Comment garder le visage jeune selon les préceptes zen

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Traditionnellement, les femmes japonaises conservaient la beauté de leur visage grâce à quelques produits naturels et au respect de certaines règles d’hygiène corporelle et de vie.

huiles naturelles pour la beauté du visage

Se masser le visage avec quelques gouttes d’huile d’olive, d’avocat, de sésame ou d’amande nourrit la peau et préserve sa jeunesse

Bannissez crèmes, baumes, lotions et autres cosmétiques vantés dans la pub et les magazines féminins ! Dans l’art de vivre zen, simplifier sa vie, c’est l’enrichir. Appliquer ce principe du « moins pour plus » signifie aller à l’encontre de ce que prône notre société de consommation et en particulier, en finir une fois pour toutes avec la panoplie des produits de beauté commerciaux qui envahissent si facilement notre salle de bains. D’autant que ceux-ci n’ont pas d’efficacité réelle, explique Dominique Loreau dans son livre inspiré du mode de vie japonais traditionnel, « L’Art de la Simplicité ».  Soins de jour ou de nuit, purifiants, démaquillants ou hydratants, rajeunissants ou raffermissants, pour peaux matures, sèches ou grasses, pour les lèvres, le cou ou le contour des yeux… Stop! Arrêtez de gaspiller votre argent à vous abîmer la peau disent les adeptes de la zen attitude, et suivez plutôt les quelques conseils ci-dessous:

  1. Nettoyer et démaquiller le visage avec un savon doux (au miel par exemple) le soir. Le matin : juste de l’eau froide ou mieux, glacée, puis tapoter le visage du bout des doigts
  2. Nourrir la peau (seulement quand elle « tire » ou est sèche) avec quelques gouttes d’huile naturelle préchauffée dans les paumes des mains : huile d’olive, d’avocat, de sésame, d’amande… Masser le visage avec cette huile en insistant sur le pourtour des yeux
  3. Nettoyer le visage en profondeur de temps à autre par un bain de vapeur aux huiles essentielles (2 ou 3 gouttes d’huile essentielle de citron ou de lavande, par exemple, dans 200 cl d’eau bouillante). Ensuite appliquer un masque obtenu en mélangeant à parts égales de la farine et du yaourt ou du jus de citron ou encore de l’alcool de riz, par exemple.
  4. Pour exfolier la peau, la frotter délicatement en petits mouvements circulaires avec de petits haricots rouges passés au moulin à grains et humectés
  5. Pour éliminer l’excès de sébum, frotter le visage pendant une à deux minutes avec l’intérieur d’une peau de papaye ou de mangue.
  6. Eviter tout ce qui attaque le foie : les excès alimentaires, trop d’épices, l’alcool, la viande et la charcuterie, le sel, le sucre et les huiles saturées. Une cure de vinaigre d’un mois permet de retrouver un teint clair : boire chaque jour 5 centilitres de vinaigre de cidre par exemple dilué dans de l’eau.
  7. Ne manger que des produits frais et non traités et boire beaucoup d’eau minérale
  8. Se coucher avant minuit et dormir de 6 à 8 heures par nuit, ni plus ni moins.
  9. Manger autant de produits à base de soja que possible car ils aident à rester jeune
  10. Ne pas s’exposer au soleil et se protéger le visage du soleil (chapeau…)
  11. Acheter un fond de teint de qualité de couleur aussi proche que possible de celle de la peau pour qu’il reste invisible. L’appliquer du bout des doigts en très petite quantité uniquement sur la zone T et sous les yeux. Trop de fond de teint bouche les pores.
  12. Se regarder souvent dans le miroir et ne pas fuir son image
  13. Sourire souvent car le sourire imprègne et embellit le visage
  14. Parler aussi peu que possible de soi-même, éviter le « je »

Source : « L’Art de la Simplicité – Simplifier sa vie c’est l’enrichir », Dominique Loreau

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Osez les laits végétaux !

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Lait de soja, lait d’amande, lait de riz, lait d’avoine… Les substituts végétaux du lait sont d’excellents aliments de régime pauvres en graisses et riches en nutriments essentiels.  

Les fèves de soja sont utilisées pour fabriquer un lait végétal très prisé par les végétaliens en raison de sa teneur élevée en protéines.

Les fèves de soja sont utilisées pour fabriquer un lait végétal très prisé par les végétaliens en raison de sa teneur élevée en protéines.

Les laits végétaux ont la cote ! Alors que le lait de soja, le lait d’amandes et le lait de coco sont apparus depuis belle lurette, de nouveaux produits à base notamment de noisettes, de riz, d’orge et d’avoine font progressivement leur entrée sur le marché.

Beaucoup de personnes font le choix de remplacer les laits provenant d’animaux par ce type de produit pour des raisons de santé (hypercholestérolémie ou intolérance au lactose, par exemple) ou pour des raisons philosophiques (végétaliens et ovo-végétariens). D’autres choisissent ce type de produit pour des raisons de goût, tout simplement. Les craintes des risques potentiels pour la santé d’une surconsommation de produits laitiers (« industriels » en particulier), parfois bien documentées, ont sans doute également contribué au succès grandissant des substituts végétaux.

Les laits végétaux sont fabriqués avec des céréales, des légumineuses, des oléagineux ou des graines. Ceux-ci sont trempés longuement dans de l’eau puis le tout est mixé. Le liquide épais qui en résulte est filtré pour éliminer les résidus solides et ne conserver que le « jus ». Théoriquement, il est donc possible de fabriquer du lait végétal avec n’importe quelle céréale, légumineuse, noix ou graine, même chez soi. Les céréales qui conviennent le mieux sont le riz, l’avoine, l’orge et l’épeautre ; les meilleurs légumes secs sont le soya et le pois ; les oléagineux les plus utilisés sont l’amande, la noisette, la noix, la noix de coco, la noix de cajou et la cacahuète ; et enfin, les graines de chanvre, de quinoa, de sésame et de tournesol servent aussi à faire des laits végétaux.

La saveur des laits végétaux varie évidement selon les graines d’origine. Le lait d’amandes est tout simplement délicieux. Le lait de coco est très apprécié par les amateurs de cuisine thaïe. En revanche, tout le monde n’apprécie pas le goût du soja, surtout dans les pays occidentaux.  C’est pourquoi les fabricants de lait de soja rajoutent du sucre même dans les produits étiquetés « nature »! Il n’est pas évident de trouver du lait de soja avec la mention « sans sucre ajouté », pourtant nettement plus adapté à un régime amaigrissant ou à un régime pauvre en sucre.

Questions de goût à part, la valeur nutritionnelle du lait de soja est supérieure à celle de la plupart des autres produits. La teneur du lait de soja en protéines est excellente : 3,6 gr pour 100 ml (valeur comparable à celle du lait de vache), ce qui en fait un produit phare de l’alimentation végétarienne et végétalienne.

La plupart des laits végétaux fournissent des quantités de calcium équivalentes au lait de vache (120 mg par 100 ml) et certains comme le lait de riz et de coco, par exemple, sont aussi de bonnes sources de vitamine D et de vitamine B12.

Tous les laits végétaux sont pauvres en matières grasses (maximum 2 gr par 100 ml) et sont de ce fait des produits de régime idéaux. Ils se cuisinent de la même façon que les laits animaux. Froids, ils se marient bien aux fruits dans les smoothies, par exemple. Les plus aventureux n’hésiteront pas à remplacer le lait de vache par du lait végétal dans le café ou le chocolat chaud. Notons enfin que toute une série de produits « végan » diététiques ou non sont dérivés des laits végétaux : yaourts, crèmes glacées et autres puddings.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Le soja : un aliment-remède aux vertus multiples

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Le soja ou soya, aussi appelé « haricot d’Asie », est un aliment complet et très digeste fournissant une quantité remarquable de protéines, vitamines, oligoéléments et autres substances utiles pour la santé.

Le soja ou soya est un concentré de protéines, vitamines et autres nutriments essentiels!

Le soja ou soya est un concentré de protéines, vitamines et autres nutriments essentiels!

Indiqué dans la prévention des maladies cardiovasculaires et de la déminéralisation dentaire et osseuse, le soja serait aussi très bénéfique en cas de nervosité, de stress et de surmenage. Les isoflavones extraites du soja renferment des phytœstrogènes ou « œstrogènes alimentaires » qui agissent dans l’organisme à la manière des hormones naturelles, les œstrogènes, et sont réputées efficaces pour réduire certains symptômes de la ménopause et le risque de cancer du sein.

En grains ou en farine, le soja se prête aux préparations les plus variées et de nombreux produits dérivés du soja sont disponibles en grande surface : tofu, tempeh, lait de soja, yaourt et crème de soja, ainsi que diverses préparations imitant la viande (steaks, hamburgers et autres saucisses végétales à base de soja). Ces aliments à base de soja existent généralement aussi en version « bio ».

La graine de soja fournit entre 12 à 25% d’huile. Celle-ci est composée à 85% de « bons » acides gras non saturés : acides gras mono-insaturés (25 à 35% d’acide oléique) et poly-instaurés (40 à 50% d’acide linoléique). C’est aussi une très bonne source de sels minéraux (magnésium, calcium, fer, phosphore, potassium, sodium, soufre) et de vitamines essentielles (A, B1, B9, D, E, F). La lécithine présente en quantité non négligeable dans le soja joue un rôle bénéfique au niveau du cerveau où elle constitue le précurseur d’un neurotransmetteur impliqué dans la mémoire.L’une des caractéristiques les plus remarquables du soja est sans doute sa richesse en protéines, ce qui en fait un aliment constructeur de premier ordre. En effet, les protéines assurent la croissance et le renouvellement cellulaires et sont donc indispensables à la vie. Le soja contient environ 40% de protides contre 15 à 20% pour la viande. En outre, les protides du soja renferment les huit acides aminés dits « essentiels » en proportion presque parfaite. Ces acides aminés sont indispensables car l’organisme ne peut les synthétiser lui-même.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss