Que penser du Régime Indice Glycémique ?

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

De nombreux experts estiment que l’approche du Régime Indice Glycémique est trompeuse. Par exemple, certaines préparations typiques de la malbouffeKilos en trop : les circonstances aggravantes. Lire la suite ... » à l’américaine comme le poisson pané ou les muffins aux pommes ont un indice glycémique sous la « barre fatidique » de 55. Il ne serait d’ailleurs pas possible de prévoir de manière cohérente l’impact sur le taux du sucre sanguinQuels aliments aident à contrôler la glycémie?. Lire la suite ... » d’un aliment spécifique ou d’une combinaison d’aliments. Certains se demandent même si les pics de glycémieQuels aliments aident à contrôler la glycémie?. Lire la suite ... » induits par un repas riche en « mauvais » glucides constituent réellement un problème.

Le Régime Indice Glycémique "façon US" autorise les nuggets de poisson et autres fritures grasses...

Le Régime Indice GlycémiqueIndice Glycémique : valeurs pour quelques aliments usuels. Lire la suite ... » « façon US » autorise les nuggets de poisson, beignets et autres fritures grasses pourvu que leur IG ne dépasse pas 55…

Allez-vous perdre du poids avec ce régime?
Les régimes qui favorisent une alimentation à faible indice glycémiqueQuels aliments aident à contrôler la glycémie?. Lire la suite ... » permettraient de perdre du poids à court terme mais pas beaucoup plus qu’avec d’autres régimes en vogue aujourd’hui. L’hypothèse selon laquelle l’exclusion des aliments à index glycémiqueMorphonutrition : a chaque silhouette sa solution minceur. Lire la suite ... » élevé serait la clé de la perte de poids, est encore très controversée. Un comité d’experts consulté à ce propos par le gouvernement américain en 2010 a estimé que l’écrasante majorité des régimes basés sur l’index glycémique ne font pas mieux que les autres, ni en matière de perte de poids, ni en ce qui concerne la stabilisation du poids après le régime amaigrissant.

C’est d’ailleurs ce que tendent à démontrer diverses études récentes. En 2009, l’association à but non lucratif américaine Cochrane Collaboration a analysé six études différentes et en a tiré la conclusion suivante : dans l’ensemble, les régimes à faible indice glycémique affichent des résultats légèrement meilleurs que les autres régimes et permettent de perdre en moyenne un kilo de plus. L’une de ces études publiée dans la revue Archives of Internal Medicine en 2006, a examiné les effets de quatre régimes différents appliqués à 129 adultes en surpoids ou obèses séparés en quatre groupes : un groupe suivant un régime riche en hydrates de carbone (sans restriction d’IG) ; un deuxième ayant un « régime à indice glycémique bas (faible IG)»; un autre respectant un « régime protéiné + IG élevé » et un dernier suivant un « régime protéiné à IG faible ». Dans tous les cas, le nombre de caloriesCalcul des calories : pourquoi faut-il s'en méfier? . Lire la suite ... » quotidiennes autorisées était compris entre 1400 et 1900 et les quantités de graisses et de fibres consommées étaient modérées. Après 12 semaines, les deux groupes à « faible IG » avaient perdu en moyenne 4.5 à 5 kilos alors que les deux groupes à « IG élevé » avaient perdu entre 3.5 et 5.5 kilos. La différence n’était donc pas significative.

D’autres études que le Cochrane Collaboration n’a pas examinées ont abouti à des conclusions similaires. Par exemple, une étude publiée dans le New England Journal of Medicine en 2010 portant sur 773 adultes a révélé qu’après 26 semaines, le groupe à « faible IG » avait repris en moyenne un kilo de moins que leurs homologues ayant suivi un régime à « IG élevé ».

Citons encore une étude publiée en 2010 dans la revue  Nutrition, Metabolism and Cardiovascular Disease, comparant les résultats d’un régime à « IG faible » et ceux d’un régime à faible teneur en matières grasses. 202 adultes en surpoids ou obèses ont participé à cette étude, dont environ la moitié souffraient du syndrome métaboliqueObésité infantile et QI. Lire la suite ... » (signe avant-coureur d’un diabète de type 2Le surpoids nuit à la santé! Bien plus qu'un simple slogan.... Lire la suite ... » et d’un risque de maladie cardiovasculaireLe surpoids nuit à la santé! Bien plus qu'un simple slogan.... Lire la suite ... »). Après trois mois, le groupe à « faible IG » avait perdu une moyenne de 4.7 kilos alors que le groupe à « faible teneur en matières grasses » avait perdu 3.5 kilos. Mais après un an, la perte de poids des deux côtés était d’environ 4 kilos.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Laisser un commentaire