Remède de grand-mère pakistanais : le bracelet amincissant

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

 

Au Pakistan, les femmes emploient une méthode simple et curieuse pour rester minces sans se priver constamment. Elles portent au bras droit un bracelet de fil énergiquement serré qu'elles conservent toute leur vie.

Grâce à ce bracelet, elles éviteraient de prendre du poids sans effort, douleur ni régime. L'explication de ce phénomène serait la suivante: il existe au niveau de l'avant-bras, de minuscules centres nerveux que ce bracelet soumet à une pression faible mais répétée, provoquant des influx stimulants les glandes – en particulier la glande thyroïde et les glandes surrénales. Cette stimulation constante aurait un effet régulateur du poids corporel.

Pour appliquer la méthode pakistanaise, il suffirait d'avoir deux élastiques assez larges faciles à trouver dans n'importe quelle papeterie. Ces deux élastiques doivent être placés à l'avant bras droit, à exactement sept centimètres au-dessus de la ligne du poignet. Leur diamètre doit leur permettre de ne jamais glisser, même si l'on gesticule. Il ne faut pas non plus serrer trop fort, sous peine d'entraver la circulation sanguineL’andullation ou thérapie andullaire. Lire la suite ... ».

Cette méthode amaigrissante curieuse vaudrait la peine d'être expérimentée car elle donnerait des résultats réels, lit-on dans « Les secrets du docteur » d’André Lemaire paru en 1965 aux éditions Marabout. Pour que l'effet soit continu, l’auteur conseille de conserver les élastiques jour et nuit durant la cure, et de ne porter aucun bijou au bras droit…

Source : « Les secrets du docteur » d’André Lemaire

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Laisser un commentaire