Ménopause : symptômes, risques et recommandations

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

La ménopauseUn régime protéiné riche en produits laitiers aiderait à préserver les muscles et à perdre la graisse du ventre. Lire la suite ... » naturelle a lieu après 12 mois d’aménorrhée, c’est-à-dire d’arrêt total des règles. La ménopause est due au déclin de la production par l’organisme d’œstrogènes, les « hormones de la féminité ». Elle survient à l’âge de 52 ans en moyenne, mais peut avoir lieu entre l’âge de 40 et 58 ans.

ménopause heureuse

S’informer sur la ménopause pour la comprendre et la dédramatiser

Divers changements physiques accompagnent ce tournant dans la vie d’une femme. En être avertie et les comprendre permet de s’y préparer, d’en réduire l’impact et surtout, de les dédramatiser. En voici les principaux, selon la North American Menopause Society, ainsi qu’un bref aperçu des recommandations émises par cette ONG en la matière :

  1. Environ 90% des femmes traversent une période de turbulence de 4 à 8 ans dans leur cycle menstruel avant d’arriver à la ménopause naturelle : celle-ci se caractérise parfois par des règles plus abondantes ou plus longues. Divers examens médicaux suivis d’un traitement hormonal ou chirurgical adéquat sont généralement prescrits dans les cas difficiles.
  2. Les bouffées de chaleurL’aromathérapie pour atténuer les symptômes de la ménopause. Lire la suite ... » affectent environ 75% des femmes. Elles ont lieu en durant une période allant de 6 mois à 2 ans. Dans certains cas (rares), elles peuvent durer 10 ans et plus. C’est dans le domaine des bouffées de chaleur que les traitements hormonaux de substitution semblent avoir le plus d’efficacité. Les experts recommandent aussi un régime amaigrissant en cas de surpoids, la pratique régulière d’un sport et une alimentation saine. Boire beaucoup d’eau est essentiel. Les compléments alimentaires comme les isoflavones de sojaComment garder le visage jeune selon les préceptes zen. Lire la suite ... », la vitamine EAlimentation et taux de cholestérol. Lire la suite ... » et les acides grasAlimentation et taux de cholestérol. Lire la suite ... » oméga-3 peuvent dans certains cas aider à lutter contre les bouffées de chaleur.
  3. Irritations, sensations de brûlure au niveau du vagin, pertes vaginales, saignements post-coïtaux, insuffisante de lubrification vaginale, atrophie du vagin : divers traitements existent et il est recommandé de consulter un spécialiste en cas de gêne persistante. L’application de pommades hydratantes ou lubrifiantes peut aider à résoudre certains de ces problèmes.
  4. Prise de poidsL’aromathérapie pour atténuer les symptômes de la ménopause. Lire la suite ... » de 2,3 kg en moyenne : cette prise de poids serait davantage liée aux changements de mode de vie et au vieillissementLe blé, un poison?. Lire la suite ... » qu’à la ménopause elle-même. Elle peut se résorber aisément par la mise en œuvre d’un régime hypocaloriqueQu'est-ce un bon régime hypocalorique?. Lire la suite ... » raisonnable (déficit de 400 à 600 kcal maximum par jour) et une alimentation saine pauvre en graisses faisant la part belle aux fruits et légumes frais.
  5. Peau plus fine, perte d’élasticité, sécheresse et/ou dépigmentation de la peau, apparition de rides : pour préserver sa peau après la ménopause, il convient de réduire l’exposition au soleil, surtout entre midi et trois heures, d’appliquer une protection solaire adéquate lors de toute exposition au soleil et d’éviter le bronzage artificiel (banc solaire). Par ailleurs, il faut boire beaucoup d’eau et bannir la cigaretteComment arrêter de fumer sans grossir?. Lire la suite ... ».
  6. Chute de cheveux et/ou pilosité accrue (hirsutisme): une perte de cheveux excessive peut être soignée par l’application quotidienne d’une solution de minoxidil à 5% combinée à la prise d’un médicament antiandrogène. Les thérapies hormonales aident à réduire la chute de cheveux et la surabondance de poils mais présentent d’autres inconvénients comme un risque accru de cancer du seinAllaiter, c’est bon pour la santé et la silhouette!. Lire la suite ... ». Des solutions existent pour traiter l’hirsutisme : épilation, décoloration, traitement au laser…
  7. Sécheresse des yeux et risque accru de cataracte : des gouttes lubrifiantes peuvent aider à éliminer certains inconforts. Un examen régulier de la vue s’impose dès la ménopause.
  8. Rétractation des gencives, déracinement des dents surtout au niveau de la mâchoire supérieure, fractures des os : le déficit d’œstrogènes produit une réduction de la densité osseuseLe régime cétogène. Lire la suite ... », ce qui peut avoir un impact sur la dentition et sur le squelette (fragilisation des os, ostéoporoseUn taux d’acidité sanguin trop élevé nuit à la santé. Lire la suite ... »). Une bonne hygiène dentaire et des visites régulières chez le dentiste s’imposent. La prévention de l’ostéoporose repose notamment sur une bonne hygiène de vie, la pratique régulière d’une activité physiqueComment sortir d’un état dépressif ?. Lire la suite ... » et une alimentation saine. Par ailleurs, des solutions médicamenteuses existent pour prévenir et soigner l’ostéoporose.
  9. IncontinencePilates, yoga Bikram et yoga Ashtanga. Lire la suite ... » urinaire : environ 50% des femmes ménopausées connaissent des épisodes d’incontinence urinairePilates, yoga Bikram et yoga Ashtanga. Lire la suite ... » plus ou moins réguliers. Ceux-ci peuvent avoir diverses causes et il est recommandé de consulter un spécialiste. L’incontinence urinaire peut être soignée dans certains cas par un régime amaigrissant, un traitement de kinésithérapie ou des exercices de gymnastique (méthode Kegel). Dans d’autres cas un traitement chirurgical ou médicamenteux est nécessaire, ou encore, des injections de botox.
  10. Sommeil perturbé: des troubles du sommeil voire une insomnieRetrouver santé, forme et vitalité grâce à la médecine ayurvédique. Lire la suite ... » chronique peuvent apparaître, surtout chez les femmes souffrant de bouffées de chaleur. A côté des méthodes naturelles d’amélioration de la qualité du sommeilRetrouver santé, forme et vitalité grâce à la médecine ayurvédique. Lire la suite ... », diverses solutions médicamenteuses existent mais leur prise doit être limitée dans le temps.
  11. Maux de têteAttention aux carences en magnésium !. Lire la suite ... » et migraines : divers traitements existent. Dans tous les cas, si ces symptômes persistent, il convient de consulter un spécialiste
  12. Anxiété, dépressionLes bienfaits du yoga pour la santé mentale et physique. Lire la suite ... », diminution de la sensation de bien-être, troubles de l’humeurLes bienfaits du yoga pour la santé mentale et physique. Lire la suite ... » : ces symptômes se présentent davantage chez les femmes ayant souffert du syndrome prémenstruel ou de dépression post-natale. Diverses solutions non-médicamenteuses existent pour soigner ces états : la psychothérapieLe surpoids et la difficulté à maigrir, d’origine psychologique ? . Lire la suite ... », d’une part, mais aussi des thérapies alternatives comme les soins aux huiles essentiellesComment préparer une huile de massage?. Lire la suite ... », les thérapies du toucherRetrouver santé, forme et vitalité grâce à la médecine ayurvédique. Lire la suite ... » ou l’acupuncture.

Enfin, rappelons que chez les femmes ménopausées, il existe un risque accru de diabète, de maladies cardiovasculaires, d’ostéoporose et de cancers du sein, des ovaires et de l’utérus. D’autres maladies peuvent également  être associées à la ménopausee, notamment : arthriteComment faire une compresse aux huiles essentielles?. Lire la suite ... » et arthralgie, épilepsie, asthme, cancerComment faire un barbecue moins toxique ?. Lire la suite ... » du poumon, du colon, du pancréas et de la peau, et maladies de la vésicule biliaire.

Source : North American Menopause Society – Recommandations (2014)

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Laisser un commentaire