15 symptômes de la dépression

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Irritabilité, léthargie, repli sur soi, boulimieAnorexie, boulimie : un sosie de l’hormone de la satiété en cause ?. Lire la suite ... » ou manque d’appétitConsommation d'alcool et kilos en trop. Lire la suite ... », pensées noires, insomnies, anxiété matinale, négligence, perte d’intérêt…  Lorsque plusieurs de ces symptômes sont réunis et persistants, attention ! Vous souffrez peut-être d’une dépressionL’aromathérapie pour atténuer les symptômes de la ménopause. Lire la suite ... »

Une personne sur deux connait un problème de dépression plus ou moins grave au cours de sa vie.

Une personne sur deux fait l’expérience de la dépression dans le courant de sa vie.

Broyer du noir après une mauvaise nouvelle, une  dispute avec l’être aimé, un accident de voiture ou une prise de bec au boulot, cela peut arriver à tout le monde ; c’est généralement de courte durée et sans gravité. La dépression dite « saisonnière » qui frappe les accros du soleil en hiver, quand les journées sont sombres et les nuits, interminables, se soigne aisément avec la luminothérapie et disparaît d’elle-même dès la réapparition des beaux jours. En revanche, la véritable dépression peut être grave et requiert un traitement médicamenteux ou une psychothérapieLa psychothérapie systémique. Lire la suite ... » parfois de très longue durée. Une personne sur deux connait un problème de dépression plus ou moins grave au cours de sa vie. La dépression est notablement l’une des causes principales de l’absentéisme au travail. Paradoxalement, elle est particulièrement présente dans nos sociétés dites « développées » où l’on connaît peu d’insécurité et d’inconfort matériels. La dépression serait-elle une maladie de la civilisation? D’après le professeur Stephen Scott Ilardi*, expert dans cette matière (Université du Kansas), “L’être humain n’est pas fait pour la sédentarité, l’enfermement, l’isolementLes comportements et modes de pensée qui alimentent la dépression. Lire la suite ... » social, la malbouffe, le manque de sommeilComment bien dormir ?. Lire la suite ... » et le rythme frénétique de la vie moderne ».

Les symptômes de la dépression « unipolaire », d’une durée d’au moins deux semaines, sont les suivants :

  1. Chute ou augmentation nette de l’appétit : manger beaucoup plus ou beaucoup moins qu’habituellement
  2. Sommeil perturbé : réveil aux petites heures du matin, difficultés à s’endormir, trop souvent envie de dormir, siestes fréquentes
  3. Pertes de mémoire et manque de concentration
  4. Sauts d’humeur, irritabilité
  5. Perte de désir sexuel
  6. Manque de plaisir dans des activités pourtant appréciées auparavant ou perte d’intérêt pour celles-ci
  7. Repli sur soi et isolement social
  8. Négligence de soi : de son apparence, de sa santé, de son alimentation
  9. Négligence de son lieu de vie (désordre, saleté, accumulation de lessive, de vaisselle, etc.).
  10. Sensation de léthargie, manque de motivation et baisse d’activité
  11. Pensées noires et manque de confianceQuelques trucs pour retrouver confiance en soi. Lire la suite ... » dans l’avenir
  12. Autodénigrement, mépris de soi, pensées négativesLes comportements et modes de pensée qui alimentent la dépression. Lire la suite ... » à propos de soi
  13. Sentiments de culpabilité
  14. Pensées suicidaires
  15. Engourdissement émotionnel, incapacité à éprouver de l’amour

La « bipolarité » ou psychose maniacodépressive se caractérise par l’alternance de périodes de grave dépression où s’expriment les symptômes décrits ci-dessus, et de périodes d’hypomanie, caractérisées par un sentiment d’euphorie et des comportements impulsifs voire risqués.

* Source: Living in an age of melancholy : When society becomes depressed, Douglas Bloch

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Laisser un commentaire