Le vin rouge bloquerait le stockage des graisses corporelles

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

D’après une étude récente, le vin rougePourquoi le thé peut vous aider à maigrir . Lire la suite ... », le raisin rouge et d’autres fruits renfermeraient une molécule capable de bloquer la formation des cellules graisseusesDix astuces pour mieux brûler les graisses corporelles. Lire la suite ... ». Cette découverte pourrait ouvrir la voie à une nouvelle génération de médicaments contre le surpoids et l’obésité.

Le raisin et le vin rouge contiennent du resvératrol

Un bon verre de vin rouge pourrait vous aider à perdre vos kilos superflus, selon une étude réalisée au Canada…

Des chercheurs de l’Université de Purdue au Canada ont découvert que le piceatannol, un composé à structure chimique comparable à celle du resveratrolMénopause : symptômes, risques et conséquences. Lire la suite ... »* inhibe le processus de formation des cellules adipeuses ou adipocytes. Sa présence empêcherait la maturation des jeunes cellules graisseuses appelées aussi « préadipocytes ». Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue scientifique américaine Journal of Biological Chemistry notamment.

Les préadipocytes traversent différents stades d’évolution pour devenir des cellules graisseuses adultes au bout d’une période de dix jours environ. Les chercheurs ont constaté que le piceatannol se fixait sur les récepteurs d’insuline dans les premiers stades de l’adipogenèse et bloquait ainsi le processus d’activation de gènes déclenchant les stades suivants de formation cellulaire.

Le piceatannol est présent en quantités variables dans le vin rouge, dans les pépins et la peau du raisin rouge, dans le fruit de la passion et dans les myrtilles, notamment.

Le blocage de la formation de nouveaux adipocytes permet en théorie de retarder, voire d’empêcher le stockage des graisses et l’augmentation de la masse grasse. Le piceatannol pourrait donc constituer une arme redoutable pour combattre le surpoids et l’obésité. Cependant, les recherches ne sont qu’à leurs débuts et il reste du chemin à parcourir avant la mise au point éventuelle d’un traitement médicamenteux efficace. En outre, ces résultats prometteurs ont été obtenus sur des cultures de cellules et doivent encore être confirmés par des essais sur animaux.

*Diverses études montrent que le resveratrol, un composé chimique présent dans le vin rouge, le raisin et les cacahuètes, aide à combattre le cancerComment faire un barbecue moins toxique ?. Lire la suite ... », les maladies cardiovasculaires et les maladies neurodégénératives. Chez l’homme, le resveratrol se convertit en piceatannol après ingestion.  

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Laisser un commentaire