La pensée dichotomique : trouver le juste équilibre

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Le manque de nuance et de réalisme peut mettre en péril vos efforts de perdre du poids et de retrouver la forme. Ne tombez pas dans le piège du tout ou rien!

Une chose est formidable ou nulle ? Les autres vous adorent ou vous haïssent? Vous n'êtes pas du tout responsable ou bien vous êtes coupable à 100 % ? Voir tout en noir ou tout en blanc est un raisonnement extrême susceptible de faire naître des émotions et des comportements extrêmes totalement contreproductifs. Prenons deux exemples :

  • Vous essayez de suivre nos conseils et de manger moinsBien mâcher pour maigrir et être en bonne santé. Lire la suite ... » et plus équilibré afin de perdre du poids. A l’occasion de vos retrouvailles, un ami vous offre un demi-kilo de pralines fourrées à la crème au beurre. Vous ne pouvez résister à la tentation de goûter un de ces chocolats hypercaloriques. La pensée dichotomique (tout ou rien) peut vous amener à conclure que votre résolution de maigrir est tombée à l'eau. Du coup, vous décidez de vider la boîte de pralines. 
  • Vous avez décidé de vous remettre au sport et vous vous inscrivez à des cours de fitness. Mais votre condition physique n’est plus ce qu’elle était et vous ne parvenez pas au bout de la première séance. À cause de la pensée du tout ou rien, vous vous sentez complètement nul et vous abandonnez aussitôt, malgré le coût de l’inscription. 

Référez-vous au bon vieux thermomètre pour combattre cette tendance du tout ou rien. Un thermomètre affiche des degrés et non simplement « froid » et « chaud ». Pensez comme un thermomètre, en degrés et non en extrêmes.

L’erreur est humaine! Une malheureuse praline ne peut pas anéantir d’un coup tous les efforts consentis pour perdre du poids. Rappelez-vous l'objectif que vous vous êtes fixé, pardonnez-vous ce petit écart insignifiant et reprenez votre régime.

Soyez nuancé ! Essayez de faire cohabiter dans votre esprit deux éléments opposés en apparence. Vous pouvez à la fois atteindre votre objectif de retrouver l’enduranceCommencer un sport d’endurance, même après 40 ans, c'est bon pour la santé!. Lire la suite ... » et la forme physique et ne pas réussir immédiatement à faire tous les exercices d’un cours de fitness. La vie ne se résume pas à une réussite ou à un échec. Vous pouvez à la fois vous juger comme une personne capable et essayer de vous améliorer dans certains domaines.

Prenez garde aux étiquetages tels que « bon » ou « mauvais » ou « succès » ou « échec ». La pensée du tout ou rien peut avoir un effet paralysant complètement néfaste. Vous êtes plus susceptible de jeter l'éponge au premier indice de la présence d'un obstacle à la réalisation de votre objectif si vous refusez de vous accorder la moindre marge d'erreur. 

Les troubles du comportement alimentairePourquoi nous ne parvenons pas à « dîner léger ». Lire la suite ... » découlent souvent de modèles de pensée dichotomiques du type « excès ou abstinence »: le boulimique, par exemple, se prive de nourriture puis craque et se goinfre. 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Laisser un commentaire