Ménopause : symptômes, risques et conséquences

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Bouffées de chaleurL’aromathérapie pour atténuer les symptômes de la ménopause. Lire la suite ... », prise de poidsL’aromathérapie pour atténuer les symptômes de la ménopause. Lire la suite ... », fatigue, déprimeLe sport contre le stress et la déprime. Lire la suite ... », sécheresse vaginale, baisse de la libidoLe régime paléolithique: ni céréales ni laitages. Lire la suite ... », vieillissementLe blé, un poison?. Lire la suite ... » cutané et cérébral, fragilisation des os, risque cardiovasculaire accru… La fin de la fécondité marque un tournant important dans la vie d’une femme. Les traitements hormonaux de substitution permettent d’atténuer les symptômes et les risques, mais à quel prix ?

La ménopause

La ménopauseKilos en trop : les circonstances aggravantes. Lire la suite ... » fait peur aux femmes jeunes en raison des changements dans l’apparence physique qu’elle peut provoquer…

La ménopause, qui survient autour de la cinquantaine, est une période de grands bouleversements hormonaux. Les derniers ovules restant dans les ovaires sont « suicidés », les taux d’hormones sexuellesA quoi sert le cholestérol ?. Lire la suite ... » (progestéroneA quoi sert le cholestérol ?. Lire la suite ... » et œstrogènes) chutent et les règles deviennent irrégulières puis disparaissent totalement. Cette modification de l’équilibre hormonal entraîne petit à petit une « masculinisation » de la silhouette: une partie des graisses des zones de stockage typiquement féminines (cuisses, hanches et fesses) passe au-dessus de la ceinture et le volume des seins se réduit. Elle peut aussi être à l’origine de troubles de l’humeurVive les rondes (et les ronds) mais pas trop…. Lire la suite ... », d’apathie et de déprime. Sur le plan sexuel, elle provoque un déclin de la libidoLe régime paléolithique: ni céréales ni laitages. Lire la suite ... » et un assèchement de la muqueuse vaginale.

Les pertes en ferQuelles sont les meilleures sources d’antioxydants ?. Lire la suite ... » dues aux règles cessent ; paradoxalement, cela donne un coup d’accélérateur au processus de vieillissement car le fer est un puissant pro-oxydant qui nous fait littéralement « rouiller » sur pied.

L’âge et la diminution de la masse musculaire et des sécrétions thyroïdiennes provoquent une diminution des dépenses énergétiques de l’organisme. La prise de poids est donc fréquente pendant la ménopause (en moyenne 500 gr par an) et peut être renforcée par l’introduction de traitements hormonaux de substitution.

L’absence d’œstrogènes, qui interviennent aussi dans le processus de régulation de la température corporelleComprendre les biorythmes et leur impact sur la santé et le bien-être. Lire la suite ... », explique les bouffées de chaleur parfois très incommodantes. Les femmes ménopausées souffrent davantage d’insomnies et d’apnées du sommeil (brefs arrêts de la respirationZoom sur le mouvement et les muscles . Lire la suite ... »). Elles sont aussi plus vulnérables aux maladies cardiovasculaires et à certains types de cancerComment faire un barbecue moins toxique ?. Lire la suite ... » comme le cancer du seinAllaiter, c’est bon pour la santé et la silhouette!. Lire la suite ... ». La déperdition osseuse s’accélère avec la baisse du taux d’hormones et le risque d’ostéoporoseUn excès de calcium pourrait-il causer l’ostéoporose ?. Lire la suite ... » augmente : les os devenus plus poreux et friables se fragilisent et se brisent plus facilement en cas de chute surtout au niveau de la colonne vertébrale, des poignets et des hanches. Un tassement des vertèbres et une perte de taille sont aussi souvent constatés.

A la lecture de ce qui précède, il n’y a donc vraiment pas de quoi se réjouir. La ménopause est un cap souvent difficile à franchir tant sur le plan physique que psychologique : incertitude, remise en question, peur de vieillir, peur de ne plus désirer et de ne plus être désirée…. Il est normal que la plupart des femmes jeunes envisagent cette période à venir avec une certaine appréhension et se réjouissent des progrès de la recherche pharmaceutique, qui ont permis de mettre au point des produits imitant les œstrogènes et la progestérone, ces indispensables « hormones de la jeunesse ». Divers traitements hormonaux substitutifs (THSL’aromathérapie pour atténuer les symptômes de la ménopause. Lire la suite ... ») disponibles sur le marché depuis un certain temps déjà permettent d’atténuer les symptômes les plus aigus de la ménopause et notamment les bouffées de chaleur, la sécheresse cutanée et la fatigue. Mais ceux-ci sont vivement critiqués aussi pour certains effets secondaires inquiétants. Certaines alternatives existent   comme l’aromathérapie, par exemple.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Une réflexion au sujet de « Ménopause : symptômes, risques et conséquences »

Laisser un commentaire