Dix astuces pour mieux brûler les graisses corporelles

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Voici revenue la saison des robes légères et des maillots de bain. Avant de vous lancer dans un régime amaigrissant draconien ou dans un programmes sportif anti-kilos épuisant, lisez attentivement ces quelques conseils! 

Pour se sentir bien dans sa peau cet été, il n'est pas forcément nécessaire de se lancer dans un programme amaigrissant drastique: suivre quelques règles alimentaires et faire un peu d'exercice peut suffire, surtout si vous n'avez que peu de poids à perdre...

Vous avez un peu de poids à perdre pour vous sentir bien dans votre peau cet été? Sachez qu’il n’est pas forcément nécessaire de vous lancer dans un programme amaigrissant drastique… 

Les graisses de réserve constituent jusqu’à 18% du poids de l’homme et 25% du poids de la femme : lorsque ces proportions sont dépassées, il est recommandé d’entreprendre un régime amaigrissant combiné à un programme d’exercice physique adéquat. Pour être utilisées comme carburant par l’organisme, les graisses corporelles doivent d’abord être désintégrées en glucides et en acides gras. Le processus chimique de désintégration des graisses s’appelle la lipolyse*.

Comment faciliter la lipolyse et le déstockage des graisses de réserve?

  1. Supprimer les glucides à index glycémique élevé
  2. Consommer des aliments à faible densité calorique
  3. Associer les protéines maigres et les légumes
  4. Fractionner la prise de nourriture en plusieurs repas et collations
  5. Manger des fruits entre les repas plutôt que pendant les repas
  6. Boire abondamment de l’eau entre les repas (à lire aussi: les bienfaits de l’eau thermale)
  7. Manger consistant le matin plutôt que le soir : le corps humain consomme 10 calories à la minute le matin, 5 calories le midi, 2 calories le soir et 1 calorie la nuit (à lire: Des horaires pour maigrir?)
  8. Veiller à l’équilibre de son alimentation pour éviter les carences en magnésium et autres nutriments essentiels
  9. Bouger autant que possible et faire du sport d’endurance. Le corps d’une personne sportive brûle plus de calories à tout moment (métabolisme de base plus élevé).
  10. Faire du sport à jeun, au saut du lit, ce qui permet de brûler plus de graisses qu’à tout autre moment de la journée

*Pour être en mesure de déclencher la lipolyse, la cellule graisseuse doit fonctionner parfaitement bien, ce qui n’est pas toujours le cas chez les personnes qui connaissent un surpoids important.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Pourquoi nous ne parvenons pas à « dîner léger »

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

L’envie d’aliments hypercaloriques en soirée n’est ni un caprice, ni le résultat du mode de vie moderne. Les vrais coupables sont nos rythmes biologiques circadiens.

Tous les diététiciens le disent : pour perdre du poids et garder la ligne, il faut consommer la majorité de sa ration calorique quotidienne pendant la journée et « dîner léger », voire ne pas dîner du tout… Voilà la théorie. Mais en pratique – soyons francs ! – qui a réellement envie de prendre son repas principal le matin au saut du lit et se contente d’une petite salade et d’un verre d’eau minérale au dîner ? Et pour cause ! Nous sommes généralement plus détendus et disponibles en soirée pour nous laisser aller à la convivialité des plaisirs de la table et au grignotage de saletés devant la télévision. Du coup, nous essayons de « corriger le tir » le lendemain matin en sautant le petit déjeuner et en déjeunant léger ; bref, tout le contraire de ce que recommandent les nutritionnistes… Et si ce comportement soi-disant « malsain » nous était imposé par notre biologie interne ?

Des études scientifiques montrent que la sensation de faim et les envies de sucre, de féculents et d’aliments salés augmentent à la tombée du jour. Cette compulsion à consommer un excès de calories en fin de journée était vitale pour nos lointains ancêtres car elle les incitait à constituer des réserves de graisse leur permettant de survivre plus longtemps en période de famine ou de maladie. Mais à notre époque de surabondance alimentaire, les excès nocturnes de bonne chère peuvent mener tout droit à l’explosion de la balance s’ils ne sont pas maîtrisés… C’est d’ailleurs en se gavant avant de se coucher que les lutteurs de Sumo parviennent à prendre rapidement beaucoup de kilos.

Les lutteurs de sumo se gavent avant de dormir pour prendre du poids
Les lutteurs de sumo se gavent avant de dormir pour prendre du poids… 

Des études comportementales en milieu expérimental ont montré que le système circadien interne régule l’appétit et les préférences alimentaires. Le matin, la sensation de faim est la plus faible, tandis qu’elle est la plus forte en soirée. Des biorythmes similaires existent en matière d’attirance pour certains types de nourriture et de seuil de satiété. Les envies de sucré, de féculents et de snacks salés atteignent un pic en soirée, de même que la quantité de calories nécessaires pour se sentir rassasié. Ainsi, notre horloge biologique nous encourage à faire le contraire de ce qui est bon pour notre silhouette, à savoir manger léger avant la période de sommeil nocturne. Nous aurions donc naturellement tendance à faire un dîner trop copieux et à sauter le petit déjeuner… 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss