Stop à la surconsommation de sel!

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

La consommation quotidienne de sel ne devrait pas dépasser 5 gr pour les adultes. Mais dans les pays dits « riches », on en consomme en moyenne deux fois plus et même davantage…

La consommation quotidienne de sel ne devrait pas dépasser 5 gr pour les adultes.

La consommation quotidienne de sel ne devrait pas dépasser 5 gr pour les adultes.

Si le sel est essentiel au bon fonctionnement de notre organisme, la plupart des aliments en contiennent déjà au moins un peu à l’état naturel.

Les végétaux, en plus d’être alcalinisants, apportent de grandes quantités de potassium et peu de sodium. Pendant plus de 90% de son histoire, notre espèce a suivi un régime à base de fruits, racines, noixCrème de légumes et coco. Lire la suite ... », graines et autres végétaux, et d’un peu de gibier, de poissonDaurade farcie aux anchois. Lire la suite ... » et d’œufs. Ce régime fournissait 5 à 10 fois plus de potassium que de sodium.

Le sel est apparu dans l’alimentation quand l’homme s’est sédentarisé : le sel était utilisé pour conserver les aliments et pour ses qualités gustatives. Avec l’avènement du prêt-à-manger et la chute vertigineuse de la consommation de produits frais, la consommation de sel a augmenté brutalement. La tendance à la surconsommation de sel est la conséquence directe du succès croissant des plats préparés, chips, charcuteries, snacks et autres friandises produites industriellement (même sucrées). L’accoutumance au goût du sel peut stimuler la demande en aliments très salés et devenir une habitude à long terme.

D’après l’Organisation Mondiale de la Santé, la consommation quotidienne de sel ne devrait pas dépasser 5 gr pour les adultes. Mais dans les pays dits « riches », on en consomme en moyenne deux fois plus et même davantage…Un Français avale aujourd’hui environ 12 g de sel par jour et seulement 2 g de potassium. Nous consommons aujourd’hui 2 à 4 fois plus de sel que de potassium. Les répercussions sur la santé? HypertensionLe traitement de l’hypertension artérielle. Lire la suite ... » artérielle, accidents vasculaires cérébraux, ostéoporoseRemodelage osseux et ostéoporose: quel lien?. Lire la suite ... », calculs rénauxL’eau, le meilleur remède contre le surpoids. Lire la suite ... », rétention d’eau et celluliteLa musculation contre la cellulite. Lire la suite ... »

Excès de selL’hypertension artérielle : introduction. Lire la suite ... » et hypertension artérielleQu'est-ce un infarctus ?. Lire la suite ... »

Un repas dont la teneur en sel est d’environ 4 grammes perturberait les fonctions cardiovasculaires à peine trente minutes après son ingestion, d’après des recherches récentes menées à l’Université d’Adelaide en Australie.

Les résultats de l’étude australienne viennent renforcer les résultats des très nombreuses autres études déjà réalisées à ce sujet au niveau mondial. L’excès de sel entraîne une augmentation de la tension artérielleL’hypertension artérielle : introduction. Lire la suite ... », même chez les enfants, et constitue l’un des principaux facteurs de risque des maladies cardiovasculaires. Une réduction d’environ la moitié des apports en sel diminuerait les accidents vasculaires cérébraux de 24 % et les maladies coronariennes de 18 %, selon l’OMS.

Sources : Organisation Mondiale de la Santé et Université d’Adelaide, Australie

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Laisser un commentaire