La psychothérapie systémique

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

 

L'approche systémique se distingue des approches comme la psychothérapie cognitive et comportementale et la psychanalyseDépendance : demander de l’aide, c’est vital. Lire la suite ... » par le fait que le « patient » n'est pas le seul élément agissant dans la solution. Le thérapeute accorde aussi une importance aux différents systèmes dont il fait partie.

Le principe de base est le suivant : le patient est influencé à la fois par ses intentions, celles des autres et celles du milieu et du « système » auquel il appartient (familial, professionnel, social, etc.).

Le thérapeute s'intéresse aux règles de vie, aux buts recherchés, aux mécanismes d'équilibre, aux pressions vers le changement, aux modalités de communication, à la différenciation et l'engagement au sein du système. Il s'intéresse à la tolérance, à la remise en cause du système, à la flexibilité des rôles ainsi qu'à leur degré d'adaptation à l'état actuel du système.

Dans cette approche, on considère que l’histoire de la famille mais aussi l’environnement social agissent sur l'individu. Cet individu transporte avec lui des valeurs, des émotions et des comportements véhiculés par la famille et le monde social et ceci depuis plusieurs générations.

Ainsi, c’est la famille, le couple ou le groupe social (collègues de bureau, par exemple) qui est le patient et non l’individu isolé. Analyser les processus qui se développent dans le « système » peut être utile en particulier pour désamorcer une situation qui n’est pas ou pas encore devenue extrême.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Laisser un commentaire