Comment expliquer l’anorexie ?

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

D’après les psychologues, c’est un conflit avec la mère qui est à l’origine de ce comportement alimentaire autodestructeur si fréquent chez les jeunes filles*. A travers lui, l’anorexique exprime son refus de devenir femme.

L’anorexie des filles trouverait ses racines dans une relation conflictuelle avec la mère… En se privant de nourriture, elle chercherait à rester enfant.

L’anorexie mentale frappe surtout les jeunes filles ou les jeunes femmes, rarement les hommes. Dans les cas extrêmes, l’anorexique maigrit au point d’avoir une apparence terrifiante, la perte d’appétit caractéristique se traduisant parfois par un amaigrissement considérable. Des perturbations physiologiques importantes surviennent rapidement et se traduisent par un arrêt des règles et par un ralentissement global de tous les métabolismes. La baisse du taux de potassium sanguin fait encourir à l’anorexique des troubles cardiaques graves.

La raison psychologique profonde de ce trouble du comportement alimentaire serait la peur de devenir une femme. Tout se passe comme si en refusant de s’alimenter, l’anorexique tentait de renouer avec le style relationnel qui existait antérieurement entre elle-même et sa mère. L’anorexique demande implicitement à sa mère de lui montrer son amour sous forme de nourriture. Pourquoi ?

Une mère manifeste son amour en nourrissant le petit enfant. En outre, certaines mères privilégient la nourriture comme manifestation d’amour : elles lui donnent plus d’importance que les caresses ou les baisers, par exemple. Aux yeux de leur enfant, l’amour passe en quelque sorte « dans » la nourriture. Plus tard, l’enfant qui a peur de devenir une femme pour diverses raisons cherchera à replonger dans le passé, au temps où sa mère s’occupait d’elle sur un plan exclusivement oral.

*Note: outre le « bagage psychologique », il ne faut pas sous-estimer l’impact et la responsabilité des images véhiculées par les médias et les milieux de la mode  

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss