Les graines germées: un trésor nutritionnel!

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Les graines de végétaux sont un véritable réservoir de nutriments parfaitement équilibré en vitamines, protéines, glucides et graisses. Mais pour libérer tout ce potentiel, il faut déclencher la germination de la jeune pousse en l’arrosant abondamment pendant quelques jours.

Les graines germées renferment de véritables trésors nutritionnels (photo: Julie Gibbons)

Les graines germées renferment de véritables trésors nutritionnels et très peu de calories. A consommer sans modération! (photo: Julie Gibbons)

Aujourd’hui, la plupart des fruits et légumes sont cultivés dans des sols artificiellement enrichis et traités avec toutes sortes de produits chimiques : pesticides, fongicides, hormones… Les graines qu’on fait pousser chez soi dans un germoir offrent une source de nutrition fiable, naturelle et facile à produire.

Quand une graine germe, sa concentration en nutriments explose : la teneur en protéines augmente de 20% et celle en vitamines peut grimper jusqu’à 500%! En même temps, les enzymes dormant dans la graine se réveillent libérant l’amidon qui se transforme en sucres simples (fructose et saccharose), éclatant les protéines en acides aminés et transformant les graisses saturées en acides aminés libres. Cette intense activité enzymatique stimule les propres enzymes du corps humain. Quand ils ne sont pas germés, pois chiches, les lentilles, haricots mungo et autres légumes secs contiennent des inhibiteurs d’enzyme qui les rendent difficiles à digérer même lorsqu’ils sont cuits et empêchent l’assimilation des minéraux qu’ils renferment.

Il est possible de faire germer à peu près n’importe quel végétal depuis les légumineuses, les céréales (orge, blé, quinoa, avoine…) et diverses graines, jusqu’aux noix. Toutefois, les végétaux les plus communément utilisés sont le soja, le pois chiche, l’avoine, les lentilles, le haricot azuki, le haricot mungo, la moutarde, le poireau, le radis, le quinoa, le sésame et le tournesol. Une fois germées, toutes ces graines constituent des aliments sains, délicieux et pauvres en calories qui peuvent être consommés en amuse-gueules, en salade avec un bon assaisonnement ou en accompagnement d’un plat chaud.

Comment faut-il s’y prendre ?
Choisissez de préférence des graines bio et rincez-les abondamment avant de les placer dans un germoir. Couvrez-les d’eau bouillie froide et laissez-les tremper toute la nuit, dans un endroit chaud et sombre. Au matin, rincez les graines à l’eau fraîche, remettez-les au même endroit et faites-les tremper à nouveau. Répétez ces opérations jusqu’à ce que les graines commencent à germer. Quand les pousses sont sorties, placez le récipient près d’une fenêtre (à l’abri du soleil direct) pour qu’elles verdissent un peu à la lumière et puis consommez-les. Bon appétit !

Durées de germination

Graine Jours
Graine de citrouille
Graine de tournesol
Haricot mungo
Lentille verte
Orge
Petit pois
Pois chiche
Radis
Seigle
4-6
4-6
2-3
3-5
3-4
3-5
4-5
4-5
3-5
Source : Le Guide Larousse de l’Aromathérapie » Denise Whichello Brown

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Carence en magnésium, stress et surpoids

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Le saviez-vous ? Le stress provoque un déficit en magnésium. Or, sans cet oligoélément essentiel notre organisme est incapable de brûler les calories. Résultat ? Coups de pompe, razzias sur le frigidaire et stockage des calories excédentaires sous forme de graisses corporelles…

Les fruits de mer sont l’aliment le plus riche en magnésium

Les fruits de mer sont l’aliment le plus riche en magnésium, un minéral indispensable pour perdre du poids et rester mince

On le savait déjà : le stress et le surmenage jouent un rôle important dans la relation aux aliments et peuvent induire des comportements alimentaires aberrants favorisant la prise de poids, comme le grignotage compulsif et les envies irrépressibles d’aliments gras ou sucrés. Mais la découverte du lien entre le déficit en magnésium et le surpoids offre une nouvelle perspective : sans cet oligoélément indispensable, l’organisme ne peut tout simplement pas brûler les calories. Or le stress est responsable de carences en magnésium.

Que se passe-t-il au niveau cellulaire ?
Le stress provoque une sécrétion d’adrénaline. Celle-ci fait entrer du calcium dans les cellules, ce qui augmente la tension des muscles, agite le système digestif et accélère le rythme cardiaque. En même temps, l’adrénaline chasse le magnésium des cellules vers le sang. A ce moment, les reins réagissent comme s’il y avait un excès de magnésium et le fait passer dans les urines.

Ainsi, tous les petits stress quotidiens nous « coûtent » du magnésium. Cette carence réduit notre capacité à bien brûler les calories et génère de la fatigue. Or la fatigue et le stress nous incitent naturellement à manger plus pour compenser. Lorsque ces nouvelles calories arrivent aux centrales énergétiques de notre organisme, il n’y a pas assez de magnésium pour les brûler. Elles sont donc stockées sous forme de graisses dans les tissus adipeux. Évidemment, tout cela s’accompagne d’un nouveau coup de fatigue, et la boucle est bouclée !

Le stress et le manque de magnésium qu’il peut générer sont donc des facteurs majeurs de surpoids. Une alimentation équilibrée et variée devrait en principe fournir suffisamment de cet oligoélément. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les aliments riches en magnésium ne sont pas tous bourrés de calories (voir liste ci-dessous). Il peut être utile de prendre des compléments de magnésium liposoluble non laxatif associé à des rétenteurs cellulaires (pour qu’il ne reparte pas dans les urines sous l’effet du stress). Demandez conseil à votre médecin.

Enfin, pour éviter la prise de poids et améliorer le rendement d’un régime amaigrissant, il est indispensable de s’attaquer à la source du problème, c’est-à-dire au stress. Pour cela il existe un large éventail de techniques de gestion du stress et notamment la respiration profonde, la méditation, le yoga, les thérapies du toucher (massages) et l’aromathérapie.

Les aliments les plus riches en magnésium (teneur pour 100 gr):

  • Les fruits de mer, à l’exception des bigorneaux, en contiennent 410 mg et sont l’aliment le plus riche en magnésium.
  • La mélasse : 197 à 242 mg
  • Le cacao : 150 à 400 mg
  • Les céréales complètes : 100 à 150 mg (3 à 5 fois plus que les céréales raffinées (pain blanc, riz blanc poli…)
  • Les épinards : 50 à 100 mg
  • Le poisson : 25 à 50 mg
  • Les abats : 25 à 50 mg
  • Les légumes verts, les bananes et les amandes
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Une petite cure de gelée royale ?

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Élixir de jouvence anti-fatigue, antidépresseur, antibiotique, anti-inflammatoire… On attribue de nombreux bienfaits à la gelée royale. En voici un aperçu.

La gelée royale est riche en protéines, oligoéléments et  vitamines. La reine de la ruche s'en nourrit exclusivement, d'où son nom.

La gelée royale est riche en protéines, oligoéléments et vitamines. La reine de la ruche s’en nourrit exclusivement, d’où son nom.

La gelée royale est une gelée de couleur blanchâtre que produisent les abeilles ouvrières pour nourrir les larves de la ruche. Au bout de trois jours, celles-ci voient leur poids multiplié par mille grâce à cet extraordinaire élixir. Les reines s’en alimentent toute leur vie, ce qui les rend beaucoup plus grandes et résistantes que les autres abeilles de la ruche et leur permet de vivre beaucoup plus longtemps.

La gelée royale est riche en protéines et renferme les huit acides aminés essentiels. Elle contient un bel éventail d’oligoéléments et de vitamines. C’est le produit naturel le plus riche en vitamine B5 connu à ce jour. Elle fournit aussi de l’acétylcholine, un neurotransmetteur qui régule le rythme cardiaque et la dilatation des artères.

Les scientifiques n’ont pas pu établir de manière indiscutable les bienfaits pour les humaines de la gelée royale, mais certaines études ont permis de constater des effets positifs sur le taux de cholestérol et sur le développement de tumeurs notamment. La gelée royale accélérerait le renouvellement cellulaire et la production de globules rouges, et stimulerait l’immunité. Ses adeptes lui attribuent des vertus anti-âge, anti-fatigue, antidépressives, antibiotiques et anti-inflammatoires. Elle aurait également des effets bénéfiques sur la production d’œstrogènes chez les femmes ménopausées. Notons que les chanteurs professionnels se servent souvent de la gelée royale pour détendre les cordes vocales.

La gelée royale naturelle est vendue en petit pot, en gélules et en ampoules en pharmacie et dans les magasins spécialisés. Notons que certaines personnes manifestent des réactions allergiques parfois graves à la gelée royale.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss