Peter D’Adamo met en garde contre les effets pervers du stress dans son livre « 4 groupes sanguins, 4 régimes »

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Au-delà d’un certain seuil de stressLes plantes calmantes ou relaxantes. Lire la suite ... », notre organisme devient incapable d’assimiler correctement les nutriments essentielsGare aux calories vides!. Lire la suite ... » à son bon fonctionnement. Cela peut se traduire par divers problèmes de santé plus ou moins graves, y compris la prise de poids.

stress et surpoidsUne alimentation saine et variée doit en principe fournir toutes les protéines, vitamines et autres sels minéraux dont a besoin notre organisme pour fonctionner correctement. Notre santé et notre bien-être en dépendent dans une large mesure. Mais notre organisme utilise-t-il tous ces nutriments à bon ou à mauvais escient ? D’après le médecin naturopathe américain, Peter D’Adamo, cela dépendrait des tensions et du stress auquel nous sommes soumis et de la façon dont nous les gérons. « La façon dont notre corps réagit au stress et nos mécanismes de défense se sont développés et affinés au fil des millénaires écoulés depuis l’apparition de l’espèce humaine, mais ils demeurent gérés par cette alternative simple : faire face à ce qui nous effraie ou le fuir – mentalement ou physiquement », explique-t-il dans son bestseller « 4 groupes sanguins, 4 régimes – La solution personnalisée pour être en bonne santé, vivre plus longtemps et atteindre votre poids idéal » (titre original : Eat Right for Your Type).

Alors que le stress découlant du rythme et des contraintes de la vie moderne ne sont certes pas comparables à ce que vivaient les premiers hommes (vous ne risquez pas de vous retrouver un jour nez à nez avec un mammouth prêt à vous piétiner), nous aurions tort de sous-estimer son impact. Nos lointains ancêtres devaient gérer des situations de stress extrêmes mais intermittentes, telles faire face à un cataclysme, à un prédateur ou à une famineUn bagage génétique encombrant issu du temps des famines. Lire la suite ... ». En revanche, la société complexe dans laquelle nous vivons est une source permanente de stress et de pressions diverses aux effets souvent insidieux. L’exigence de performance, le manque de temps, la surcharge d’information, le besoin de rester jeune10 règles d’or pour bien vieillir. Lire la suite ... » et dans le coup, l’anxiété…tout cela créé chez nos contemporains un état de tension chronique, bien plus néfaste, selon le Dr. D’Adamo, d’autant que nous sommes conditionnés socialement et culturellement pour brider les instincts naturels qui permettraient de l’évacuer.

Quel est l’effet biologique du stress ? L’hypophyse (glande pituitaire) et les glandes surrénales se mettent à sécréter des hormones excitantes qui se mêlent au sang, le pouls s’accélère, le volume d’oxygène inspiré augmente pour mieux irriguer les muscles, le taux du sucre sanguinLes plantes régulatrices du taux de sucre sanguin. Lire la suite ... » grimpe en flèche et le corps se met à transpirer. Toutes ces réactions nous préparent à combattre ou à fuir… Toutes nos forces sont mobilisées. Notre sang charrie un excès d’hormones liées au stress. Au-delà d’un certain seuil, si cet état perdure sans exutoire adéquat, notre organisme devient incapable d’assimiler convenablement les nutriments essentiels et se charge en résidus toxiques. S’en suivent ulcères, hypertensionLe traitement de l’hypertension artérielle. Lire la suite ... » artérielle, migraineLe blé, un poison?. Lire la suite ... », asthme, affections cutanées, insomnieRetrouver santé, forme et vitalité grâce à la médecine ayurvédique. Lire la suite ... », mais aussi dysfonctionnements du système immunitaire, troubles du comportement alimentaireComment expliquer la boulimie ?. Lire la suite ... » (anorexie, boulimie, anorexie inversée), maladies inflammatoires comme l’arthrite, surpoids et obésité… Aujourd’hui les experts s’accordent à dire que les déséquilibres liés au stress sont à l’origine d’une multitude de maladies plus ou moins graves.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Laisser un commentaire