Parfums, odeurs et relations sociales

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

 

Sensualité, attirance, volupté, désir… Les parfums évoquent mille et une sensations liées à l’amour, à la séduction et au sexe. Envoûtantes ou animales, nos odeurs (au sens plus large) jouent un rôle méconnu, mais déterminant, dans la constitution de notre réseau social et professionnel…

Les odeurs sont en réalité constituées par des molécules volatiles qui, au contact des tout petits récepteurs olfactifs qui tapissent notre paroi nasale intérieure, nous fournissent une certaine quantité d’information à propos de l’objet qui les dégage. Même s’il manque d’entraînement, l’être humain est capable de distinguer plus de 10.000 odeurs différentes. Comme l’animal, il confère instinctivement certaines valeurs à ces odeurs. Par exemple, l’odeurLes odeurs qui font perdre du poids. Lire la suite ... » de chair en décomposition signale l’infection et la maladie, et provoquera naturellement une réaction de rejet ou de fuite chez la plupart. En revanche, les odeurs de pain grillé et de chocolat chaud au réveil nous attirent car elles portent en elles la promesse d’un petit déjeuner agréable et roboratif pour bien démarrer la journée.   

Par ailleurs, que nous le voulions ou non, nous avons chacun et chacune des odeurs tout à fait particulières qui nous distinguent et qui constituent en quelque sorte notre carte d’identité olfactive. Ces odeurs peuvent influencer les personnes que nous côtoyons de manière tout aussi puissante que le pain grillé, le chocolat chaud ou la chair putréfiée, et provoquer soit l’attirance, soit la répulsion et la fuite. Dès lors, elles jouent un rôle déterminant dans la constitution de notre réseau social en influençant nos choix et nos préférences, ainsi que ceux des personnes que nous croisons sur le chemin de la vie. Si nous attirons ou préférons une personne plutôt qu’une autre, si nous établissons une relation d’amitié ou d’amour avec un être humain plutôt qu’un autre, si nous sommes engagés par tel employeur plutôt qu’un autre, si nous sommes acceptés ou rejetés par un groupe de personnes, nos odeurs y sont certainement pour quelque chose…  Nous avons beau vouloir les changer, les éliminer ou les masquer sous des couches de produits parfumLe monde merveilleux des odeurs. Lire la suite ... »és, leurs effets en seront peut-être affaiblis mais toujours bien présents. Dans certains cas, les odeurs influencent l’intensité de l’attraction qu’éprouvent l’un pour l’autre deux êtres bien davantage que l’apparence physique ou les affinités intellectuelles !

Nous utilisons instinctivement les substances chimiques odorantes, les fameuses « phéromones » (qui sont présentes dans nos fluides corporels y compris dans la transpiration), comme une forme primitive mais très efficace de communication.  Grâce à elles, nous transmettons inconsciemment certains signaux et dévoilons certaines informations précises sur nous-mêmes. Ainsi nous signalons par leur biais (et à notre insu) notre désir, notre bien-être ou notre confianceQuelques trucs pour retrouver confiance en soi. Lire la suite ... » en nous-mêmes, par exemple. De même, ces substances sont révélatrices de notre stressHorloges biologiques désynchronisées? A vos risques et périls !. Lire la suite ... », de notre anxiété ou de notre mauvaise hygiène de vie. Par leur intermédiaire nous transmettons des renseignements précis tant à propos de notre état psychologique qu’à propos de notre santé physique. L’effet de cette forme de communication primitive est immédiat et radical. Elle peut nous aider à atteindre nos objectifs et à nous réaliser ou, au contraire, elle peut constituer un frein, un obstacle, une tare. Alors que les parfums, déodorants et cosmétiques divers peuvent dans certains cas rehausser l’impact positif de ce langage corporel sur notre environnement, ils ne peuvent en aucun cas l’effacer ou s’y substituer. 

L’odoratLe monde merveilleux des odeurs. Lire la suite ... » est le plus méconnu et le plus négligé de nos sens, victime sans doute de l’évolution de nos sociétés et de la « civilisation », qui l’ont relégué au statut de résidu méprisable de notre animalité révolue.  Rien d’étonnant dès lors que la plupart d’entre nous ne comprenions pas la signification, l’importance et le rôle que peuvent jouer les odeurs dans notre vie, et plus particulièrement nos propres odeurs corporelles. 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Laisser un commentaire