Les accidents vasculaires cérébraux

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

 

Lorsqu’un accident vasculaire cérébral n'est pas mortel, il provoque généralement un dommage irréversible qui peut aller jusqu'à une paralysie plus ou moins importante.

L’athérosclérose, l’hypertensionStop à la surconsommation de sel!. Lire la suite ... » artérielle ou un caillot qui obstrue le passage du sang dans une petite artère sont le plus souvent à l’origine des accidents vasculaires cérébraux. L’on distingue trois situations différentes:   

  • l'embolie cérébrale : obstruction brusque d'un vaisseau cérébral par un caillot, par exemple
  • l'éclipse cérébrale : paralysie brusque et passagère due à un spasme d'une artère cérébrale
  • l'hémorragie cérébrale suite à la rupture d'un vaisseau cérébral fragilisé (rupture anévrisme, par exemple)

Parmi les signes prémonitoires les plus fréquents, citons les maux de tête, les vertiges, la confusion mentale, les troubles des mouvements ou des sensations anormales dans les membres. Un diagnostic précoce peut être établi grâce aux techniques médicales modernes.

L'attaque peut être foudroyante : le malade tombe et reste inerte. Dans d'autres cas, l’accident vasculaire cérébral laisse sa victime partiellement paralysées (hémiplégie) ou incapables de traduire sa pensée par des mots (aphasie).

En cas d'accident vasculaire cérébral stable, il est essentiel de mettre rapidement en œuvre un traitement des affections qui lui sont associées (anémie, par exemple) et des facteurs de risque (diabète, hypertension…) et de prévenir les complications (phlébite, embolie pulmonaire, infections, escarres…). Après la période aiguë, une réadaptation doit être menée avec l’aide d’une équipe pluridisciplinaire (médecin, kinési thérapeute, ergothérapeute, logopède, psychologue…) en fonction des déficits neurologiques installés. Les chances de récupérer de la mobilité et de l'autonomie sont loin d'être nulles. La prise en charge des patients souffrant de séquelles d'accident vasculaire cérébral nécessite une aide à domicile bien coordonnée, organisée autour du patient et de sa famille.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Laisser un commentaire