Conseils mode pour les rondes: quelles fringues vous vont le mieux?

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Tous les vêtements ne conviennent pas à toutes les silhouettes. Découvrez dans le tableau ci-dessous quelles fringues vous vont le mieux!

Mollets trop ronds, poitrine trop généreuse, ventre un peu rond... Apprenez à choisir vos fringues en fonction de votre morphologie!

Mollets dodus, poitrine un peu trop généreuse, ventre un peu rond… Apprenez à choisir vos fringues en fonction de votre morphologie!

Comment choisir les vêtements les mieux adaptés à votre morphologie? Le tableau ci-dessous vous donne les quelques règles fondamentales à suivre. Par exemple, si vous avez le ventre rond, évitez les tissus à rayures horizontales, les couleurs claires, les vêtements larges et les pantalons à pince; mais si vous avez la taille épaisse, oubliez les ceintures, les pulls et chemisiers rentrés dans le pantalon ou la jupe et les pantalons à taille basse. Si vous avez une grosse poitrine, cela peut être un atout! Favorisez les décolletés en V, les cols ouverts et les fringues souples. Si vous avez de fortes cuisses, choisissez plutôt les robes et jupes amples et les pantalons droits et si vous avez des fesses rondes, bannissez les jupes moulantes, les jeans et les vestes courtes. Enfin, si vous avez de gros mollets, évitez les bas de couleur claire et les jupes qui arrivent au genou et portez un peu de talon, mais pas trop!

  Conseillé   Déconseillé
Épaules carrées
  • Décolletés larges
  • Cols en V profonds
  • Encolures étroites et peu profondes
  • Robes à bretelles fines
Ventre rond
  • Tons foncés
  • Tenues assorties
  • Coton, soie, lin
  • Les tops sous la taille
  • Les vestes longues
  • Robes drapées autour de la taille
  • Couleurs claires
  • Rayures horizontales
  • Les tissus tels le Lycra ou le Spandex
  • Les pantalons à pinces
  • Les jupes froncées
  • Les chemises et robes larges
  • Les pulls larges
  • Les gros motifs
Taille épaisse
  • Ceintures fines et étroites ton sur ton ou mieux, pas de ceinture du tout
  • Les blousons
  • Les ceintures larges et voyantes
  • Les tissus à rayures horizontales
  • Les pulls, tee-shirts et chemisiers rentrés dans la jupe ou le pantalon
  • Les pantalons à taille basse
Fesses rondes
  • Vestes longues
  • Chemisiers, tee-shirts ou pulls par-dessus la jupe ou le pantalon
  • Jupes amples
  • Les vestes courtes
  • Les jupes moulantes
  • Les jeans
Cuisses fortes
  • Les vestes longues
  • Les jupes et robes amples
  • Les pantalons droits
  • Les pantalons serrés au niveau des cuisses
  • Les pantalons serrés aux chevilles
  • Les shorts, les mini jupes
Poitrine volumineuse
  • Les cols ouverts
  • Les décolletés en V
  • Les vêtements souples
  • Les belles matières
  • Les manches courtes qui s’arrêtent au niveau du buste
  • Les rayures horizontales
  • Les tissus à motifs
  • Les cols roulés
  • Les chemisiers, pulls et tee-shirts moulants
  • Les vestes trop courtes
Hanches larges
  • Les vestes et les pulls longs
  • Les chemisiers par-dessus la jupe ou le pantalon
  • Les jupes droites
  • Pantalons ou jupes à poches
  • Les motifs voyants au niveau des hanches
  • Les vestes courtes
Mollets dodus
  • Bottes hautes jusqu’aux genoux
  • Chaussures à talons de 3-4 cm
  • Pantalons
  • Jupes longues
  • Bas opaques sombres
  • Jupes qui s’arrêtent au genou
  • Collants clairs
  • Chaussures plates
  • Bottines qui s’arrêtent à mi-mollet
  • Bermudas

 

 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Ventre plat, joli nombril et taille de guêpe

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Alors qu’autrefois avoir le ventre rond était un signe de bonne santé et d’opulence, les canons actuels de la beauté nous interdisent le moindre bourrelet. Le diktat de la minceur anorexique promue par les magazines de mode alimente l’obsession du ventre plat pour les femmes, et pour les hommes, pourvu de « tablettes de chocolat » bien dessinées.

La silhouette en forme de sablier avec une taille très fine, les hanches larges et la poitrine opulente serait le top du top...

La silhouette en forme de sablier avec une taille très fine, les hanches larges et la poitrine opulente serait le top du top…

Tiraillé entre les considérations d’ordre esthétique et la surabondance alimentaire caractéristique de notre époque, notre ventre est devenu une préoccupation constante… Ses rondeurs sont associées à la gourmandise, aux plaisirs et aux excès. Elles symbolisent quelque chose de primitif, de bestial, voire d’obscène. Ne dit-on pas aux enfants de « rentrer le ventre » en toute circonstance comme on leur dit de se moucher ou de se laver les mains (sales) ?  Nous finissons par ne plus respirer normalement de crainte que notre ventre ne se gonfle ! Ce ventre qui nous embarrasse tant, même les programmes de musculation abdominale les plus intenses et les régimes amaigrissants les plus draconiens ou les plus ciblés (régime ventre plat) n’en viendront pas forcément à bout. Certaines personnes auront recours aux grands moyens de la chirurgie plastique pour « corriger » ses formes et ses volumes : liposuccion, lifting du ventre, plastie abdominale avec ou sans reconstitution ombilicale… Orné de tatouages, piercings et autres bijoux, dévoilé innocemment par le port d’un mini pull ou d’un jeans à taille basse, le nombril est d’ailleurs lui aussi devenu, comme le ventre, un puissant instrument de séduction féminin.

Un petit tour de taille est symbole de féminité, de vitalité, de jeunesse et d’innocente virginité… Une taille fine signale que sa propriétaire n’est pas enceinte, ce qui, en langage reptilien, est assimilable à un « appel à la fécondation ». Traduction en langage « civilisé » : une taille de guêpe booste le pouvoir érotique des femmes. Le top du top, c’est la silhouette en sablier avec les hanches larges évoquant la fertilité et la maternité. En revanche, les hanches étroites procurent une allure certes plus juvénile, mais aussi plus masculine et donc moins attirante sexuellement. Tout cela a mené à l’invention au 16è siècle de divers accessoires vestimentaires inconfortables permettant l’élargir les hanches, et à celle du corset au 17è siècle. Au 19è siècle en Grande Bretagne, au temps de la très puritaine reine Victoria, il était recommandé aux femmes d’avoir le tour de taille équivalent (en pouces) à leur âge : par exemple, à vingt ans, celui-ci devait mesurer un peu plus de cinquante centimètres pour conférer à sa propriétaire un maximum de sex-appeal. Certaines femmes allèrent jusqu’à se faire retirer les dernières côtes par souci d’accroître leur pouvoir de séduction ! Et cela, à une époque où les techniques chirurgicales étaient plutôt rudimentaires…

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss