Bientôt de la viande produite « in vitro »

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Enfin une source de protéines animales non seulement éthique mais aussi plus écologique : la viandeCitron, vinaigres, vin et alcools pour assaisonner sans rajouter trop de calories. Lire la suite ... » fabriquée à base de cellules souches d’un animal donneur.

viande fabriquée en laboratoireGrâce à la recherche sur les cellules souches, on pourra bientôt faire pousser un steak, un blanc de poulet ou une darne de saumonSaumon teriyaki. Lire la suite ... » en laboratoire! Voilà une bonne nouvelle pour les végétariens, les végétaliens et autres personnes qui ont cessé de consommer de la « bidoche » principalement pour des raisons éthiques. Car, il faut bien l’admettre, avec l’industrialisation des filières de production de viande due à la demande mondiale croissante de viande bon marché, les conditions dans lesquelles les animaux de boucherie sont élevés, transportés et abattus deviennent de plus en plus inacceptables d’un point de vue moral. Beaucoup de personnes qui en appréciaient pourtant le goût ont décidé de s’en passer pour ce motif…

Mais la viande produite en laboratoire, c’est aussi une bonne nouvelle pour les écologistes et les défenseurs du développement durable, car l’élevage, de plus en plus intensif, pose d’énormes problèmes environnementaux : production massive de gaz à effet de serre, pollution de l’eau, consommation excessive d’énergie et d’eau… Saviez-vous qu’il faut 16.000 litres d’eau pour produire 1 kilo de viande de bœuf ? Même s’il laissait couler un robinet toute l’année, un végétarien ne gaspillerait pas autant les précieuses réserves d’eau de la planète qu’un carnivore ! A titre de comparaison : il ne faut que 900 litres d’eau pour 1 kilo de maïs (Source : Water Footprint Network). Lorsqu’on sait que les français sont parmi les plus grands mangeurs de viande au monde, l’on comprend l’intérêt la viande produite « in vitro », qui ne présente pas d’inconvénients en termes écologiques. 

La viande fabriquée en laboratoire à partir de cellules souches constituera sans doute l’une des principales sources de protéines du futur, à côté des substituts végétaux de la viande à base de soja notamment qui ont déjà beaucoup de succès et des insectes, qui seraient, selon de nombreux scientifiques, l’une des sources de protéines les plus riches, économiques et écologiques… 

Lire la suite de cet article

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Laisser un commentaire