La méthode Montignac pour perdre du poids sans avoir faim et sans regrossir

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Les régimes hypocaloriques sont non seulement pénibles, mais ils sont aussi totalement inutiles, voire contreproductifs. C’est l’intoxicationComment détoxifier son corps ?. Lire la suite ... » aux mauvais glucidesMes 13 bonnes résolutions pour 2013. Lire la suite ... » qui est responsable de nos kilos en trop, affirme Michel MontignacLe Régime Indice Glycémique comporte-t-il des risques pour la santé ?. Lire la suite ... ». Le secret de la minceur ? Manger plus sainement, en dissociant les lipides et les glucides.

Montignac: le sucre est le plus grand ennemi de notre silhouette!

MontignacQuels aliments aident à contrôler la glycémie?. Lire la suite ... »: le sucre est le plus grand ennemi de notre silhouette!

Nous ne grossissons pas parce que nous mangeons trop, mais parce que nous mangeons mal, explique cet ancien pro de la communication devenu célèbre dans les années 1990 pour sa méthode amaigrissante. Pour Michel Montignac, la théorie des calories serait fausse et sans fondement scientifique et les régimes hypocaloriques, un non-sens, les privations qui les accompagnent conduisant systématiquement à des échecs. Il rappelle que les régimes basse-caloriesLe corps du sportif brûle plus de calories, même au repos. Lire la suite ... » se basent sur une équation mathématique qui s’inspire directement de la théorie de Lavoisier sur les lois de la thermodynamique : un déficit de calories provoque un prélèvement de calories sur les graisses stockées par l’organisme, et inversement, un surplus de calories provoque leur stockage sous forme de graisses de réserve. Dans son bestseller « Je mange donc je maigrisSans régime alimentaire, l’activité physique ne suffit pas pour maigrir, selon Michel Montignac. Lire la suite ... » », Michel Montignac souligne que le corps s’adapte et s’habitue à recevoir moins d’énergie, ralentissant puis arrêtant la perte de poids. Pire : son « instinct de survie » le poussera à constituer de nouvelles réserves dès qu’il en aura l’occasion, c’est-à-dire dès qu’on se remettra à manger normalement… C’est pourquoi les régimes hypocaloriques successifs conduisent peu à peu à une résistance à l’amaigrissement et à une prise de poids parfois supérieure au poids de départ.

Pour Michel Montignac, un certain reconditionnement alimentaire est requis pour perdre du poids et ne pas regrossir. Une alimentation saine doit comporter 1 gr de protéines par kilo de poids par jour (protéines animalesComment faire un barbecue moins toxique ?. Lire la suite ... » et végétales combinées en proportion 50-50) car les protéines sont indispensables au renouvellement cellulaire et ne font pas grossir. Par ailleurs, il faut privilégier les « bonnes graisses » c’est-à-dire les acides grasAlimentation et taux de cholestérol. Lire la suite ... » mono-insaturés ou polyinsaturés qui sont fournis notamment par les poissons grasLe régime crétois. Lire la suite ... » comme le maquereauMaquereaux marinés. Lire la suite ... », le saumonSaumon poché. Lire la suite ... », le hareng et la sardine et les huiles qui restent liquides à température ambiante (tournesol, colza, olive…). En revanche, il faut se méfier des graisses saturées qui augmentent le cholestérol (viandeSalade de chou blanc au jambon. Lire la suite ... » rouge, charcuterie, saindoux, fromages et laitagesQu’est-ce l’intolérance au lactose ?. Lire la suite ... » gras). Mais les hydrates de carbone à index glycémique élevé (pommes de terre, pain blanc…) sont la véritable « bête noire » de Michel Montignac. Pourquoi ?

L’insuline, hormone secrétée par le pancréas, agit sur le glucose de manière à le faire pénétrer dans les tissus de l’organisme où il est utilisé soit pour les besoins énergétiques immédiats du corps, soit pour constituer des réserves de graisse. Si le pancréas est en mauvais état, il produit un excès d’insulineLa testostérone aiderait les hommes obèses à perdre du poids . Lire la suite ... », ce qui déclenche un stockage anormal des acides gras en graisses de réserve.

D’après l’auteur, l’alimentation hyperglucidique qui caractérise la malbouffe d’aujourd’hui entraîne à la longue un disfonctionnement pancréatique. Si le pancréas ne fonctionne pas correctement et produit trop d’insuline, l’ingestion simultanée de lipides et de « mauvais glucides » provoque une prise de poids. C’est pour cette raison que la « Méthode MontignacFondant au chocolat amer "low carb". Lire la suite ... » » repose sur la dissociation des graisses et des glucides et l’évitement des glucides à index glycémiqueLes 3 nouveaux régimes de la rentrée 2015. Lire la suite ... » élevé. Fini donc les tartines de pain blanc beurrées, la saladeSalade reinette. Lire la suite ... » de pommes de terre à la mayonnaiseComment faire une mayonnaise diététique. Lire la suite ... » et les pâtes blanches au gruyère… ! D’autant que Michel Montignac recommande de consommer au moins 40 gr de fibres par jour car celles-ci permettent aussi de réduire la glycémieQuels aliments aident à contrôler la glycémie?. Lire la suite ... » et la sécrétion d’insuline.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Laisser un commentaire