Le régime végétarien

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Nul besoin d’adopter le végétarisme comme philosophie de vie pour manger des plats végétariens. Ceux-ci peuvent constituer une alternative agréable et saine de temps à autre. Les préparations végétariennes peuvent aussi servir d’accompagnement de viandes, de volailles et de poissons. 

Beaucoup de personnes qui souhaitent maigrir adoptent temporairement ce genre d’alimentation. L’avantage du « régime végétarienLes végétariens ont une meilleure santé cardiovasculaire. Lire la suite ... » » est que beaucoup d’aliments peuvent être consommés « à volonté », ce qui permet d’éviter les fringales et les frustrations habituellement associées aux régimes amaigrissants. Évidemment, la viandePoivrons farcis diététiques. Lire la suite ... » ne doit pas être remplacée par une orgie de laitages gras et de féculents (à lire: nos conseils pour une cuisine végétarienne allégée). La consommation importante de fibres favorise notamment le transit intestinalUne bonne digestion pour perdre du poids. Lire la suite ... », et peut avoir des effets bénéfiques sur le cholestérol et la tension artérielleLes bienfaits du yoga pour la santé mentale et physique. Lire la suite ... ». Cependant, il faut noter que les effets amincissants d’un régime végétarien temporaire sont souvent effacés rapidement lors de la reprise d’une alimentation normale. Pour que la perte de kilos soit durable, il faut donc adopter une alimentation végétarienneLes végétariens ont une meilleure santé cardiovasculaire. Lire la suite ... » équilibrée « à vie »…

Fruits, légumes, céréalesLe blé, un poison?. Lire la suite ... » complètes, légumes secs, graines et noix… la clé d’une alimentation végétarienne saine et équilibrée est la diversité. Les éventuelles carences en protéines induites par l’exclusion de viandes, de volaille et de poissonPot-au-feu de lotte. Lire la suite ... », sont évitables, pourvu que l’on consomme des sources alternatives de protéinesQuelles sont les meilleures sources de protéines maigres?. Lire la suite ... » (produits laitiersUn régime protéiné riche en produits laitiers aiderait à préserver les muscles et à perdre la graisse du ventre. Lire la suite ... », œufs, légumes secs, céréales intégrales…) et que l’on ait un minimum de connaissances en matière de nutrition. Par exemple, associer une céréale complète (blé, orge, riz, millet, quinoaLe régime sans gluten. Lire la suite ... »…) et une légumineusePotage aux haricots rouges et champignons. Lire la suite ... » (lentilles, pois chiches, haricots rougesPotage aux haricots rouges et champignons. Lire la suite ... », pois…) dans une même préparation culinaire en élève la teneur en protéines de qualité à un niveau comparable à celui de la viande. De telles associations s’avèrent d’autant plus intéressantes d’un point de vue nutritif, lorsque les œufs et les produits laitiers sont exclus de l’alimentation. Alternativement, les céréales complètes et les légumes secs doivent servir régulièrement d’accompagnement.

Certaines traditions culinaires laissent une large place aux préparations sans viande ni poisson : c’est le cas de la cuisine indienne, notamment. La cuisine italienne offre de nombreuses possibilités en la matière, mais il faut veiller à l’apport en nutriments (les pâtes blanches ont peu de valeur nutritive), et à éviter une surconsommation de graisses saturéesNe snobez pas les aliments gras !. Lire la suite ... » (fromages gras). Pour composer leurs menus de tous les jours, de nombreux végétariens adaptent tout simplement les recettes de cuisine traditionnelle locale, en remplaçant la viande ou le poisson par du tofuQuelles sources alternatives de protéines ?. Lire la suite ... », du quornQuelles sources alternatives de protéines ?. Lire la suite ... » et d’autres produits à 100% végétaux.

Cuisine végétarienneLes végétariens ont une meilleure santé cardiovasculaire. Lire la suite ... » et gastronomie

Manger sans viande ni poisson n’exclut nullement de bien manger. Au contraire, la cuisine végétarienne offre une multitude de plaisirs de la table raffinés et de plats que l’on peut qualifier de « gastronomiques », pourvu que l’on sorte des schémas conventionnels auxquels beaucoup d’entre nous sommes habitués. La composition de menus végétariens variés, équilibrés et savoureux requiert souvent l’acquisition de nouvelles connaissances et de nouveaux réflexes, ainsi qu’un brin de curiosité et d’inventivité. Par ailleurs, il faut explorer et apprendre l’usage d’ingrédients parfois méconnus tels le tofu et autres dérivés du sojaComment garder le visage jeune selon les préceptes zen. Lire la suite ... », le quorn, le millet, le quinoa, le quorn, les noix de toutes sortes, les graines de sésame, de lin…. Les herbes aromatiques et les épices jouent un rôle fondamental dans la cuisine végétarienne. Enfin, il reste encore beaucoup à inventer et à explorer, en matière de choix de vins d’accompagnement, par exemple. Dans ce domaine, la gastronomie traditionnelle française, où la pièce de viande ou de poisson trône au centre de l’assiette et détermine la sélection de vins, donne encore le ton.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Une réflexion au sujet de « Le régime végétarien »

  1. Pour les fines herbes, je suis tout à fait amatrice, que ce soit en salade ou autres, je ne m’en prive pas. Avec un mélange bien calculé de saveur, 3 à 4 jours par semaine sans viande me convient parfaitement! ma recette préférée des patates cuites en vapeur à mélanger avec du fromage blanc agrémenté de fines herbes! un régal ^^

Laisser un commentaire