La musculation contre la cellulite

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Les activités physiques cardiovasculaires ne sont pas forcément les meilleures pour réduire la celluliteUne stratégie multiple pour combattre la cellulite . Lire la suite ... ». La musculationQuelle quantité de sport pour perdre un kilo de graisse ?. Lire la suite ... » permet de mieux cibler les zones du corps à sculpter.

Pratiquée régulièrement et sans excès ni adjuvants chimiques, la musculation permet de développer une structure musculaire équilibrée tant chez les hommes que chez les femmes

La musculation permet aussi de développer une structure musculaire harmonieuse (Photo: www.localfitness.com.au)

Jogging, step, vélo, aérobic, aquabiking, zumba… C’est une idée communément répandue : faire de la cardio aide à se débarrasser de la cellulite. Si vous y passez suffisamment de temps, vous finirez effectivement par perdre des centimètres mais pas nécessairement là où vous le souhaitez… Plutôt que les bourrelets disgracieux autour des cuisses, des genoux et des hanches, le sport d’enduranceCommencer un sport d’endurance, même après 40 ans, c'est bon pour la santé!. Lire la suite ... » fait généralement fondre la poitrine en premier! Pourquoi ? Le corps puise dans les réserves de graisses les plus facilement accessibles, qui ne sont pas nécessairement celles que vous trouvez inesthétiques.

Aujourd’hui, bon nombre de coachs sportifs affirment que seule la musculation permet de sculpter son corps comme on le souhaite et d’éliminer les formes disgracieuses et la cellulite. Attention, musculation ne signifie pas « body building ». Pratiquée régulièrement et sans excès ni adjuvants chimiques, la musculation permet de développer une structure musculaire équilibrée, harmonieuse et énergivore (augmentation du métabolisme basal), tout en mettant l’accent sur certaines zones corporelles « problématiques ». Pas de risque donc d’attraper des mollets de coureur cycliste ou une carrure d’armoire à glace !

Pour être complète, une séance de musculation doit idéalement comporter des exercices qui font travailler les muscles dits « phasiques » et des exercices qui font travailler les muscles dits « toniques ».

Les muscles phasiques sont ceux que l’on peut contracter par phases comme les biceps (bras) ou les quadriceps (cuisses), par exemple. Ces longs muscles superficiels qui deviennent visibles lorsqu’ils sont développés peuvent réaliser des mouvements avec force, vitesse et puissance. Ce sont surtout les muscles phasiques qui sont mobilisés lors d’une séance de musculation sur machines.

Les muscles toniques sont profonds et petits, et souvent fins et courts. Ils ne peuvent pas exécuter des mouvements forts et rapides, mais ils peuvent tenir leur contraction longtemps car ils ne sont pas fatigables, normalement. Ce sont les muscles toniques qui nous permettent de nous tenir droits ; ils sont donc essentiels pour conserver une posture harmonieuse. Des exercices spécifiques comme les squats avec poids ou haltères, des soulevés de terre ou des épaulés permettent de travailler cette catégorie de muscles.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Laisser un commentaire