons besoin.

Quelles sont les meilleures sources alimentaires de magnésium ?

  • Les céréales sont, avec les légumes verts, la première source alimentaire de magnésium. Les produits à base de céréales intégrales en apportant 100 à 150 mg par 100 gr de produit, soit 3 à 5 fois plus que ceux à base de céréales raffinées (riz, pain et pâtes blanches). Une alimentation végétarienne fournit donc en principe des quantités importantes de magnésium.
  • Les fruits de mer constituent la source la plus riche de magnésium (410 mg par 100 gr de produit), mais peu de personnes ont la possibilité d’en consommer en quantité quotidiennement! A noter que le poisson en est aussi une source intéressante (25 à 50 mg par 100 gr de produit).
  • La mélasse (197 à 242 mg par 100 gr de produit)
  • Le cacao  (150 à 400 mg par 100 gr de produit)
  • Les épinards (50 à 100 mg par 100 gr de produit)
  • Certaines eaux minérales sont riches en magnésium
  • Autres bonnes sources : les fèves, les amandes, la banane et la caroube

En cas de surmenage et de stress importants, mais aussi en cas de régime amaigrissant, il peut être utile de prendre des compléments alimentaires à base de magnésium : demandez conseil à votre médecin ou à votre nutrithérapeute.

Attention : l’ingestion de trop grandes quantités de magnésium a des effets laxatifs, voire purgatifs.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Les plantes veinotoniques

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

 

En stimulant la circulation sanguine, les plantes veinotoniques aident à prévenir les maladies circulatoires et les varicosités. Leur action permet aussi d’atténuer la cellulite et la peau d’orange.

Les veinotoniques sont indiqués en cas d’insuffisance veineuse des membres inférieurs (jambes lourdes, œdèmes, crampes, fourmillements, varices) et de problèmes esthétiques qui en découlent. Voici quelques unes des plantes veinotoniques les plus utiles :

  • Fragon : ce petit arbuste pousse autour de la Méditerranée. Les jeunes pousses sont comestibles et peuvent être consommées crues ou cuites comme les asperges sauvages. Le fragon était apprécié au Moyen-âge pour ses propriétés diurétiques. Les qualités veinotoniques remarquables qui lui valent le surnom de « plante des jambes légères » n’ont été mises en évidence que récemment.
  • Hamamélis : originaire du Canada et de l'Amérique du Nord, ces arbustes à feuillage caduc sont aujourd'hui cultivés en Europe pour leurs multiples propriétés thérapeutiques. Les Amérindiens l’utilisaient pour soigner les varices. On lui reconnaît également des vertus pour le traitement de l’insuffisance veineuse et des jambes lourdes.
  • Cyprès : le cyprès est originaire des régions tempérées chaudes de l’hémisphère nord. Sa silhouette élancée est caractéristique des paysages méditerranéens. Les principes actifs extraits du cyprès aident à soigner les troubles circulatoires et empêchent le sang de stagner dans les jambes.
  • Mélilot : les fleurs de cette plante médicinale sont utilisées pour leurs vertus anti-inflammatoires et protectrices du système vasculaire. Le mélilot aide aussi à soigner les jambes lourdes, les bouffées de chaleur et les autres symptômes de la ménopause.  
  • Vigne rouge : les taches rouges des feuilles de la vigne rouge ont des propriétés particulières qui protègent et tonifient les vaisseaux et les veines. Cette plante est utilisée pour soigner les jambes lourdes, la couperose,  les varices et les symptômes de la ménopause comme les bouffées de chaleur.
  • Resvératrol : le resvératrol est un polyphénol présent dans certains fruits comme le raisin, la mûre, la canneberge, la grenade, la fève de cacao et la cacahuète. Le vin et le chocolat noir en sont d’excellentes sources. Ses bienfaits pour la santé sont très nombreux. Le resvératrol est un puissant antioxydant et un anti-inflammatoire (inhibe l’agrégation des plaquettes sanguines). Il possède aussi des propriétés drainantes et anti-stockage.
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss