Les vertus minceur du café à petites doses

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

 

La consommation régulière de café peut donner un petit coup de pouce salutaire à tous ceux et celles qui cherchent à maigrir. Mais gare aux effets boomerang d’un excès de caféine !

Le mot « café » vient de l’arabe kahoua ou qahwa ce qui signifie « excitant ». Originaire des hauts plateaux d’Éthiopie, cultivé et consommé depuis la nuit des temps dans la province de Moka au Yémen, le café fut introduit en Europe au 17è siècle. Sa culture se répandit à l’Amérique du Sud et l’Afrique au 19è siècle. Les deux variétés principales de caféier sont le robusta et l’arabica : elles diffèrent par leur richesse aromatique et par leur teneur en caféine. Alors que l’arabica est de qualité aromatique supérieure, le robusta contient jusqu’à deux fois plus de caféine.

Cette substance alcaloïde contenue aussi dans le thé, le cacao et le coca-cola notamment, augmente la thermogenèse de l’organisme : elle a un effet stimulant sur le métabolisme, c’est-à-dire qu’elle booste la mobilisation des graisses et des sucres et la capacité immédiate de dépense énergétique. La caféine a aussi un léger effet diurétique et aide donc à réduire la rétention d’eau par l’organisme. Elle accroît les sécrétions d’acides gastriques, facilitant ainsi la digestion et favorise le transit intestinal, ce qui est utile pour perdre du poids et le stabiliser. En usage externe, la caféine a un effet sur les cellules adipeuses et la cellulite et constitue un ingrédient de choix dans la fabrication de crèmes amincissantes.

Les vertus minceur du café

Mais en cas de consommation excessive, les effets stimulants de la caféine peuvent rapidement devenir dommageables. Alors qu’à petites doses, la caféine améliore l’attention, la concentration et les performances intellectuelles, un excès provoque nervosité, irritabilité et tensions diverses, tout cela favorisant le grignotage compulsif, les envies irrépressibles d’aliments sucrés ou gras, le manque de sommeil et le stockage des graisses abdominales. Trop de café provoque un phénomène de yoyo métabolique: les hausses des niveaux d’énergie sont suivies de baisses de plus en plus vertigineuses et donc, de fatigue donnant envie d’une nouvelle tasse de café et ainsi de suite… Attention au cercle vicieux de la dépendance ! Par ailleurs, l’augmentation des niveaux de stress accélère le vieillissement cellulaire. Les effets néfastes sur le système digestif d’un excès de caféine se traduisent par des brûlures voire des ulcères. Sur le plan nutritionnel, une surconsommation de caféine provoque une réduction de l’absorption de plusieurs vitamines du groupe B par l’organisme et l’élimination de minéraux essentiels comme le magnésium et le calcium.

Conclusion ? Pour profiter de ses bienfaits sans mettre en péril votre santé, optez pour des cafés de qualité supérieure et dégustez-les avec modération. Limitez votre consommation à maximum 3 ou 4 tasses par jour ! Sachez qu’une tasse de 150 ml de café provenant de grains moulus fournit entre 80 et 90 mg de caféine, contre 60 mg pour le café instantané et 3 mg pour le café « décaféiné ». Surtout ne franchissez pas la limite de 500 à 600 mg de caféine par jour !

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Manger cru, c’est bon pour la santé et la ligne !

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

 

La cuisson détruit certaines vitamines essentielles et peut transformer les bons acides gras en graisses nocives. Optez pour le cru et les modes de cuisson qui préservent la valeur nutritionnelle des aliments !

Manger des fruits et légumes crus permet de profiter de l’extrême variété de leurs goûts, textures, couleurs et parfums et de leur « croquant » qui nous oblige à mâcher davantage : tout cela favorise l’apparition de la sensation de satiété et nous aide à manger moins. Manger cru permet aussi de profiter au maximum des nutriments essentiels que renferment les aliments.

La vitamine la plus sensible à la chaleur est la vitamine C, un puissant antioxydant dont nous ne pouvons nous passer. Une cuisson brève à haute température (vapeur, wok, à la plancha…) détruit entre 30 et 50 % de la vitamine C mais vaut mieux qu’une cuisson longue à température moyenne (pot-au-feu, cuisson au four, fritures…) qui provoque la perte de 90% de cette vitamine essentielle. La vitamine B1, la vitamine B9, la vitamine E et la vitamine D sont également très sensibles à la chaleur. Il est donc conseillé de consommer autant de fruits et de légumes frais que possible sous forme crue (« nature », en salades, en jus ou en smoothie, par exemple).

Les aliments riches en acides gras polyinsaturés conservent aussi toutes leurs propriétés bénéfiques s’ils sont consommés crus : poissons gras (saumon, sardine, maquereau, hareng…), crustacés, huile de colza, de noix, de tournesol… En revanche, un excès de chaleur provoque leur oxydation et la formation d’acides gras « trans ». Ceux-ci gênent l’action de certains acides gras importants comme les oméga 3 et sont encore plus néfastes pour la santé et la ligne que les acides gras saturés. Outre la prise de poids et l’obstruction des artères (mauvais cholestérol), ces mauvaises graisses déclenchent aussi des réactions inflammatoires et allergiques et favorisent le vieillissement cellulaire prématuré et le développement de cancers.

Quelles sont les meilleures manières de préparer les poissons gras?

  • A l’étouffée, au baManger cru, c'est bon pour la santé et la ligne!in-marie ou à la vapeur douce
  • Crus, à la japonaise (sous forme de sushis) ou en carpaccio
  • Cuits à froid, en marinade : la chair de poisson « cuit » sans perdre ses qualités nutritionnelles lorsqu’elle est mise en contact avec les jus de fruits pressés (agrumes en particulier), le vinaigre, l’ananas ou la papaye (qui contiennent des enzymes qui prédigèrent les protéines des poissons et des viandes), le sel ou l’huile d’olive ou de colza, par exemple.
  • Pochés à feu éteint : le poisson est plongé dans un court-bouillon après ébullition, à feu coupé.
  • Saisis au wok ou « à la plancha » en retournant rapidement et continûment les morceaux de poisson
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss