Comment sont synthétisées les graisses corporelles?

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Le surpoids est le résultat d’un stockage excessif de triglycérides, constitués d’acides grasAlimentation et taux de cholestérol. Lire la suite ... » et d’un dérivé du glucose. Sans sucre, notre organisme est incapable de fabriquer des réserves de graisses…

cellules de graisseLa particularité de la cellule graisseuseLes plantes brûle-graisses. Lire la suite ... » appelée aussi adipocyteEndermologie, Cellu-M6 et lipomassage . Lire la suite ... » est que 90% de son volume sont occupés par une vacuole de graisse. Le nombre d'adipocytes augmente beaucoup pendant la vie fœtale et la première année de vie; ensuite, la progression continue mais plus lentement jusqu'à la fin de la croissance. A l’âge adulte et dans des circonstances normales, leur nombre reste constant. En cas de suralimentation constante de l’enfant, le nombre d’adipocytes peut cependant s’élever bien au-delà de la normale : c’est alors que se présentent les cas d’obésité extrêmes à l’âge adulte.

La taille et le volume des adipocytes varient selon des facteurs héréditaires et hormonaux et selon les régions du corps. Par exemple, les adipocytes sont plus volumineux au niveau des fesses et des cuisses, surtout chez la femme. Leur nombre est d’ailleurs plus important chez la femme que chez l'homme (à la puberté, la testostérone en fait disparaître une grande partie). Le surpoids à l’âge l'adulte est le résultat d’une augmentation du volume des adipocytes. En cas de régime amaigrissant, la perte de poids est le résultat de la réduction du volume des adipocytes.

Le tissu gras constitue notre principale réserve énergétique. L'adipocyte n'est pas une cellule inerte; il est le siège d'une intense activité métabolique. C'est là que se forment, se déposent et se décomposent les molécules de graisse. Ces molécules de graisse sont en majorité des triglycérides. Chaque molécule de triglycéride contient 3 acides gras plus une molécule de glycérol formé à partir de glucose. Pour fabriquer des réserves de graisses, nous avons donc besoin de graisses mais aussi de sucre. Sans sucre, la molécule de graisse ne peut pas se former : c’est le même principe qui est à la base des régimes dissociés du type régime Montignac (dissociation des sucres et des graisses). 

Par ailleurs, la synthèse des graisses de réserve ou liposynthèse nécessite la présence d’une hormone : l'insuline. L’insulineDix bonnes raisons de faire du sport, avec ou sans régime amaigrissant. Lire la suite ... » permet la pénétration du glucose dans l'adipocyte et stimule l'activité des enzymes responsables de la liposynthèse. Voilà une des raisons pour lesquelles une même ration calorique entraînera la synthèse d'une quantité de graisse différente selon qu'elle est administrée en un seul gros repas ou en plusieurs petits. Un repas trop riche entraînera une brusque et importante montée du taux d'insuline, ce qui provoquera une entrée massive de sucre et d'acides gras dans les adipocytes et la formation de molécules de graisse. Rappelons aussi que plus l’index glycémique d’un aliment est élevé, plus il contient de « mauvais sucres » susceptibles de contribuer au stockage des graisses. 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Laisser un commentaire