La liposuccion du ventre provoquerait une «délocalisation» néfaste des graisses

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

 

D’après une étude brésilienne, le stockage des graisses abdominalesLe Régime Ventre Plat. Lire la suite ... » profondes augmenterait chez les femmes ayant subi une liposuccionQu’est-ce la chirurgie bariatrique et à qui s’adresse-t-elle ? . Lire la suite ... » du ventre. Seule la pratique régulière d’une activité sportive permettrait de bloquer ce phénomène mystérieux.

On le sait, les graisses abdominales localisées en profondeur – aussi appelées graisses viscérales – sont les plus néfastes pour la santé : elles entourent peu à peu les organes vitaux, perturbant les équilibres et le bon déroulement des processus métaboliques, et provoquent à terme des maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2 et d’autres maladies potentiellement graves.

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, nos tissus graisseux ne sont pas « inertes » : supprimer les graisses superficielles par liposuccion (ou lipoaspirationLa mésothérapie par lipodissolution. Lire la suite ... ») semble provoquer un phénomène de compensationLe surpoids et la difficulté à maigrir, d’origine psychologique ? . Lire la suite ... » en profondeur, d’après les résultats de l’étude menée à l’Université de Sao Paulo et publiée en avril dernier dans The Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism. Les chercheurs brésiliens ont étudié un groupe de 36 femmes de poids normal ayant subi une liposuccion du ventre pour des raisons esthétiques. Deux mois après l’intervention, la moitié de ces femmes ont démarré un programme d’activité physique modérée composé de trois séances hebdomadaires de marche et de musculationZoom sur le mouvement et les muscles . Lire la suite ... »; les autres ont conservé un mode de vie sédentaire. Quatre mois plus tard, les chercheurs ont mesuré une augmentation de 10% de la masse de graisse viscérale chez les femmes sédentaires. En revanche, les femmes plus sportives n’avaient pas pris un gramme de cette graisse si néfaste pour la santé. Pourquoi ?

La liposuccion détruit l’architecture des cellules graisseuses situées juste en-dessous de la peau. D’après les chercheurs, cela aurait pour conséquence une délocalisation du stockage des graisses vers les cellules situées en profondeur.  Conclusion : après une lipoaspiration abdominale il faut à tout prix surveiller son hygiène de vie et éviter de reprendre du poids ! (A lire aussi: Dix bonnes raisons de faire du sport)

Rappelons que la liposuccion a pour objectif de « resculpter » la silhouette en réduisant certains amas de graisses localisés perçus comme inesthétiques. (A lire aussi: Quels résultats attendre d'une lipoaspiration?) L’objectif n’est pas la perte de poids. La liposuccion du ventre, qui peut être assortie d’un mini lifting ou d’une plastie abdominale, s’adresse uniquement aux personnes de poids plus ou moins normal. En cas de surpoids important, un régime amaigrissant s’impose avant de passer chez le chirurgien plastique.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Laisser un commentaire