Crevettes au thé vert

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Calories: environ 150 kcal par personne

Les crevettes sont riches en protéines maigres et en minéraux et oligoéléments

Les crevettes sont riches en protéines maigres et en minéraux et oligoéléments

Ingrédients pour 4 personnes:

  • 1 cuiller à soupe de feuilles de thé vert
  • 225 ml d’eau bouillante
  • 1,5 cuillers à soupe d’huile de sésame
  • 500 gr de crevettes fraîches ou surgelées décortiquées ou non (grises ou roses)
  • 1 cuiller à soupe de saké ou de xérès
  • sel, poivre

Placer les feuilles de thé vert dans un récipient résistant à la chaleur, verser l’eau bouillante et laisser infuser pendant 15 minutes.

Dans une poêle, faire chauffer l’huile jusqu’à ce qu’elle soit très chaude. Ajouter les crevettes et le saké ou le xérès et laisser cuire à feu vif pendant 1 minute en remuant sans arrêt. Ajouter le thé vert et environ la moitié des feuilles de thé vert et laisser cuire encore une minute.

A l’aide d’une écumoire, retirer les crevettes de la poêle et poser sur un plat de service chaud. Faire réduire le liquide de cuisson à feu vif, saler et poivrer selon le goût et verser sur les crevettes au travers d’une passoire. Servir immédiatement avec du riz au jasmin, par exemple.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Surpoids et obésité: les grosses pointures de la planète tirent la sonnette d’alarme

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Dans vingt ans, 60% des adultes pourraient être en surpoids. L'obésité serait devenue une pandémie mondiale, un fléau comparable au tabagisme, selon certains intervenants au Forum de Davos réunissant les dirigeants de l'élite politique et économique mondiale.

Les statistiques publiées par l’Organisation Mondiale de la Santé sont pour le moins inquiétantes. Près de 1,4 milliard de personnes de plus de 20 ans sont en surpoids et au moins 2,8 millions d’adultes meurent chaque année des suites de leur excès pondéral. Plus grave : l’obésité infantile est également en nette progression. 43 millions d’enfants de moins de cinq ans sont trop gros. L'obésité infantile est associée à un risque accru de décès prématuré et de problèmes de santé potentiellement graves à l’âge adulte (diabète, problèmes cardiovasculaires, problèmes articulaires…).

L'obésité prend des allures de pandémie mondiale et requiert des actions concrètes et urgentes, selon les experts en santé et en nutrition participant à une table ronde du Forum Économique de Davos. Certains estiment même que le phénomène a des conséquences telles qu’il doit être combattu de la même manière que le tabagisme.

« Si les choses continuent ainsi, il pourrait y avoir dans 20 ans de 50 à 60% de la population mondiale adulte en surpoids », estime la doyenne de l'École Mailman de Santé publique de Columbia, Linda Fried, ajoutant que « Si le surpoids et l'obésité étaient des maladies contagieuses, on parlerait de pandémie ».

Le principal responsable de l’explosion des cas d’obésité serait l’excès de sédentarité résultant de l'urbanisation croissante dans le monde. Les Américains seraient 30% moins actifs que dans les années soixante, tandis que les Chinois seraient devenus 45% moins actifs en l’espace d’une génération à peine.

La toute-puissante industrie agro-alimentaire n’a pas été épargnée. Marc Van Ameringen, le directeur de l'Alliance mondiale pour une meilleure nutrition (GAIN), a dénoncé les pays qui, comme les États-Unis, subventionnent des secteurs alimentaires associés à la malbouffe :"Regardez tout l'argent qui va dans la production du maïs et du sirop de maïs, comparé aux subventions distribuées à la production de fruits et légumes", a-t-il commenté.

Autrefois considérés comme des problèmes propres aux pays riches, le surpoids et l’obésité se répandent comme une trainée de poudre dans les pays à faibles ou moyens revenus, surtout en milieu urbain.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Qu’est-ce le diabète ? Quels sont le symptômes et les risques?

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

 

Le diabète survient quand l’organisme n’arrive plus à produire une quantité suffisante d’insuline pour convertir le glucose en énergie. Résultat : un taux de sucre sanguin trop élevé. Le surpoids et le manque d’exercice peuvent provoquer cette maladie chronique aux conséquences parfois sérieuses.

Au cours de la digestion, notre organisme réduit les glucides (sucres) contenus dans les aliments en glucides simples. Dans une situation normale, notre pancréas produit la quantité d’insuline nécessaire pour leur permettre de pénétrer dans nos cellules où ils serviront de source d’énergie immédiate ou seront stockés sous forme de graisses de réserve.

L’organisme des personnes diabétiques a cessé de produire de l’insuline, en produit en quantité insuffisante ou en produit en quantité normale mais ne parvient pas à l’utiliser (phénomène de la « résistance à l’insuline »).

La plupart des personnes atteintes par cette maladie chronique dès l’enfance (diabète de type I) doivent recevoir des injections d’insuline toute leur vie, mais il existe une autre forme de diabète de plus en plus fréquente aujourd’hui qui est déclenchée après un certain âge par l’excès de poids et la sédentarité (diabète de type II). Une activité physique régulière associée à un régime amaigrissant approprié peut aider les personnes souffrant d’un diabète de type II à mieux utiliser leur propre insuline et à stabiliser leur taux de sucre sanguin.

Même sous traitement, les diabétiques doivent observer des règles strictes en matière d’alimentation et d’hygiène de vie (activité physique, arrêter de fumer…) pour éviter que l’hyperglycémie n’altère leur système circulatoire et les expose à des troubles de la vue (pouvant causer une cataracte, voire mener à la cécité), aux maladies cardiovasculaires, à la gangrène des pieds et aux défaillances rénales.

Les symptômes du diabète incluent la fatigue chronique, les vertiges, la soif intense, les picotements fréquents dans les membres, les troubles de la vue et l’envie anormalement fréquente d’uriner. Consultez rapidement votre médecin si vous avez beaucoup de poids à perdre et souffrez d’un ou plusieurs de ces symptômes.  

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss