Le Régime Indice Glycémique peut-il aider à prévenir les maladies cardiovasculaires et le diabète ?

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

 Certaines études suggèrent qu’une alimentation à faible index glycémique aide à réduire le taux de «mauvais cholestérol» (cholestérol LDLManger cru, c’est bon pour la santé et la ligne !. Lire la suite ... » ou « lipoprotéinesBon cholestérol et mauvais cholestérol. Lire la suite ... » de faible densité ») et de triglycéridesLa testostérone aiderait les hommes obèses à perdre du poids . Lire la suite ... » (qui peuvent boucher les artères), tout en augmentant le taux de «bon cholestérolManger cru, c’est bon pour la santé et la ligne !. Lire la suite ... » » (cholestérol HDLManger cru, c’est bon pour la santé et la ligne !. Lire la suite ... » ou « lipoprotéines de haute densité »), qui aide à prévenir le blocage des artères. Mais il n’existe aucune preuve irréfutable.

Qu’en est-il en matière de prévention du diabète ?
Le surpoids constitue indéniablement l’un des principaux déclencheurs du diabèteObésité métabolique prédiabétique. Lire la suite ... » de type 2. Si le Régime Indice Glycémique vous aide à maigrir et à stabiliser votre poids autour de votre poids d’équilibre, vous aurez sans doute une meilleure chance d’éviter ou de retarder l’apparition de maladies chroniques comme le diabète.

Bien que certaines études suggèrent qu’une alimentation à faible IG aide à prévenir le diabèteQuels aliments aident à contrôler la glycémie?. Lire la suite ... » de type 2, les preuves sont peu convaincantes, d’après le comité d’experts consulté à ce propos par le gouvernement américain en 2010. En particulier, ce type de régime ne contribuerait pas à contrecarrer le phénomène de résistance à l’insuline, qui est une caractéristique du diabète de type 2 (l’organisme ne réagit pas normalement à cette hormone dont le rôle est de faire passer le glucose sanguinSurpoids: gare aux mauvais glucides !. Lire la suite ... » dans les cellules où il sert de «carburant»).

Qu’en est-il en matière de contrôle du diabète ?
Le concept du régime à faible indice glycémiqueBonnes calories et calories vides. Lire la suite ... » a été développé à l’origine pour aider les diabétiques à mieux maîtriser leur taux de glucose sanguin. Cependant, son utilité dans cette matière serait discutable également…

Une analyse effectuée en 2009 par l’association à but non lucratif américaine Collaboration Cochrane a conclu que les régimes à faible IG peuvent avoir un effet bénéfique sur les niveaux d’hémoglobine A1C (une mesure de l’évolution de la glycémieBonnes calories et calories vides. Lire la suite ... » avec le temps) chez les diabétiques de types 1 et 2. Une diminution sensible des niveaux d’hémoglobine A1C peut être constatée (-0,5 %), selon les données de 11 études portant sur 402 patients.

En revanche, d’autres études n’ont pas produit des résultats aussi positifs. Par exemple, une étude portant sur 162 diabétiques de type 2 publiée dans la revue American Journal of Clinical Nutrition en 2008 n’a trouvé aucune différence substantielle entre l’approche à « haut IG » et l’approche à « faible IG ». Les diabétiques contrôlent leur consommation quotidienne de glucides et leur glycémie ; cela fait partie de leur « routine ». Une alimentation à faible index glycémiqueRégime Montignac: la guerre aux mauvais glucides. Lire la suite ... » peut tout au plus leur donner un petit coup de pouce dans cette voie, d’après l’American Journal of Clinical Nutrition.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Laisser un commentaire