Citron, vinaigres, vin et alcools pour assaisonner sans rajouter trop de calories

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Le jus de citron et le vinaigre sont des ingrédients d’assaisonnement idéaux en cuisine minceur. Ils permettent de relever le goût des préparations allégées et de leur fournir les notes âpres et aigres indispensables pour compléter la palette des nuances gustatives. Le vin et les alcools sont également intéressants, pourvu qu’ils soient utilisés avec modération. 

Quelques gouttes de jus de citron pressé peuvent aider à rehausser poissons, viandes blanches, potages, salades et autres crudités tout en leur apportant une bonne dose de vitamine C: le jus de citron permet aussi de conserver la blancheur d’aliments comme les champignons, les fonds d’artichaut ou les pommes lorsqu’ils sont préparés pour être consommés crus. Le jus d’orange et le jus de pamplemousse peuvent se substituer au jus de citron totalement ou en partie dans la préparation de certaines salades salées ou salades de fruits. Les zestes de citron et les zestes d’orange servent aussi à parfumer les préparations de légumes, les viandes blanches, les poissons et les crustacés (par exemple, l’écorce d’orange est employée dans certaines recettes de bouillabaisse).

Les vinaigres de vin, de cidre, balsamiques ou d’alcool ne servent pas uniquement à faire des vinaigrettes et autres sauces allégées pour crudités et salades et à la conservation des cornichons, câpres et autres pickles. Ils entrent aussi dans la composition des courts-bouillons et des préparations aigres-douces à l’asiatique, et, utilisés en petites quantités, aident à relever ou à déglacer diverses sauces chaudes.

Le vin et les alcools peuvent également être bien utiles en cuisine allégée : vin rouge ou blanc, porto, cognac, calvados, rhum, bourbon… Employés à froid dans les marinades, ils ne sont présents qu’en quantité très réduite dans les aliments et n’apportent donc pas trop de calories. A chaud ils parfument et rehaussent bouillons et sauces et servent aussi à flamber ou à pocher une viande, un crustacé ou un poisson. L’alcool s’évapore à la cuisson et, utilisé avec modération, ne constitue pas un apport calorique important. Quelques gouttes d’alcool peuvent aussi améliorer les salades de fruits, crèmes allégées et autres desserts basse-calories dont le sucre et les matières grasses sont exclus.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Salade de pleurotes

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

(Environ 50 calories par portion)

Ingrédients pour 4 personnes:

Les pleurotes, comme tous les champignons, sont d'excellents aliments de régime très riches en protéines et ne fournissant que très peu de calories. A consommer à volonté!

Les pleurotes, comme tous les champignons, ne fournissent que très peu de calories. Une autre qualité exceptionnelle: les champignons sont très riches en protéines, parfois plus que la viande! A consommer à volonté!

  • 400 gr de pleurotes
  • 1 cuillerée à soupe d’huile olive
  • 2 citrons
  • cerfeuil
  • coriandre
  • sel, poivre

Nettoyer les pleurotes et les couper en morceaux. Chauffer doucement pendant 5 minutes environ dans une poêle à revêtement antiadhésif.

Mettre les pleurotes chauds dans un saladier. Arroser du jus des deux citrons. Ajouter l’huile d’olive. Saler et poivrer et laisser reposer une bonne heure.

Saupoudrer avec du cerfeuil et de la coriandre fraîche hachée juste avant de servir.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Fenouil au four

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

(Environ 60 calories par portion)

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 1 kg de fenouil
  • 1 verre (200 ml) de lait écrémé
  • 2 cuillerées à soupe de parmesan
  • sel, poivre, muscade
Le fenouil possède des propriétés coupe-faim connues depuis l'Antiquité. Il aide à  détoxifier le corps et à réduire la rétention d'eau

Le fenouil possède des propriétés coupe-faim connues depuis l’Antiquité. Il aide à détoxifier le corps et à réduire la rétention d’eau

Épluchez et lavez les bulbes de fenouil. Coupez-les en quartiers et plongez-les dans de l’eau bouillante salée ou, mieux encore, faites-les cuire à la vapeur dans un autocuiseur (le fenouil doit rester ferme).

Graissez très légèrement un plat allant au four (de préférence à revêtement antiadhésif) et disposez-y les morceaux de fenouil. Ajoutez du sel, du poivre et de la muscade selon votre goût. Couvrez de lait et saupoudrez de parmesan.

Enfournez à four moyen et faites cuire jusqu’à réduction complète du lait qui laissera juste un léger résidu crémeux sur le fenouil.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss