Le sport contre le stress et la déprime

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Les sportifs réguliers sont moins sujets au stress et à l’anxiété que les non sportifs, la pratique d’un sport ayant un effet relaxant et antidépresseur, notamment en raison de la libération dans le cerveau d’endorphines pendant et après un effort physique soutenu.

Pour combattre le stress et booster son moral, rien de tel que le sport!

Pour combattre le stress et se remonter le moral, rien de tel que l’exercice physique!

Lorsque nous pratiquons un sport régulièrement, nous nous sentons plus détendus et confiants. Et après un certain temps, quand nous nous y sommes habitués, nous ne pouvons souvent plus nous en passer, tellement nous nous sentons bien après l’effort.

En fait, il existe bien une forme de « dépendance » liée à cette sensation agréable que nous procure l’activité physique. Une fois habitués à en faire, si nous n’avons pas notre dose hebdomadaire, nous sentons une sorte de « manque ». Rien de bien grave, rassurez-vous ! Tout est une question d’équilibre et de modération. Pourvu que nous n’exagérions pas, que nous restions raisonnables, nous ne risquons pas de devenir des « drogués » ou des « obsédés » du sport. Au contraire, cette petite sensation de manque qui se manifeste par exemple par un peu de nervosité, d’agitation et/ou de mauvaise humeur, est favorable à l’envie de s’y remettre. Si après un certain temps, nous ne pouvons plus nous en passer, c’est tant mieux.

Une combinaison appropriée d’exercice cardiovasculaire et de musculation, dans laquelle vous introduisez des changements de rythme (accélérations fractionnées) et de la variété, sans oublier de bouger autant que possible quand vous le pouvez, à tous les moments de la journée, voilà le cocktail de base qui permettra de secouer votre métabolisme et de perdre du poids. A lire aussi: quel sport choisir pour maigrir

L’exercice physique aide aussi à évacuer les toxines accumulées par notre organisme qui le fragilisent et aide à purifier notre corps. Il fait du bien au corps et booste le moral et la confiance en soi. Se dépenser régulièrement permet de rester plus calme et détendu en toute circonstance, de mieux résister à l’assaut de nos émotions et de se protéger des agressions du monde qui nous entoure. A lire aussi: dix bonnes raisons de faire du sport avec ou sans régime amaigrissant

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Attention aux carences en magnésium !

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Le surmenage et le stress provoquent des déficits en magnésium dont les conséquences pour la santé sont parfois graves : fatigue, anxiété, dépression, insomnie, alcoolisme, boulimie et autres comportements autodestructeurs.

légumes riches en magnésium

Les légumes verts et les céréales complètes comptent parmi les meilleures sources de magnésium.

Notre organisme a besoin d’environ 250 à 350 mg de magnésium par jour (deux fois plus pour les sportifs et les femmes enceintes). Cet oligoélément minéral essentiel est régénérateur cellulaire, équilibrant psychique, draineur hépatique et antiseptique. Il augmente les réactions de défense de l’organisme et aide à lutter contre le vieillissement.

Une carence en magnésium peut être à l’origine de comportements impulsifs, d’impatience et d’hyperirritabilité, accroître l’attirance pour les aliments sucrés et déclencher des envies irrépressibles de grignoter et des crises de boulimie. Le recours à la nourriture, à l’alcool ou au tabac comme « relaxants » est fréquent. A noter que les besoins en magnésium sont proportionnels au stress et peuvent donc être plus faibles en vacances ou quand la situation s’améliore.

La liste des problèmes de santé pouvant être causés au aggravés par un manque de magnésium est longue:

  • Fatigue
  • Anxiété
  • Dépression
  • Troubles du sommeil
  • Baisse de régime : difficultés à se lever le matin, baisse de la combattivité, difficultés de concentration…
  • Comportements autodestructeurs : troubles du comportement alimentaire, excès de calories, excès d’alcool ou excès de tabac …
  • Troubles musculo-squelettiques : maux de dos, tensions dans le cou, maux de tête, bruxisme (grincement et autres mouvements inconscients de la mâchoire), spasmes musculaires, crampes…
  • Troubles digestifs : ballonnements, pesanteurs gastriques, constipation …
  • Troubles cardiovasculaires bénins : pression artérielle élevée, palpitations et contractions du cœur…
  • Troubles gynécologiques : syndrome prémenstruel, dysménorrhée, symptômes de la ménopause
  • Acouphènes

Une alimentation saine et variée doit en principe nous fournir la quantité journalière de magnésium dont nous avons besoin.

Quelles sont les meilleures sources alimentaires de magnésium ?

  • Les céréales sont, avec les légumes verts, la première source alimentaire de magnésium. Les produits à base de céréales intégrales en apportant 100 à 150 mg par 100 gr de produit, soit 3 à 5 fois plus que ceux à base de céréales raffinées (riz, pain et pâtes blanches). Une alimentation végétarienne fournit donc en principe des quantités importantes de magnésium.
  • Les fruits de mer constituent la source la plus riche de magnésium (410 mg par 100 gr de produit), mais peu de personnes ont la possibilité d’en consommer en quantité quotidiennement! A noter que le poisson en est aussi une source intéressante (25 à 50 mg par 100 gr de produit).
  • La mélasse (197 à 242 mg par 100 gr de produit)
  • Le cacao  (150 à 400 mg par 100 gr de produit)
  • Les épinards (50 à 100 mg par 100 gr de produit)
  • Certaines eaux minérales sont riches en magnésium
  • Autres bonnes sources : les fèves, les amandes, la banane et la caroube

En cas de surmenage et de stress importants, mais aussi en cas de régime amaigrissant, il peut être utile de prendre des compléments alimentaires à base de magnésium : demandez conseil à votre médecin ou à votre nutrithérapeute.

Attention : l’ingestion de trop grandes quantités de magnésium a des effets laxatifs, voire purgatifs.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

Les bienfaits du yoga pour la santé mentale et physique

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss

La pratique régulière du yoga fait baisser la tension artérielle, soulage les troubles de l’humeur, la dépression et l’anxiété et améliore les fonctions cérébrales.

Le yoga pour un meilleur équilibre physique et mental

L’hypertension artérielle est un tueur silencieux qui affecte près d’un adulte sur trois dans les pays industrialisés. Les personnes qui en souffrent doivent généralement suivre un traitement médicamenteux à vie qui peut s’accompagner d’effets secondaires indésirables. D’après une étude menée à l’Université de Pennsylvanie aux États-Unis, le yoga constituerait un moyen alternatif efficace pour soigner les personnes atteintes d’hypertension modérée. Les chercheurs ont observé que la pratique régulière du yoga avec ou sans restrictions diététiques spécifiques donnait de meilleurs résultats qu’un régime alimentaire* seul. L’adoption d’un régime spécial ne semblait d’ailleurs pas présenter un atout supplémentaire chez les personnes pratiquant le yoga : la baisse de la tension artérielle était comparable avec ou sans. Cet impact positif du yoga serait dû à son effet relaxant et à l'éveil de la conscience qu'il favorise, d’après les scientifiques en charge de l’étude.

Des scientifiques de l’Université de Boston ont trouvé, quant à eux, que le yoga soulage les troubles de l’humeur et de l’anxiété. Son effet serait plus bénéfique en la matière que celui d’autres formes d’exercice physique comme la marche, par exemple. Lors de leurs recherches, ils ont pu démontrer pour la première fois un lien entre la pratique du yoga et le taux d’acide gamma-aminobutyrique dans le cerveau. La dépression et les autres troubles anxieux se caractérisent par un faible taux de cette molécule. Les chercheurs ont trouvé que le yoga augmentait considérablement le niveau d’acide gamma-aminobutyrique dans le cerveau et donnait en la matière de meilleurs résultats que la marche.

A l’Université de l’Illinois, d’autres chercheurs ont comparé les effets du yoga et ceux de l’aérobic sur la performance cognitive. Celle-ci comprend les processus cérébraux tels que la mémoire, l’attention, la compréhension et la maîtrise du langage, l’apprentissage, la résolution de problèmes, le raisonnement logique et la prise de décision. La performance cognitive des personnes recrutées pour l’étude était nettement supérieure après une séance de vingt minutes de Hatha yoga qu’après une séance de vingt minutes d’aérobic. 

* Certaines modifications alimentaires permettent de réduire la tension artérielle (réduction de la consommation de sel, augmentation de la consommation d'aliments riches en potassium, alimentation de qualité sans plats préparés, etc).

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebookrss