La pressothérapie

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

La pressothérapie est un drainage mécanique visant à stimuler la circulation sanguine et lymphatique. Il est moins efficace que le drainage lymphatique manuel.

En pressothérapie, une combinaison spéciale est utilisée pour activer la circulation sanguine et lymphatique.

En pressothérapie, une combinaison spéciale est utilisée pour activer la circulation sanguine et lymphatique.

La pressothérapie est un drainage mécanique basé sur le même principe que le drainage lymphatique manuel : la circulation sanguine et lymphatique est stimulée par une alternance de pressions et de dépressions douces sur la peau.

La patiente revêt une combinaison compartimentée spéciale des pieds à la taille reliée à un compresseur qui y insuffle de l’air puis aspire l’air contenu. La combinaison gonfle en se resserrant autour du bas du corps à un rythme régulier, puis se dégonfle, relâchant la pression. Ces mouvements ont pour objectif de faciliter le retour veineux.

La pressothérapie est indiquée en cas de rétention d’eau, de jambes gonflées, d’œdème, d’insuffisance veineuse et de mauvaise circulation. Il est conseillé de faire deux séances par semaine pendant un mois, puis une séance mensuelle d’entretien. Le seul effet secondaire est l’envie fréquente d’uriner, ce qui est bon signe. Notons aussi que ce type de soin est contrindiqué en cas d’ulcères de jambe et d’affections de la peau.

Moins efficace que le drainage lymphatique manuel, la pressothérapie peut donner des résultats provisoires sur la peau d’orange. Ce procédé n’élimine pas de graisses, uniquement de l’eau et n’a aucun effet sur la cellulite ancienne et incrustée.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Bottes veineuses et lymphatiques

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

 

Les bottes veineuses et lymphatiques sont caractéristiques d’une surcharge pondérale circulatoire : les jambes sont alourdies jusqu’aux chevilles et les bras, jusqu’aux poignets.

Les femmes correspondant à ce morphotype ont un bourrelet de cellulite dès la racine des cuisses, juste dans le pli de l’aine, et la face avant de la cuisse est couverte de cellulite. Elles souffrent de lourdeurs des jambes, de gonflements et d’œdèmes. La graisse est dure et froide et souvent marbrée de rouge, voire violacée par endroits. Autres symptômes : cambrure excessive du dos, couperose au visage, mains et pieds froids et difficulté à supporter la chaleur. D’origine hormonale, la surcharge pondérale circulatoire n’est pas seulement inesthétique, elle peut aussi avoir des conséquences négatives pour la santé : arthrose des genoux, arthrose lombaire, varices, ulcères des jambes…

Stratégie anti-kilos adaptée à ce morphotype :

1. Surveiller son alimentation

  • Pour limiter la rétention d’eau, réduire au strict minimum la consommation de sel et de produits salés : plats préparés, céréales de petit déjeuner, chips, biscuits sucrés ou salés, poissons fumés, charcuteries, conserves, sauces et condiments…
  • Consommer des aliments draineurs en quantité, notamment des légumes.
  • Fenugrec : 1 gélule matin, midi et soir pour améliorer la sensibilité à l’insuline.

Dans son livre « Maigrir selon votre silhouette »,  le Dr Raphaël Blairvacq propose un régime amaigrissant sur mesure pour ce morphotype.

2. Programme sportif adapté

  • Le programme minceur des femmes correspondant à ce morphotype met l’accent sur l’activité physique. Les sports d’eau sont particulièrement bénéfiques.  
  • Trois quarts d’heure d’aquagym, de vélo aquatique, de natation ou de vélo un jour sur deux et deux heures de randonnée le dimanche.
  • Exercices de musculation destinés à faire travailler les membres inférieurs (fessiers, quadriceps, jumeaux…) et les muscles posturaux.

3. Fonte graisseuse localisée

  • Vigne rouge : 1 gélule matin, midi et soir à prendre pendant les repas avec un grand verre d’eau (stimule la circulation sanguine et lymphatique).
  • Hamamélis : 1 gélule  matin, midi et soir pour stimuler le système veineux et lymphatique.
  • Cacao : 1 gélule  le matin et le midi avec un grand verre d’eau pendant les repas.
  • Reine-des-prés : 1 gélule  le matin et le midi pour résorber les œdèmes.
  • Criste-marine : 1 gélule  le matin et le midi pour éliminer l’excès d’eau et le toxines.
  • Techniques complémentaires (par ordre d’efficacité): endermologie, mésothérapie, pressothérapie, drainage lymphatique manuel, massages, liposculpture et thermodermie.

Source : « Maigrir selon votre silhouette – Les secrets de la morphonutrition pour perdre des kilos là où vous voulez», Dr Raphaël Blairvacq

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Le drainage lymphatique manuel

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

 

Cette technique de massage très douce procure une détente agréable. Elle permet d’évacuer l’eau et les toxines par des mouvements d’appel et de résorption et aide à lutter contre la cellulite et la peau d’orange.

Le drainage lymphatique permet d’éliminer l’eau excédentaire et les toxines hors du corps via les ganglions lymphatiques, procurant une agréable sensation de légèreté et de bien-être. Pratiqué idéalement par un kinésithérapeute ou un médecin, ce procédé très doux combine des mouvements d’appel (alternance de pressions et de dépressions, d’appuis et de relâchements rapides) et des mouvements de résorption (glissé sur la peau destiné à évacuer le liquide lymphatique chargé d’une partie des déchets de l’organisme). Le massage manuel ne doit pas écraser les vaisseaux.

Ce procédé est parfait pour toutes les femmes qui souffrent de rétention d’eau, de jambes gonflées et autres troubles circulatoires lymphatiques : œdème, insuffisance veineuse, mauvaise circulation… Chaque séance dure une heure environ. Il est recommandé d’effectuer deux séances par semaine pendant un mois, puis une séance mensuelle d’entretien (surtout en saison chaude). Le seul effet secondaire est l’envie fréquente d’uriner, ce qui est normal et même bon signe.

Le drainage lymphatique manuel peut améliorer localement l’aspect « peau d’orange », mais ne permet évidemment pas d'éliminer des graisses, uniquement de l’eau. Il permet de « dégonfler », mais ne donne pas de résultats majeurs sur la cellulite ancienne et incrustée. A noter aussi que ce type de soin est contrindiqué en cas d’ulcères de jambe et d’affections de la peau.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss