Le régime paléolithique: ni céréales ni laitages

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Le « régime paléoRetour au régime alimentaire des chasseurs-cueilleurs ?. Lire la suite ... » » appelé aussi régime de l’Âge de Pierre ou encore régime de l’Homme des Cavernes est une forme de low carbLe Régime Indice Glycémique ou "Low Carb Diet". Lire la suite ... » diet qui exclut tout produit issu de près ou de loin de l’agriculture.

Au Paléolithique, les hommes se nourrissaient entre autres de bourgeons, jeunes feuilles et racines. Les insectes et les larves étaient également au menu...(photo: Sharon Mollerus)

Au Paléolithique, les hommes se nourrissaient entre autres de bourgeons, de feuilles et de racines. Insectes et larves étaient également au menu…(photo: Sharon Mollerus)

Le principe du régime paléo est de s’alimenter comme nos lointains ancêtres du Paléolithique, les chasseurs-cueilleurs, qui vivaient de la chasse, de la pêche et de la cueillette de végétaux disponibles dans la nature (non cultivés). L’alimentation de l’homme du Paléolithique était composée de fruits sucrés et baies, pousses, bourgeons, fleurs et jeunes feuilles, viandes, moelle osseuse, organes animaux, poissons et crustacés, insectes, larves, œufs, racines, bulbes, oléagineux et graines. La plupart de ces aliments étaient consommés crus.

La caractéristique fondamentale de ce régime est qu’il exclut les céréalesQu’est-ce l’intolérance au gluten ?. Lire la suite ... » et les produits laitiersUn régime protéiné riche en produits laitiers aiderait à préserver les muscles et à perdre la graisse du ventre. Lire la suite ... ». En effet, le régime paléo exclut tout ce qui peut être associé de près ou de loin à l’agriculture, qui n’existait pas à l’Âge de la Pierre. Il exclut aussi le sel et le sucre raffinés et les huiles végétales. Par déduction, ce régime exclut aussi tout produit préparé par l’industrie agroalimentaire (conserves, biscuits et autres produits secs, plats préparésStop à la surconsommation de sel!. Lire la suite ... »,…) et la malbouffeKilos en trop : les circonstances aggravantes. Lire la suite ... » ou junk food  (burgers, frites, chips…).

L’hypothèse formulée par de nombreux chercheurs ayant travaillé sur ce sujet est la suivante: à l’échelle de l’évolution humaine, les changements alimentaires intervenus au Néolithique (-10 000 ans), principalement l’apparition des laitagesQu’est-ce l’intolérance au lactose ?. Lire la suite ... » et des céréales, sont extrêmement récents. Si l’on prend l’exemple de l’année civile de 365 jours, c’est comme si l’agriculture avait commencé le dernier jour, soit le 31 décembre vers 13 heures… L’homme n’a pas eu le temps de s’adapter à ces nouveaux modes d’alimentation, ce qui aurait un impact néfaste sur sa santé.

Certes, les hommes des cavernes ne souffraient sans doute pas des diverses maladies qui nous accablent aujourd’hui ni à fortiori de problèmes de surpoids et d’obésité, en raison de leur mode de vie et de leur alimentation: à l’Âge de la Pierre, l’on mourrait plus souvent dévoré par une bête sauvage que du diabète ou d’une maladie cardiovasculaire…!

Notons que le régime paléo peut être classé comme régime pauvre en hydrates de carbone ou low carb dietLe Régime Indice Glycémique ou "Low Carb Diet". Lire la suite ... », pourvu que l’on n’abuse pas de certains fruits à index glycémiqueDix astuces pour mieux brûler les graisses corporelles. Lire la suite ... » élevé comme les bananes, les raisins ou les figues. Le régime paléolithiqueRetour au régime alimentaire des chasseurs-cueilleurs ?. Lire la suite ... » est également un régime sans glutenLe phénomène Okinawa. Lire la suite ... » puisqu’il exclut les céréales et tous les aliments qui en contiennent.

Combiné avec un programme d’activité physique modéré, le régime paléo permettrait de perdre du poids puis de maintenir son poids d’équilibre, tout en fortifiant et en développant ses muscles. Relativement riche en graisses, il contribuerait à la bonne santé des cellules et en particulier, des cellules du cerveau. Une place importante étant accordée aux fruits et légumes frais, il permettrait de garantir un apport plus que suffisant en vitamines6 astuces pour une alimentation à haute densité nutritionnelle. Lire la suite ... », minéraux6 astuces pour une alimentation à haute densité nutritionnelle. Lire la suite ... » et oligoélémentsLes graines germées: un trésor nutritionnel!. Lire la suite ... ». Enfin, le régime paléo boosterait les performances intellectuelles et physiques et même la libido…

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Laisser un commentaire